Les salaires des 20 professions libérales les mieux payées

Publié par

 

Profession - 2

Pour illustration 

 

 

Certains de ces métiers permettent de gagner plus de 15.000 euros par mois !

En 2019, en France, on compte 1,2 millions de libéraux, d’après l’édition 2019 de l’étude “Les chiffres clés des professions libérales”, publiée par l’Union nationale des professions libérales (Unapl). Une famille de métiers qui peut attirer des salariés qui ne veulent plus de la hiérarchie et des lourdeurs qu’impose parfois le monde de l’entreprise. Une autre raison qui peut pousser à rejoindre une profession libérale est l’intérêt pécunier : en effet, si ce n’est pas le cas pour tous, certains métiers exercés en libéraux paient (très) bien. À partir des données récoltées annuellement par l’Union nationale des associations agréées (Unasa), fédération d’associations de professions libérales, Capital vous propose de découvrir les 20 professions libérales les mieux payées en 2018. Pour ce faire, nous avons divisé par 12 le bénéfice comptable annuel – c’est-à-dire après charges – de chacune de ces professions pour arriver à une rémunération mensuelle moyenne.

 

 

20. Dermatologue : 6.882 euros

Pour ouvrir ce classement des professions libérales qui paient le mieux, c’est le métier de médecin spécialiste en dermato-vénérologie, plus couramment appelé dermatologue. Il s’occupe principalement des maladies de la peau, des muqueuses, et du cuir chevelu. Mais, puisqu’il est aussi vénérologue, il traite notamment des maladies sexuellement transmissibles. Côté rémunération, il peut s’attendre, en moyenne, à gagner 6.882 euros par mois, en hausse de 1,2% par rapport à 2017.

 

 

19. Médecin généraliste : 7.315 euros par mois

C’est sûrement le médecin le plus proche des Français qui occupe la 19ème place de ce classement des professions libérales les mieux payées. Puisque c’est vers lui que l’on se tourne en premier lorsque l’on a un pépin de santé, c’est donc un métier indispensable, d’où une pénurie récurrente dans certains territoires de l’Hexagone. En manque de bras, la profession peut être attirante du fait des hautes rémunérations qu’elle propose : 7.315 euros par mois en moyenne, en baisse de 0,9% entre 2017 et 2018.

 

 

18. Médecin urgentiste : 7.651 euros par mois

Pour exercer ce métier, mieux vaut avoir le cœur bien accroché et une solide résistance au stress. Le médecin urgentiste reçoit des patients dont l’état de santé nécessite une prise en charge rapide, et à qui il doit établir (très) rapidement un diagnostic. Une profession pas vraiment relaxante… mais dont la rémunération peut aider à faire passer la pilule. En effet, d’après les données 2018 de l’Unasa, un médecin urgentiste perçoit en moyenne 7.651 euros par mois, un chiffre en hausse de 3,2% sur un an.

 

 

17. Gynécologue-obstétricien : 7.656 euros par mois

C’est l’acteur incontournable d’une période de grossesse chez la femme. Le gynécologue-obstétricien organise alors des visites régulières jusqu’à l’accouchement, qu’il peut lui-même superviser s’il travaille dans une clinique. Après l’accouchement, il est aussi présent pour le suivi de la femme dans sa sexualité ou sa contraception. 17ème de ce classement, le gynécologue-obstétricien peut prétendre, en moyenne, à un salaire mensuel de 7.656 euros, un chiffre en hausse de 3,7% sur un an.

 

 

16. Pneumologue : 8.746 euros par mois

Spécialiste des bronches et des poumons, le pneumologue s’occupe surtout de patients atteints de maladies des voies respiratoires, à savoir l’asthme, les bronchites, la mucoviscidose, l’insuffisance respiratoire, l’apnée du sommeil, ou encore le cancer des poumons.  Il peut aussi avoir à s’occuper de personnes âgées ou obèses ayant des problèmes de ventilation. En tout cas, ce n’est pas un métier à plaindre : on y gagne, en moyenne, 8.746 euros par mois, d’après les données 2018 de l’Unasa, un chiffre en hausse de 3,7% sur un an.

 

 

15. Angiologue : 8.943 euros par mois

Aussi appelé médecin vasculaire, l’angiologue est spécialisé dans l’analyse des vaisseaux sanguins et lymphatiques. Il peut être amené à traquer de potentielles maladies dans les artères, veines et vaisseaux capillaires. Pour cela, il est particulièrement bien payé puisqu’il truste la 15ème place de ce classement des professions libérales qui rapportent le plus. En effet, un angiologue gagne, en moyenne, 8.943 euros par mois, un chiffre en hausse de 1,1% sur un an.

 

 

14. Stomatologue : 8.950 euros par mois

Malgré son nom qui ne le rappelle pas, le stomatologue est bien un spécialiste de la chirurgie des maladies dentaires. Il s’occupe notamment des extractions dentaires nécessitant une anesthésie générale (dents de sagesse, kystes maxillaires), de greffes osseuses, ou encore de la pose d’implants dentaires. Un métier qui a aussi l’intérêt d’être (très) bien payé : comptez en moyenne 8.950 euros par mois d’après les données 2018 de l’Unasa, un chiffre en baisse de 0,9% sur un an.

 

 

13. ORL : 9.058 euros par mois

D’après la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, plus d’un Français sur dix reconnaît avoir au moins une déficience auditive, ce qui représente plus de sept millions de personnes. Les oto-rhino-laryngologistes n’ont donc pas de soucis à se faire pour trouver des patients. Eux qui s’occupent aussi des problèmes liés à la bouche, au nez, mais aussi à la gorge, bénéficient de salaires (très) confortables : 9.058 euros par mois en moyenne d’après les données 2018 de l’Unasa, un chiffre en hausse de 4,1% sur un an.

 

 

12. Radiologue : 9.133 euros par mois

C’est un spécialiste de l’imagerie médicale. La plupart du temps, le radiologue est sollicité par un médecin généraliste ou urgentiste en cas de suspicion d’une infection, d’une tumeur, ou encore d’une fracture. Il doit alors analyser la pathologie du patient, examiner le résultat de l’échographie, du scanner ou encore de l’IRM, puis établir un diagnostic, qui sera ensuite primordial pour le médecin qui aura adressé son patient. Comme bon nombre de médecins spécialistes, le radiologue peut compter sur des revenus importants : 9.133 euros par mois en moyenne, en hausse de 0,2% entre 2017 et 2018.

 

 

11. Administrateur liquidateur judiciaire : 9.180 euros par mois

Ici, ce sont deux métiers distincts qui sont réunis à la 11ème place de ce classement. D’un côté, l’administrateur judiciaire est chargé par un tribunal de défendre les intérêts d’une entreprise qui fait face à une procédure de redressement judiciaire ou de sauvegarde. De l’autre, le liquidateur judiciaire défend les intérêts du créancier de l’entreprise en cas d’échec d’un redressement : c’est lui qui trouve des solutions pour rembourser les clients ou professionnels à qui l’entreprise doit de l’argent. Pour ce faire, ces deux métiers sont très bien payés : 9.180 euros par mois en moyenne, en hausse de 5,6% entre 2017 et 2018.

 

 

10. Chirurgien urologue : 10.528 euros par mois

L’urologue est un spécialiste des troubles de l’appareil urinaire, mais aussi des dysfonctionnements de l’appareil génital et reproducteur chez l’homme. Il peut néanmoins ajouter (encore) une spécialité à son arc, que ce soit en cancérologie, en sexologie, ou encore en neurologie. Les urologues peuvent de toute manière compter sur une rémunération très élevée : 10.528 euros par mois, en hausse de 10,5% entre 2017 et 2018.

 

 

9. Cardiologue : 10.928 euros par mois

C’est “le” spécialiste des maladies du cœur et des troubles liés au système cardio-vasculaire. Le cardiologue s’occupe du dépistage des maladies : il peut ensuite ordonner des examens pour l’aider dans son diagnostic. Une fois la maladie traitée, il garde toute son importance puisqu’il aide le patient à revenir à une vie normale. Le métier est, en moyenne, rémunéré 10.928 euros par mois, en hausse de 3,6% entre 2017 et 2018.

 

 

8. Gastro-entérologue : 10.944 euros par mois

Le gastro-entérologue est un médecin qui diagnostique et traite les maladies du foie, de l’appareil digestif (œsophage, estomac, intestin, etc.), mais aussi du pancréas ou du côlon. Les maladies les plus courantes qu’il peut avoir à traiter sont l’ulcère, l’hernie inguinale, ou encore la pancréatite et les cancers digestifs. Sa profession a aussi l’avantage d’être très bien payée : 10.944 euros par mois en moyenne, soit une hausse de 7,1% entre 2017 et 2018.

 

 

7. Chirurgien orthopédique et traumatologue : 12.286 euros par mois

Les chirurgiens orthopédiques et traumatologues traitent les déformations des os, des articulations, des muscles et des tendons. C’est aussi eux que l’on consulte en cas d’accident. Ils peuvent être amenés à traiter des pathologies comme la scoliose, la polydactylie, l’arthrose, les fractures, ou encore les infections articulaires et osseuses. La profession truste aussi la septième position de ce classement des métiers libéraux les mieux payés, avec une rémunération mensuelle moyenne de 12.286 euros, en hausse de 4,5%.

 

 

6. Chirurgien général : 12.510 euros par mois

Tout comme un médecin généraliste, le chirurgien général traite et diagnostique différentes affections, à la différence d’un chirurgien spécialiste. Il traite notamment de problèmes fréquents tels que l’appendicite, les calculs, la traumatologie, mais aussi de la chirurgie d’urgence. Et ce travail est mieux rémunéré que les différentes spécialités de la chirurgie déjà citées : 12.510 euros par mois en moyenne, soit une hausse de 10,8% entre 2017 et 2018.

 

 

5. Ophtalmologue : 12.582 euros par mois

À la cinquième place de ce classement des professions libérales les mieux payées, on retrouve le spécialiste de nos rétines, prunelles, pupilles, appelons-les comme on veut, j’ai nommé l’ophtalmologue. D’après les données 2018 de l’Unasa, il peut espérer prétendre, en moyenne, à une rémunération mensuelle de 12.582 euros, en hausse de 2,4%.

 

 

4. Néphrologue : 14.506 euros par mois

Vous avez dit Néphrologie ? C’est le nom de la spécialité médicale qui a pour mission de diagnostiquer et traiter les maladies rénales, que l’on appelle néphropathies. Celles-ci peuvent être légères, comme la présence de sang ou de protéines dans les urines, voire plus graves, comme les insuffisances rénales chroniques par exemple. Les néphrologues gagnent en moyenne 14.506 euros par mois, en hausse de 4,1%.

 

 

3. Anesthésiste-réanimateur : 15.208 euros par mois

On arrive au podium de ce classement avec la profession… d’anesthésiste-réanimateur. Comme son nom l’indique, c’est lui qui endort les patients pendant une intervention chirurgicale, mais pas que. Il doit ensuite faire en sorte que le patient se réveille dans de bonnes conditions. La plupart du temps, il est assisté d’un infirmier anesthésiste. Très recherché, l’anesthésiste-réanimateur est aussi très bien payé : 15.208 euros par mois en moyenne, en hausse de 6,6% entre 2017 et 2018.

 

 

2. Notaire : 15.922 euros par mois

On sort du domaine médical avec la profession qui truste la deuxième place de ce classement, à savoir celle de notaire. Authentificateur de nombreux actes et contrats, le notaire intervient à la fois dans les domaines du droit de la famille, du droit de l’immobilier et du patrimoine. Il peut aussi avoir une activité de conseil aux entreprises. D’après les données 2018 de l’Unasa, un notaire gagne, en moyenne, 15.922 euros par mois, en baisse de 0,1% entre 2017 et 2018.

 

 

1. Orthodontiste : 16.359 euros par mois

Sur la première marche du podium de ce classement des professions libérales qui paient le mieux, c’est celle d’orthodontiste qui se distingue. Ce métier est une spécialité dentaire consacrée au diagnostic, à la prévention, ou encore à la correction d’anomalies de position des dents. Être orthodontiste, c’est aussi bénéficier d’une rémunération (très) confortable : 16.359 euros en moyenne, en hausse de 5,5% entre 2017 et 2018.

 


 

Profession - 1

Pour illustration

 


 

Source :

https://photo.capital.fr/notaires-ophtalmo-les-salaires-en-or-des-20-professions-liberales-les-mieux-payees-37280

https://photo.femmeactuelle.fr/chirurgien-notaire-gynecologue-decouvrez-quelles-professions-liberales-payent-le-mieux-en-france-37340#17-gynecologue-obstetricien-650590

 

Article :

Capital

11 commentaires

  1. C’est beaucoup certes mais la plupart ont de lourdes responsabilités sauf un…pour moi scandaleux c’est le notaire…qui depuis le passage à l’euro s’en met plein les fouilles car ils sont souvent payés au pourcentage et 10% de 100 euros c’est très différent de 10% de cent francs…

    Aimé par 2 personnes

    1. Je pense mais ce n’est que mon avis, qu’il faut exercer si l’on peut le job qui nous plaît.

      Si c’est pour le business, il y a des jobs qui ne devraient pas être prévus pour cela (notamment le médical).

      Par ailleurs comme l’on passe une grande partie de notre existence à travailler, autant que notre emploi nous convienne et que l’on puisse s’y épanouir.

      PS : Je ne vois plus ton site dans le lecteur de WordPress, est-ce normal ?

      J'aime

      1. Je te rejoins Aphadolie, le travail doit être une activité plaisante, pour qu’on puisse le faire avec joie et sans la boule au ventre, puis penser qu’on pourra le faire toute sa vie pour deux raisons: la première est que la retraite si on a pas une activité pour s’occuper, on s’ennuira puis on finira pas mourir… sincèrement beaucoup meurt l’année de leur retraite, cancer, crise cardiaque et autre car ils n’ont plus de but.. La deuxième c’est que vu l’état actuel des choses… pas sur qu’on est une retraite, alors autant faire ce qu’on aime.

        Je sais pas si c’est prouvé scientifiquement, mais perso, j’ai remarqué, que plus les gens aimaient leur job, et plus ils étaient en meilleure santé que ceux qui ne l’aimaient pas…

        Aimé par 1 personne

      2. Je te cite Emilie : « […] sincèrement beaucoup meurt l’année de leur retraite, cancer, crise cardiaque et autre car ils n’ont plus de but.. »,

        …C’est tout à fait juste.

        Pour : […] « pas sur qu’on est une retraite, alors autant faire ce qu’on aime. »,

        ….Effectivement, vraiment pas sûr.

        A propos de : « […] perso, j’ai remarqué, que plus les gens aimaient leur job, et plus ils étaient en meilleure santé que ceux qui ne l’aimaient pas… »,

        …C’est indéniable et prouvé par différentes études.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.