Vers un Fukushima en France ? Vous avez raison d’avoir peur [Vidéo]

Publié par

Time : 29 mn 29 / [1]

 


 

Centrale nucléaire - 2

Centrale nucléaire pour illustration / National Geographic.fr

 

 

Synopsis :

Nous sommes allés à la rencontre de Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire et membre de la CRIIRAD, pour faire avec lui un état des lieux de l’industrie nucléaire actuellement en France. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la situation reste préoccupante, que l’on soit pro ou anti-nucléaire.

 

Cet entretien a été réalisé dans le cadre du Salon d’alerte en novembre dernier. Nous remercions Alexandre Calvez et Daniel Ibanez pour avoir rendu cette rencontre possible. Nous nous excusons par avance pour la qualité sonore et espérons que cet entretien vous passionnera autant que nous.

 


 

« Vous avez raison d’avoir peur »

 

Centrale nucléaire - 1

EDF prépare en toute discrétion une génération d’EPR low cost avec un niveau de sûreté revu à la baisse, selon les révélations de notre journaliste. LP/Olivier Arandel

 

 

Enquête sur les défaillances du nucléaire français

 

 

 

Alors que le gouvernement doit définir la politique énergétique de la France, notre reporter Erwan Benezet publie un livre où il explique comment EDF arrive à imposer sa stratégie aux pouvoirs publics.

 

Ce mercredi 18 janvier 2017, à Montrouge (Hauts-de-Seine), au siège de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), son patron, Pierre-Franck Chevet, a la mine des mauvais jours. Invité à dresser le bilan de l’année 2016 en matière de sûreté dans nos 19 centrales nucléaires gérées par EDF, il lâche, devant un parterre de journalistes : « La situation est inquiétante. » Du jamais-vu ! Dans le monde feutré du nucléaire, où chaque mot prononcé est soigneusement choisi, les propos de Pierre-Franck Chevet sidèrent.

 

Pour notre collègue Erwan Benezet, en charge des sujets sur l’énergie au Parisien – Aujourd’hui-en-France, c’est le point de départ d’une enquête d’un an et demi qui aboutit avec la sortie de son livre : « Nucléaire : une catastrophe française »*. Avec une question : le nucléaire doit-il encore être l’énergie qui assure aux Français 75 % de leur consommation électricité ?

 

Multiplication des incidents, falsification de documents, fragilité financière, opacité, risque terroriste, incapacité à trouver une solution pérenne pour les déchets nucléaires… Les problèmes pour la filière de l’atome, mais surtout pour EDF s’accumulent. Et pourtant, malgré les scandales à répétition, l’entreprise publique continue de tracer le sillon du nucléaire en France envers et contre tout. Pire, alors que son réacteur de troisième génération, l’EPRrencontre les plus grandes difficultés techniques et financières pour sortir de terre en France, à Flamanville (Manche), mais aussi à l’étranger, EDF prépare en toute discrétion la prochaine génération d’EPR… low cost.

 

 

Comment ?

Comme le révèle Erwan Benezet, en revoyant à la baisse le niveau de sûreté des futurs édifices, avec une seule enceinte de protection en béton au lieu de deux, en abaissant les dispositifs de redondance qui passent de quatre à trois tout en augmentant la puissance du nouvel EPR. Faut-il avoir peur ? Non, si le choix de poursuivre dans le nucléaire et la sûreté qui l’accompagne, sont décidés en toute transparence. Et c’est bien là tout le problème. À travers cette enquête, on découvre que le contrat passé il y a quarante ans, entre l’État, EDF et les Français qui ont dit oui au nucléaire à LA condition que cette énergie soit très étroitement surveillée, a subi de nombreux coups de canif.

 

 

Un second EPR est pourtant en projet

Comme a pu le constater Barbara Pompili, députée LREM et rapporteur de la commission d’enquête parlementaire sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires, interrogée par l’auteur : « EDF, par exemple, n’a pas toujours répondu à nos demandes, arguant que certains documents étaient estampillés secret-défense, se contentant de fournir le « strict minimum » ».

 

Loin du pamphlet antinucléaire, ce livre se veut surtout un outil pour éclairer les Français à l’heure où le gouvernement s’apprête à définir la politique énergétique de la France pour les cinq, voire les dix prochaines années dans le cadre de la future Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). D’autant qu’un projet de second EPR en France se trouve aujourd’hui en bonne place sur le bureau du Président de la République.

 


 

Centrale nucléaire - 3 

Centrale nucléaire pour illustration

 


 

La France est le pays le plus nucléarisé du monde et entre structures vétustes et négligences, les centrales nucléaires françaises seraient particulièrement exposées aux risques industriels.

 

National Geographic.fr

 


 

Source :

http://www.criirad.org/

http://www.criirad.org/Surete-nucleaire/2019-1-7_900MWe_+40.pdf

https://www.nationalgeographic.fr/environnement/france-neglige-t-la-securite-nucleaire-par-facilite

https://www.montelnews.com/fr/story/creusot–5-racteurs-dedf-toujours-sans-feu-vert-de-lasn/969284

https://www.mediapart.fr/journal/france/081118/apres-fukushima-edf-ne-respecte-pas-toutes-les-consignes-de-securite

https://blogs.mediapart.fr/association-criirad/blog/080119/reacteurs-nucleaires-et-si-l-echeance-des-40-ans-n-etait-que-poudre-aux-yeux

http://www.leparisien.fr/economie/vous-avez-raison-d-avoir-peur-enquete-sur-les-defaillances-du-nucleaire-francais-07-11-2018-7936881.php

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/03/11/les-centrales-nucleaires-francaises-ne-sont-toujours-pas-aux-normes-post-fukushima_5434350_3244.html

 

Article :

Le Parisien / le 07.11.18

 

Vidéo :

[1] UN PROCHAIN FUKUSHIMA EN FRANCE ? – Le Fil d’Actu – Officiel / YouTube

 

Livre :

*« Nucléaire : une catastrophe française », par Erwan Benezet, 300 pages, Fayard, 19 euros.

16 commentaires

  1. La décadence du monde peut entraîner ce genre d’accident. Incompétence du personnelle, architecture et conception inadaptées à l’implantation des structures en secteur à risque.

    Aimé par 1 personne

  2. Il y a pourtant une unité ne dépendant pas d’EDF qui est l’ASN (Autorité de Sureté Nuléaire) qui contrôle nos centrales nucéaires tout les ans, sans son autorisation elles ne peuvent pas fonctionner.
    Voir les rapports de tout les incidents sur nos centrales nucléaires : https://www.asn.fr/

    Aimé par 1 personne

  3. Au 21ième siècle il y a le bois, l’eau, le solaire, la géothermie, des gens vivent en autonomie totale ou partielle en France… si la France voulait vraiment sortir du nucléaire, ils y arriveraient… perso j’étais en solaire mais ça marche pas les panneaux solaire dans le sud (contrairement à ce qu’on pourrait penser, en fait il fait bien trop chaud chez nous pour que le glycol, produit qui se trouve dans les panneaux solaires, qui est très dangereux et coutent extrêment cher, se liquéfie au dessus de 40° et donc fuit) , beaucoup de sociétés et particulier ont des soucis avec et ceux qui disent ne pas en avoir, ne sont pas au courant que leur panneaux ne marchent plus, car on s’en aperçoit que si on fouille un peu sur la machine… bref une belle arnaque.

    Tout ça pour dire que certains pays du Nord aident leur citoyens à être autonome et les français eux cherchent à être les plus pollueurs au monde comme leur cousin américain 😀

    Aimé par 2 personnes

    1. Emilievousdittout dit :Tout ça pour dire que certains pays du Nord aident leur citoyens à être autonome et les français eux cherchent à être les plus pollueurs au monde comme leur cousin américain 😀 (les français eux cherchent à être les plus pollueurs au monde) La france est tellement désindustrialisée, elle qui maîtrise très bien ses ramassages de déchets, son nucléaire et non des centrales à charbon polluantes. Nous ne risquons plus de polluer beaucoup, il faut arrêter l’autoflagellation bien de chez nous, nous les crétins du monde.

      Aimé par 1 personne

      1. Ah mais si on développé l’autonomie énergétique des citoyens, on polluerait encore moins, chacun produirait son énergie …

        Je vais aller plus loin, si l’inventeur de la voiture à air comprimé n’aurait pas été t… mort la voiture à air comprimé aurait peut être été vendu sous la veste (ou le capot) lol personnellement je l’aurai acheté même si elle n’avait pas été légaliser.

        Je n’autoflagelle pas, je suis réaliste, on a les moyens, mais on ne fait rien car l’argent gère tout.
        On est pas les crétins du monde, on est juste devenu moins débrouillard à cause de notre confort…

        Aimé par 2 personnes

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.