Le sarcophage en béton de Tchernobyl est sur le point de s’effondrer [Vidéos]

Publié par

Time : 3 mn 07 / [1]

 


 

Le “sarcophage” en béton de Tchernobyl est sur le point de s’effondrer

 

Tchernobyl - 1

La centrale de Tchernobyl et sa structure de confinement externe. | Solar Chernobyl (Facebook)

 

Un démantèlement est prévu

 

 

 

L’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl n’est désormais plus à présenter. La catastrophe nucléaire est considérée comme la pire de l’histoire de l’humanité, faisant des dizaines de milliers de morts et provoquant autant de cancers et de maladies liées à l’exposition aux radiations. Aujourd’hui, le sarcophage en béton couvrant les restes du réacteur 4 doit être démantelé, car il est sur le point de s’effondrer.

 

Le 26 avril 1986, le cœur du réacteur nucléaire 4 de la centrale de Tchernobyl a explosé lors d’un essai de sécurité de routine, envoyant des panaches de matière radioactive dans l’atmosphère. L’explosion et les incendies ont provoqué, aidés par le vent, une contamination généralisée dans toute l’Europe.

 

Moins de deux mois après la catastrophe, des dizaines de milliers de travailleurs soviétiques sont entrés en action pour construire un “sarcophage” autour du réacteur — un revêtement massif en béton, afin d’y contenir les matières radioactives comme le corium, l’uranium et le plutonium.

 

Le processus a exposé de nombreux employés à des niveaux dangereux de rayonnement, et au moins 31 membres des équipes sont morts d’une maladie aiguë due aux radiations.

 

Bien entendu, le revêtement avait été conçu pour être robuste et durable. Il repose sur 400’000 mètres cubes de béton et environ 7300 tonnes d’acier. Cependant, en raison de l’urgence de la situation et des niveaux de radioactivité élevés, la construction a été légèrement précipitée. Pendant que les travailleurs se démenaient pour contenir les dégâts sans se blesser, ils n’ont pas réussi à sceller correctement les joints de la structure.

 

Ils n’ont également pas eu le temps de fermer les trous des plafonds, ce qui a permis à l’eau d’entrer et à la corrosion de s’installer. Aujourd’hui, le démantèlement complet du sarcophage est devenu indispensable, avant qu’il ne s’écroule.

 

La société ukrainienne qui gère la centrale nucléaire de Tchernobyl, SSE Tchernobyl NPP, a déclaré dans un communiqué que les évaluations d’experts ont révélé que le sarcophage avait une probabilité “très élevée” de s’effondrer. Seule la gravité a gardé la structure sur ses blocs de soutien, précise la compagnie.

 

Ainsi, le 29 juillet, elle a signé un contrat de 78 millions de dollars US avec une entreprise de construction. Le but, démanteler entièrement le sarcophage d’ici 2023.

 

 

Tchernobyl - 2

Schéma montrant le sarcophage en béton et la structure de protection métallique externe, appelée « arche de Tchernobyl ». Au fond, les résidus hautement radioactifs du réacteur 4. Crédits : Thesun.co.uk

 

 

À l’aide de grues robotisées, les ouvriers devront renforcer le sarcophage pendant le démontage. Les pièces seront ensuite nettoyées et expédiées pour être recyclées ou éliminées.

 

« Le retrait de chaque élément augmentera le risque d’effondrement de l’abri, ce qui entraînerait à son tour le rejet de grandes quantités de matières radioactives. », a déclaré la société dans le communiqué.

 

Mais les radiations qui seraient libérées ne se retrouveraient certainement pas dans l’atmosphère, contrairement à ce qui s’était produit durant la catastrophe en 1986. Au cours des neuf dernières années, le gouvernement a fait construire une arche de 32’000 tonnes autour du sarcophage en béton. Ses pièces ont été assemblées en Italie, puis livrées sur le chantier par 18 navires et 2500 camions.

 

L’arche, connue sous le nom « d’arche de Tchernobyl » ou plus techniquement de “Nouvelle structure de confinement sécuritaire”, a été amenée, sur roues, à son emplacement final en 2016. À cette date, la structure est devenue le plus grand objet terrestre jamais déplacé par des humains. Elle fait 108 mètres de haut pour une largeur de 162 mètres.

 

 

Tchernobyl - 3

La nouvelle structure de confinement (l’arche de Tchernobyl), placée autour de la zone critique. Crédits : Cleantechnica

 

 

Grâce à cette immense structure d’acier, la zone devrait rester confinée pendant un autre siècle, ce qui donnera aux travailleurs suffisamment de temps pour assainir le site. Une fois le sarcophage en béton démantelé, les ouvriers commenceront la tâche gargantuesque visant à nettoyer les déchets radioactifs qui subsistent encore au niveau du réacteur 4.

 

Le processus consistera à aspirer les particules radioactives et à éliminer le mélange de “lave” qui s’est formé lorsque les travailleurs soviétiques de l’époque ont déversé du sable, du plomb et du bore dans le réacteur en feu.

 

Ces efforts devraient se poursuivre jusqu’en 2065. D’ici là, les scientifiques estiment que les radiations causées par l’accident auront entraîné plus de 40’000 cas de cancer.

 


 

Time : 23 mn 19 [Vostvfr] / [2]

 


 

Pour rappel : Tchernobyl, le mensonge au journal TF1 (1986)

 

Time : 2 mn 57 / [3]

 


 

Tchernobyl - 5

Pour illustration

 


 

Source :

https://www.euractiv.fr/section/politique/news/un-nouveau-sarcophage-cofinance-par-lue-pour-tchernobyl/

https://chnpp.gov.ua/en/infocenter/news/5375-contract-signed-to-construct-infrastructure-for-shelter-dismantling

https://trustmyscience.com/sarcophage-en-beton-de-tchernobyl-sur-le-point-de-s-effondrer-demantelement-prevu/

https://www.maxisciences.com/nucleaire/tchernobyl-le-sarcophage-qui-nous-protege-des-radiations-nucleaires-menace-de-s-effondrer_art43604.html

 

Article :

Trustmyscience

 

Vidéo :

[1] Inside Chernobyl’s new €1.5bn structure for exploded nuclear reactor – ODN / YouTube

[2] The story of Chernobyl’s New Safe Confinement – European Bank for Reconstruction and Development / YouTube

[3] Tchernobyl le mensonge au journal TF1 (1986) – Buzz Man / YouTube

14 commentaires

  1. La vidéo du journal de tf1 est consternante. Ils nous ont bien pris pour des c…
    Le pire, c’est que la plupart des gens continuent de penser que « si c’était dangereux, on nous le dirait ».
    Quelle leçon la France et son programme nucléaire a t’elle tirait de tout cela ??
    Belle journée

    Aimé par 3 personnes

    1. Ils nous prennent toujours pour des c… Pourquoi se généraient-ils ? Comme le disait DE Gaulle, le français est un veau !

      Triste constat…

      Pour info et tout est sourcé :

      https://aphadolie.com/2019/06/17/risque-nucleaire-france-comprimes-diode-vont-etre-distribues-videos/

      Pour l’article ci-dessous, ils ont désamorcé le problème (médiatiquement parlant) et cela a très bien fonctionné. Mais la réalité est tout autre :

      https://aphadolie.com/2019/07/19/eau-potable-france-radioactivite-tritium-videos/

      Aimé par 2 personnes

      1. Merci pour les liens 🙂 J’avais lu le 1er.
        Je pense qu’il n’y a pas que les Français qui sont des veaux. Il n’y a qu’à analyser ce qui se passe dans d’autres pays pour s’en rendre compte. Triste constat comme vous le dites

        Aimé par 1 personne

  2. Franchement ça fait peur 😟 ! À voir également comment ils vont « recycler » ces déchets radioactifs dans le futur …. et après on s’étonnera que le nombre de cancers dans le monde augmente …
    Merci pour cet article
    Bonne soirée .

    Aimé par 2 personnes

  3. Je confirme l’avoir entendu. Et dire que cela devait durer 100 ans. Comme tout le reste : Paroles, paroles, paroles.
    Cela ne m’étonne pas que j’aie reçu un document dans ma boîte aux lettres qu’en cas d’accident à la Centrale de Blaye, j’y habite à 10 kms lorsque j’y suis, à partir du mois de septembre, nous aurons à disposition des comprimés d’Iode, car nous nous trouvons dans une zone de moins de trente kms de cette emplacement Braud et Saint-Louis le long de l’estuaire.
    Je n’y pense pas. Sauf que je n’ai pas envie de terminer comme dans la série, puisque c’est encore pire que le virus d’Ebola et que la morphine ne soulage pas du tout. Conclusion, une balle dans la tête pour ne pas souffrir pendant des semaines ….Je passe les détails et vous renvoie à la série criante de vérité sur toutes ces personnes qui se sont sacrifiées en mettant du graphite (carbone pur) sur le toit complètement irradié. Toutes ces personnes savaient qu’elles étaient vouées à une mort certaine et horrible. Ce graphite servait dans la série à protéger les irradiations émises par les morceaux du coeur nucléaire. Seule manière à ce moment là de faire pour un mieux.
    Ensuite il a fallu creuser un tunnel pour séparer le réacteur quatre des nappes phréatiques qui, si tout passait au-travers contamineraient la rivière, si je me souviens la rivière Pripiat qui se jette dans le Dniepr et ensuite dans la mer Noire. Je laisse juge des conséquences.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.