Suède : La ville d’Eskilstuna instaure un permis payant pour pouvoir mendier [Vidéo]

Publié par

 

Suède - Mendiant - 1

Pour illustration

 

 

Autant dire que la mesure suscite la controverse. Eskilstuna, dans l’ouest de la Suède, est devenue la première ville du pays où il faut payer pour pouvoir mendier. Un permis facturé 23 euros pour trois mois est désormais obligatoire. Certains y voient un moyen d’empêcher la normalisation de la mendicité tandis que d’autres critiquent une mesure qui rendra les mendiants encore plus vulnérables.

 

Souvent citée pour son modèle social généreux et universaliste, la Suède a commencé à appliquer le 1er août une mesure obligeant les gens à payer un permis pour pouvoir mendier. Eskilstuna est la première ville du pays à mettre en vigueur cette mesure controversée votée l’an dernier, a rapporté The Guardian.

 

Valide pour une durée de trois moisle permis peut être obtenu moyennant la dépense de 250 couronnes suédoises, soit environ 23 euros. Son obtention nécessite une carte d’identité et un formulaire disponible en ligne ou au commissariat. Si une personne mendie sans ce permis, elle s’expose à une amende de 4 000 couronnes suédoises, soit environ 372 euros.

 

Huit formulaires ont été remplis cette semaine tandis que trois ressortissants européens sans permis ont été informés par la police de la nouvelle disposition et ont dû quitter les lieux, selon le média SVT.

 

 

Exploitation et vulnérabilité accrues

Les détracteurs de la mesure fustigent une mesure qui entraînerait une plus grande marginalisation des mendiants. Tomas Lindroos, de l’organisme de charité de Stadsmission, critique un système qui accroît considérablement les risques d’exploitation. Il craint notamment que les gangs criminels ne profitent du dénuement des plus vulnérables en leur avançant les frais du permis avant de leur réclamer des remboursements exorbitants.

 

Aussi, le projet légitime-t-il la mendicité et rend encore plus vulnérables les personnes qui demandent de l’argent, dont la plupart vient de Roumanie et de Bulgarie, selon d’autres détracteurs du projet.

 

Selon Aftonbladet, plusieurs mendiants ont tenté de contourner la mesure en vendant des myrtilles. Le chef de la police d’Eskilstuna Thomas Berqvist, a rapporté que les avocats de la municipalité cherchaient une réponse à face à cet élément. « Vous devez regarder l’ensemble, faire une évaluation pour savoir si c’est un moyen d’éviter la nouvelle disposition », a-t-il développé.

 

 

Une interrogation plus large sur le modèle social suédois

Un conseiller local social-démocrate, Jimmy Jansson, a expliqué que le projet conduit à « bureaucratiser » la mendicité pour « rendre encore plus difficile » pour les gens de demander de l’argent, selon des propos rapportés par The Guardian. « Nous verrons où cela mène », a-t-il nuancé, espérant que ce système pourrait conduire les sans-abri à entrer en contact avec les autorités locales et les services sociaux.

 

Pour Jimmy Jansson, la mesure se justifie et se pense en corrélation avec le modèle social que la Suède veut établir. « Il ne s’agit pas d’harceler les personnes vulnérables mais d’essayer de répondre à une plus grande question : savoir si nous pensons que la mendicité devrait être normalisée au sein du modèle social suédois », a-t-il indiqué dans un entretien à Aftonbladet.

 

« J’entends beaucoup de critiques à l’égard de toute tentative de réguler la mendicité, mais je ne vois pas la même force, ni la même énergie envers le fait que les gens soient forcés de mendier en premier lieu », a-t-il poursuivi.

 

Ces derniers mois, plusieurs villes suédoises ont mis hors-la-loi la mendicité après que la Cour suprême administrative a décidé de l’interdiction de la pratique dans la ville de Vellinge en décembre.

 


 

Time : 1 mn 15 / [1]

 


 

Suède - Mendiant - 2

Pour illustration

 


 

Source :

https://www.theguardian.com/world/2019/aug/05/swedish-town-launches-controversial-21-begging-permit

https://www.ouest-france.fr/europe/suede/une-ville-suedoise-instaure-un-permis-payant-pour-pouvoir-mendier-6471499

https://www.huffingtonpost.fr/entry/dans-cette-ville-suedoise-il-faut-payer-pour-mendier_fr_5d494c71e4b01ae816c82089

 

Article :

Ouest France

 

Vidéo :

[1] Une ville suédoise exige un « permis » pour mendier dans ses rues – euronews (en français) / YouTube

9 commentaires

  1. Entre nous, je sais pas qui sont les pires, ceux qui pondent des lois de merdes, ou ceux qui la font appliquer… Parce qu’entre nous, perso je n’ai jamais eut de pv, et pourtant un jour on m’arrête, ma fille s’était enlevé la ceinture de sécurité, je n’avais pas les papiers d’assurance, ni mon permis de conduire (un veille de noel, quatre courses au dernier moment , habillé comme une clodo, stressé comme pas deux) eh bien la police m’a dit « c’est bon vous pouvez passer, mais vous en auriez eut pour 200 euro…

    Tu vois la différence? les hommes riches peuvent pondre toute les lois qu’ils veulent, après si la police veut la faire respecter, c’est peut être elle qui est pourri… Ma mère quand j’étais jeune, ne conduisait jamais avec la ceinture de sécurité, et nous derrière pas plus, les enfants dans le coffre, je sais pas si t’as connu ça, quatre enfant donc deux au sièges et deux au coffre, elle s’est souvent faites arrêter et on a jamais eut de pv, elle a eut son premier pv avec un radar… voilà pourquoi les radars ont été mis en place pour que la gentille police n’existe plus.

    On donne une mauvaise image de la police, mais parce que se sont des êtres humains, et on a beau leur dire « mais la loi est pourri » eux te diront « mais c’est la loi, madame j’y peux rien je la respecte »… ben non
    J’ai une amie flic, elle fait passer ses carnets de pv, le matin très tôt dans une grande ville sur les places handicapés, ceux qui sont pas handicapé, peu importe l’heure , n’ont pas à prendre une place handicapé, cette loi est normale car vu le nombre d’automobiliste pourri… donc elle l’applique. Mais elle en met pas chez ceux dont elle pense quela loi est pourri ou pour casser les gens (style cacher quelque part dansune voiture et faire comme un radar et prendre les gens comme ça au dépourvu).
    Chaque policier a sa conscience, si certains se suicide, c’est qu’ils appliquent peut être des lois trop pourri et les font quand même appliquer… après quand t’es seul face à ta conscience, ou à la société qui te dis « ce que tu fais est pourri » eh bien va vivre avec… à eux de faire le bon choix.. si tu fais lemauvais, la roue tourne… Tu es le persécuteur, mais fatalement un jour ou l’autre tu seras persécuté, le jour où l’homme comprendra ça, il aura fait une énorme évolution… Si tu fais le bien, il t’arrive que tu bien, si tu fais le mal tu t’attire le mal trois fois, c’est la règle des trois…

    Aimé par 1 personne

    1. Les lois sont faites pour être appliqués par le peuple, non pas par les nantis qui les font éclore via leur laquais de politiciens.

      A méditer :

      « Toute politique décadente multiplie sans fin le nombre des lois. »

      Raymond Abellio – Ma dernière mémoire – Gallimard – 1971

      PS : désolé si je suis un peu synthétique et concis…

      Aimé par 2 personnes

    1. Un pur produit du système. Elle n’est pas la première et certainement pas la dernière… L’Élite mondiale se sert depuis des décennies des enfants. Jouer sur l’émotionnel, court-circuitant ainsi l’intellect.

      Aimé par 1 personne

Répondre à Dina DS Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.