Les légendes du cinéma : Fred Astaire

Publié par

 

Fred Astaire - 2

Fred Astaire (1899-1987)

 

 

Fred Astaire, de son vrai nom Frederick Austerlitz, naît le 10 mai 1899 à Omaha dans le Nebraska.

 

Son travail d’acteur ne se limitait pas seulement à la comédie, il était aussi chanteur et danseur.

 

Fred Astaire fit la connaissance de George et Ira Gershwin en 1922 lors de la production de « For Goodness Sake », un spectacle dont les Gershwin écrivirent quelques chansons. Cette rencontre donna lieu par la suite à de nombreuses collaborations.

 

Fort de nombreuses performances acclamées par la critique, Fred Astaire se construit une réputation de chorégraphe et metteur en scène à Broadway. En 1930, Alfred Aarons lui demanda de revoir le morceau « Embraceable You », dans sa comédie musicale « Girl Crazy ». C’est cette année-là que Fred Astaire rencontra Ginger Rogers, avec laquelle il tourna 10 films.

 

Lorsque « The Band Wagon » s’arrêta après 260 représentations, Fred Astaire incarna le rôle principal dans la comédie musicale « La Joyeuse Divorcée », écrite par Cole Porter, spectacle qui dura 248 représentations.

 

Le cinéma lui ouvre enfin ses portes : le producteur Mervyn LeRoy l’aborde pour faire un film de « The Gay Divorcee ». Astaire, intéressé par le grand écran, se présenta aux studios de la RKO où il effectua un bout d’essai en janvier 1933. David O. Selznick l’engage pour tourner « Carioca ».

 

Les studios diront qu’ils ne se supportaient pas en dehors des studios, paroles qu’ils ont contestés toute leur vie. En effet, le seul point qu’ils détestaient chez lui c’était son perfectionnisme lors des danses. Dans les interviews, ils ne cesseront de dire qu’ils étaient amis et que la seule raison pour laquelle ils se séparèrent c’était la lassitude du public de voir constamment ce même couple et eux, de ne pas rester dans la routine. D’ailleurs, pendant leur premier tournage, ils étaient en couple pendant quelque temps.

 

Le 12 juillet 1933, il épousa Phyllis Livingston Potter le 12 juillet 1933 jusqu’à son décès le 13 septembre 1954. Ils eurent 2 enfants.

 

Suite à des délais dans la production de « Carioca », Fred Astaire fit ses débuts dans « Le Tourbillon De La Danse » aux côtés de Joan Crawford et Clark Gable. « Carioca » en 1933 fut son premier film avec Ginger Rogers. La critique acclama ses talents de danseur et Astaire fit la connaissance dans les studios du chorégraphe Hermes Pan, avec qui il collabora pendant de nombreuses années.

 

La RKO l’engagea pour le tournage de « La Joyeuse Divorcée » pour lequel Astaire obtint un pourcentage sur les recettes, clause jusque-là extrêmement rare dans les mœurs hollywoodiennes. Ce film consacra le couple Rogers-Astaire, parrainé par Hermes Pan. Le trio et leurs succès furent à l’origine de l’importance que prirent les numéros dansés dans les comédies musicales hollywoodiennes.

 

Astaire accepta une offre de la part de NBC pour un programme radio pour les cigarettes Lucky Strike, visant ainsi à diversifier sa carrière. Son film suivant, « En Suivant La Flotte », tourné en 1936, fut à nouveau un grand succès, confortant le couple Astaire-Rogers au sommet des hits parades. « L’Entreprenant Monsieur Petrov » et « Amanda » n’eurent cependant pas le succès escompté et la collaboration de Fred Astaire avec Ginger Rogers se termina avec le tournage de « La Grande Farandole » en 1939.

 

 

Fred Astaire et Ginger Rogers - 1

Fred Astaire et Ginger Rogers

 

 

Fred Astaire eut pour partenaire Eleanor Powell dans « Broadway Qui Danse », Rita Hayworth dans « L’Amour Vient En Dansant » qui toutes deux, comme ses partenaires suivantes, furent comparées par la critique à Ginger Rogers, mais on ne retrouvait pas avec elles l’alchimie du couple mythique.

 

En 1946, après le tournage de « Blue Skies », Fred Astaire annonça à la presse qu’il se retirait du monde du cinéma. Le film fut annoncé comme étant son dernier et des milliers de lettres de protestation lui parvinrent, le public ne se résignant pas à le voir disparaître de l’affiche.

 

Mais sa retraite fut de courte durée car en octobre 1947, Judy Garland et Gene Kelly étaient en répétitions pour « Parade De Printemps » mais ce dernier se cassa la cheville et on appela Fred Astaire pour lui demander de prendre sa place. Conscient du potentiel que représentaient Astaire et Garland sur une même affiche, le studio les reconduisit pour tourner un second film. Judy Garland en fut évincée suite à ses constants retards et son comportement erratique, et fut remplacée au pied levé par Ginger Rogers.

 

Faute d’affiche Astaire-Garland, Arthur Freed s’offrait, 10 ans après, le retour du couple Rogers-Astaire. « Entrons Dans La Danse » qui fut un échec retentissant : le couple star avait disparu depuis trop longtemps.

 

Sa carrière prit un nouvel essor puis il tourna certains de ses plus grands films jusqu’à la fin des années 1950 (période à laquelle les offres se firent plus rares).

 

 

Fred Astaire et Ginger Rogers - 2

Fred Astaire et Ginger Rogers

 

 

Il tourna une série d’émissions spéciales pour la télévision jusqu’au début des années 1960. L’un de ces programmes, « Une Soirée Avec Fred Astaire » en 1958 remporta neuf Emmy Awards.

 

Astaire continua sa carrière cinématographique de façon sporadique jusque dans les années 1980, apparaissant dans des films tels « La Vallée Du Bonheur » en 1968 et « La Tour Infernale » en 1974, pour lequel il reçut sa seule nomination aux Oscars dans la catégorie meilleur second rôle masculin.

 

Il fit une apparition dans le documentaire « That’s Entertainment ! » au milieu des années 1970, dans lequel il avait un numéro de danse avec Gene Kelly.

 

Il participa aussi en 1978 à la série télévisée de science-fiction « Galactica » et tourna son ultime film, « Le Fantôme De Milburn » en 1981.

 

Le 27 juin 1980, il se marie une seconde fois avec Robyn Smitt jusqu’à son décès le 22 juin 1987 et n’eurent aucun enfant.

 

Il reçut un Oscar d’honneur en 1950 « pour son talent artistique exceptionnel et sa contribution à la technique des comédies musicales ». L’American Film Institute lui remit un « Lifetime Achievement Award » en 1981.

 

Son unique rival demeure Gene Kelly. La grâce et l’art de Fred Astaire restent incontournables : il est unique !

 

L’étoile dansante du cinéma nous quitte le 22 juin 1987 à l’âge de 88 ans d’une pneumonie à Los Angeles en Californie.

 

Son corps fut inhumé à Chatsworth en Californie.

 

 

Quelque unes de ses citations :

« Danser est un travail de sueur. »

 

« Je ne veux pas être l’interprète le plus âgé en captivité… Je ne veux pas ressembler à un petit vieil homme dansant là dehors. »

 

« Il est gentil que tous compositeurs aient dit que personne n’interprète un lyrique comme Fred Astaire. Mais quand il vient à vendre des disques où je n’étais jamais mis en valeur, excepté en tant qu’article d’un collecteur, c’est n’importe quoi. »

 


 

Fred Astaire - 1

Fred Astaire (1899-1987)

 


 

Projecteur - GIF

 


 

Source :

https://www.fredastaire.com/

https://www.bd-cine.com/acteurs.php

https://www.imdb.com/name/nm0000001/

https://en.wikipedia.org/wiki/Fred_Astaire

Ancien site web qui n’existe plus : http://vargen57.unblog.fr/

2 comments

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.