Égypte Antique : Histoire et Mythologie [Vidéos]

Publié par

Time : 23 mn 23 / [1]

 


 

Ancienne Egypte - 1

Pour illustration

 

 

Synopsis vidéo 1 :

Mythes et légendes, c’est l’émission qui synthétise et qui transmet des sujets…compliqués au premier abord ! Plongez au fin fond des univers incroyables de nos ancêtres !

 

Dans ce 3ème épisode, nous nous intéressons à la mythologie égyptienne et à sa transmission jusqu’à notre époque.

 

Comment les récits nous sont-ils parvenus ? Comment le monde a t-il été créé et quels sont les principaux protagonistes de cette mythologie ? Quelle place avaient les hommes dans tout ça ?

 

Quelques éléments de réponse…en histoire !

 


 

Ancienne Egypte - 2

Pour illustration

 


 

Time : 27 mn / [2]

 


 

Pyramide - 2

Pour illustration

 

 

Synopsis vidéo 2 :

La civilisation égyptienne fascine et intrigue depuis des siècles. Des pyramides de Gizeh aux temples de Karnak, Louxor ou Abou Simbel ce sont des trésors d’architectures que les anciens Égyptiens nous ont laissés.

 

L’histoire de l’Égypte est découpée en plusieurs périodes qui s’étende sur plus de 3000 ans d’existence.

 

Cette vidéo présente la chronologie de l’empire des Pharaons, de ces temps archaïques jusqu’à sa soumission à Rome.

 

C’est une épopée qui n’a rien de tranquille, mais la civilisation du Nil aussi ancienne que Sumer survécut à bien des épreuves. L’invasion des Hyksôs, les guerres contre les hittites, la soumission aux puissances étrangère mésopotamienne et surtout les troubles internes à l’empire.

 

L’Égypte est un phare de connaissance depuis l’invention de l’écriture jusqu’à l’apparition du monothéisme.

 


 

La Mythologie Égyptienne

 

PAN EG

 

 

Pour les Anciens, l’Égypte sera essentiellement taoui – « le double pays »; cette dualité de nature (entre la Haute-Égypte, vallée encaissée entre deux déserts, et la Basse-Égypte, plaine alluviale coïncidant avec le delta du Nil) et cette double attirance (vers l’Afrique d’une part, vers l’Asie et la future Europe d’autre part) marqueront tous les éléments et les faits de la vie politique, économique, humaine de ce pays prédestiné.

 

Un contraste de couleurs renforce, d’est en ouest, une autre dualité, entre Kemet « la noire » (la vallée fertile au limon sombre) et Deshret « la rouge » (la région stérile des déserts aux sables rutilants sous le soleil). La civilisation égyptienne prend ses racines dans la nuit des temps, il y a plus de six mille ans (chronologie). La religion, basée sur le polythéisme, guidait chaque aspect de vie égyptienne.

 

L’Égypte était le domaine de quelques 2000 netjer, divinités, qui paraissent être, pour la plupart, les héritiers des totems de clans primitifs, et le souvenir de cette origine explique les formes très variées hommes, animaux, plantes, objets inanimés même, sous lesquelles ils ont été adorés, à toutes les époques, dans les nomes qui avaient succédé aux clans. Il explique aussi, peut-être, pourquoi le plus grand nombre d’entre eux étaient plutôt des sortes de génies locaux demeurés comme tels, très proches de l’homme : on voyait en eux des êtres plus forts et plus intelligents, mais qui étaient soumis cependant à tous les besoins, à toutes les passions et à toutes les misères de l’humanité. Ils pouvaient même mourir, mais ressusciter ensuite par la puissance de la magie très présente.

 

Chaque dieu possède un animal par lequel il se manifeste. Ces animaux sacrés sont appelés hypostases. Par exemple, le scorpion est l’hypostase de la déesse Serket ou de la même manière le faucon est l’hypostase du dieu Horus.

 

Leur existence était d’ailleurs conçue à l’image de celle de la famille humaine. Ils formaient ce qu’on appelle une triade comme par exemple celle de Thèbes qui regroupait Amon, Mout et Khonsou.

 

Il est difficile de classer les dieux égyptiens de façon très précises car les croyances religieuses sont complexes Elles ont évoluées au cours du temps et dépendent aussi de la localisation géographique. Certains, comme Amon, étaient adorés dans le pays tout entier, tandis que d’autres n’étaient connus que très localement.

 

Il faut considérer l’extrême longévité de ces cultes qui commencèrent il y a 5000 ans et qui ne s’achevèrent qu’au VI siècle de notre ère lorsque Justinien les interdit en 550 de notre ère avec la fermeture du temple d’Isis à Philae.

 

Il y a de maintes façons d’orthographier les noms des divinités de la mythologie égyptienne. J’ai opté pour la plus commune en précisant le cas échéant les orthographes alternatives.

 

Pour faciliter la découverte de la mythologie égyptienne, j’ai regroupé en un mini panthéon illustré, les divinités les plus importantes et les plus connues. Sinon vous pouvez consulter une liste plus importante de divinités égyptiennes. (4 pages)

 


 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour illustration

 


 

Sources et recommandations :

https://mythologica.fr/egypte/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Divinités_égyptiennes

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mythologie_égyptienne

http://www.cosmovisions.com/$Religionegyptienne.htm

https://www.egyptos.net/egyptos/dieux/dieux_mythe.php

https://www.histoiredumonde.net/-Mythologie-Egyptienne-.html

https://www.histoire-pour-tous.fr/dossiers/3396-la-mythologie-egyptienne-.html

https://www.universalis.fr/classification/religions/mythologies/mythologie-egyptienne/

http://www2.culture.gouv.fr/documentation/joconde/fr/decouvrir/expositions/myth_eg/myth_eg.htm

 

Article :

Mythologica

 

Vidéo :

[1] Mythologie Egyptienne – Mythes et légendes #3 – Nota Bene / YouTube

[2]Histoire de l’Égypte antique – Les Civilisations Perdues – Arcana les Mystères du Monde / YouTube

 

Livre :

La mythologie égyptienne (Nadine Guilhou et Janice Peyré, 2014, Editions Marabou)

 

Sur la mythologie :

La Mythologie Nordique [Vidéo]

Les Celtes : Histoire et Mythologie [Vidéo]

Mythologie grecque : Le mythe de Narcisse [Vidéos]

Mythologie grecque : Athéna, fille de Zeus et de Métis [Vidéo]

Mythologie grecque : les Amazones, ces guerrières redoutables [Vidéos]

15 commentaires

    1. Pour ton commentaire sur chômage, je ne peux pas vérifier car je ne suis pas sur mon PC. Je me suis déconné tôt car je ne tenais plus (santé). Je vérifierai dans la journée. Par ailleurs, j’en profiterai pour commenter tes articles publiés récemment.

      Pour l’égypte, la présentation de cet article est vraiment très basique et ludique. Après à chacun de faire ses propres recherches s’il est intéressé par le sujet car je n’ai pas souhaité trop charger cette publication.

      J'aime

  1. Se plonger dans l’histoire de l’Egypte ancienne est quelque chose de vraiment très intéressant, passionnant et enrichissant – l’héritage de l’Egypte ancienne sur notre monde actuel est très important, beaucoup plus que l’on peut se l’imaginer.

    Aimé par 1 personne

  2. La révité (oups je me suis trompée mais je le laisse car pas de hasard… peut être un message?…), donc je reprend!!!
    La vérité est ailleurs 😆 😉

    Aimé par 1 personne

      1. …Parait que ça ne s’arrange pas avec l’âge!!! 🤣 😎
        Depuis que j’ai compris que la vie, cette rivière, ce flux, n’est pas une lutte à contre courant, mais plutôt un lâcher prise et une confiance en nous, en nos « EnVies », alors la vie est belle!!! 💫 🍀 🕊

        Aimé par 1 personne

  3. J’ai développé très tôt une capacité à « m’évader » mes conditions de vies n’étaient pas gérable émotionnellement. Mais aussi parce que grandir dans le rabaissement et l’humiliation tempère l’égo. Comme m’a dit un jour un professionnel de la santé, « j’en connais qui on vécu bien moins pire et qui ne s’en son pas sortie! » Je ne sais d’où je tiens effectivement cette capacité à me relever… Ma force intérieure! mais d’où vient-elle?
    Un jour une amie me dit, comment tu peux encore sourire avec tout ce que t’as vécu!! Ah ah… je ne suis pas d’ici!! 😆 😉

    Aimé par 1 personne

    1. L’essentiel ait d’avoir pu surmonter vos épreuves et trouver la quiétude. Peu y arrive, y compris moi. J’ai beau essayé de lâcher prise, de m’évader, etc… mais je n’y arrive pas.

      Aimé par 1 personne

  4. Les blessures émotionnelles sont les plus difficiles à gérer. Comme celles d’ordre physique, la douleur passe avec le temps mais les cicatrices restent et deviennent un point sensible. La reconnaissance et l’acceptation de cette douleur est la première des choses, ensuite se pardonner à soi-même. Comme tout est vibratoire, personnellement je la « renvoie à l’univers » comme une leçon apprise et qui n’a plus lieu de se manifester. Puis tout support qui nous fait du bien, pour moi la musique et phrases positives marchent bien!

    J’adore https://www.youtube.com/channel/UC7kPoqGEQuUNt6xQFvAJX6g

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.