A quoi servent les moustiques ? [Vidéo]

Publié par

Time : 4 mn 48 / [1]

 


 

Synopsis vidéo :

 

Pour nous, ils semblent n’être que des rabat-joie lors des vacances estivales, inévitablement synonymes de piqûres, de boutons et de démangeaisons. Surtout, vecteurs de maladies graves comme le paludisme, les moustiques sont responsables chaque année de la mort de plus de 700 000 personnes.

 

Alors, au-delà des dégâts qu’il inflige à l’homme, le moustique a-t-il une réelle utilité pour la nature ? A l’inverse, celle-ci pourrait-elle surmonter sa disparition ?

 

Mais d’ailleurs, pourrait-on vraiment réussir à le faire disparaître ?

 


 

Et si les moustiques n’existaient pas ?

 

Moustique - 4

Pour illustration

 

 

A quoi servent les moustiques, à part faire de nos nuits un cauchemar ? Des réponses sur l’utilité des moustiques et leur rôle dans l’écosystème.

 

Ah ! Si les moustiques n’existaient pas, on arrêterait de gaspiller notre temps à trouver des solutions pour les chasser afin de ne plus se gratter pendant tout l’été. Mais quelles seraient les conséquences pour la nature si nous éradiquions l’espèce ? Une question à laquelle des scientifiques ont répondu il y a quelques temps dans la revue américaine Nature.

 

 

On sait parfaitement à quoi servent les moustiques

Les êtres humains passent beaucoup de temps à chercher à éloigner les moustiques. Il faut pourtant savoir que sur les 3.500 espèces de moustiques existantes seules 200 piquent et la moitié exclusivement des oiseaux, ce qui rétrécit déjà le champ de moustiques piqueurs d’humains. On retrouve aussi toutes ces espèces de moustiques sur tous les continents, à part en Antarctique.

 

 

Un insecte qui manquerait à certains endroits de la planète

Si on devait éradiquer le moustique, l’impact écologique serait plus grand sur la toundra arctique, car la région abrite de nombreuses espèces de moustiques nourricières pour les animaux vivants du nord du Canada jusqu’en Russie.

 

Les moustiques se déplacent en essaims dans cette région, dans laquelle les caribous tentent de leur échapper en se déplaçant à leur tour. Les moustiques contribuent néanmoins indirectement à nourrir cet animal, qui lui-même nourrit les loups. Le moindre changement de trajet d’un caribou et l’écosystème de la région est bouleversé.

 

Le moustique est aussi l’aliment principal des oiseaux migrateurs, lors de leur passage dans la toundra. Si ceux-ci devaient manquer, Bruce Harrisson, entomologiste au Ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles en Caroline du nord, estime que le nombre d’oiseaux chuterait de plus de 50 %.

 

 

Moustique - 1

 

 

De plus, le moustique est l’aliment principal d’autres animaux et non pas seulement dans la toundra cette fois-ci. Les grenouilles, les araignées, les salamandres s’alimentent aussi de moustiques.

 

Quant aux larves de moustiques pondues dans l’eau, elles se nourrissent de feuilles en décomposition, de déchets organiques et de micro-organismes, de quoi faire le ménage dans les eaux.

 

Sans oublier que le moustique, tout comme l’abeille, a un rôle de pollinisateur qui permet de faire vivre des milliers d’espèces végétales dans le monde.

 

Sans les moustiques, finalement, « Cela peut paraître simple, mais des traits tels que le comportement alimentaire seraient profondément touchés, génétiquement, pour ces poissons. » pour Harrisson.

 

 

Les moustiques : un insecte qui pourrait être dispensable

Une théorie réfutée par Janet McAllister, entomologiste au Centre de Contrôles et de Préventions à Fort Collins dans le Colorado. Pour elle, les animaux mangeurs d’animaux, ont d’autres options à leur menu, comme les êtres humains finalement qui ne mangent pas des hamburgers tous les jours.

 

Si on prend l’exemple des grenouilles, celles-ci mangent aussi par exemple des mouches et elles ne souffriraient donc pas de faim, si les moustiques venaient à disparaitre. Elle ajoute aussi : « S’il y avait eu un avantage à les avoir autour de nous, nous aurions trouvé un moyen de les exploiter. Mais nous n’avons rien fait d’autre que de chasser les moustiques le plus loin que possible ».

 

De plus, ajoute McAllister, si on y regarde d’un peu plus près, le moustique a les mêmes fonctions que d’autres organismes vivants. L’abeille peut avoir ce rôle de pollinisateur. Des espèces aquatiques, comme la moule, nettoient aussi les eaux. D’autres insectes peuvent permettre de nourrir les autres espèces animales.

 

Ainsi, selon cette théorie, si le moustique disparaissait, finalement, ça ne changerait pas totalement le cycle de la biodiversité.

 

 

Une utilité controversée

Ceci pourrait même être mieux à en croire les statistiques des dégâts causés par les moustiques. Le paludisme tue environ 500.000 personnes dans l’année par an, pour beaucoup des Subsahariens.

 

L’OMS a estimé que le paludisme coûte à ses pays 1,3 point de croissance par an. Cette croissance perdue viendrait des charges pesant sur les systèmes de santé, qui détournent les budgets d’autres postes de dépense plus constructifs tels que l’éducation.

 

Phil Lounibos, écologiste au Laboratoire d’entomologie médicale de Floride, a néanmoins souligné que l’élimination des moustiques soulagerait, certes, temporairement les souffrances humaines.  Le plus étonnant, pour lui est qu’une espèce comme l’Homme, qui a réussi à menacer des écosystèmes qui lui sont utiles comme certaines espèces de poissons ou de coraux qu’on peut trouver à des milliers de kilomètres en profondeur, n’ait toujours pas réussi à éradiquer un petit insecte comme le moustique qui, pourtant, lui est accessible.

 

 

Un impact pas facile à déterminer avec précision

Joe Conlon, entomologiste à la Fédération américaine de lutte contre les moustiques en Floride, a tenu, lui, à souligner que « Si nous éradiquons tous les moustiques demain, les écosystèmes où ils sont actifs seraient touchés, puis continueraient à vivre. Quelque chose de mieux ou pire prendrait le relais ».

 

 

Moustique - 2

 

 

Des avis qui divergent entre les scientifiques sur l’utilité des moustiques dans notre monde donc. Cela montre la difficulté à prédire réellement l’impact qu’aurait la disparition des moustiques dans le monde, à part les dommages collatéraux.

 


 

Moustique - 3

Pour illustration

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Moustique

https://www.consoglobe.com/si-les-moustiques-nexistaient-pas-cg

https://www.nature.com/news/2010/100721/full/466432a.html#close

http://ecologie.blog.lemonde.fr/2016/02/16/et-si-on-eradiquait-tous-les-moustiques/

https://www.francetvinfo.fr/decouverte/vacances/qui-dit-ete-dit-moustiques-mais-a-quoi-servent-ils_372484.html

 

Article :

Consoglobe

 

Vidéo :

[1] Y a-t-il une seule bonne raison de ne pas éliminer tous les moustiques ? – Le Monde / YouTube

10 commentaires

  1. toute espèce disparus a des conséquences sur l’ensemble de la nature. Et pour les maladies, la disparition de moustique ne serait pas non plus la solution car d’autres insectes seraient vecteurs de maladie

    Aimé par 2 personnes

  2. Depuis le temps que je cherchais une utilité à ces insectes très énervants. Les premières piqures de la saison sont les plus violentes après c’est moins difficilement supportable . Après avoir été envahi il y a deux trois ans à Grenoble les choses se sont calmé , Je crois que les municipalités agissent… Sans trop faire de pub. Car depuis deux ans la piqure est très exceptionnelle.Les rares ayant osé pénétrer mon domicile ont fini en petite tache noire sur le crépis.
    Merci pour avoir relayé ce petit reportage.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.