Incendie de l’usine Lubrizol, un site classé Seveso à Rouen [Vidéos]

Publié par

Time : 2 mn 26 / [1]

 


 

Incendie de Lubrizol - 2

Pour illustration

 

 

Un nuage noir, épais, se diffuse dans le ciel de Rouen. Un important incendie s’est déclaré, dans la nuit du mercredi 25 au jeudi 26 septembre, dans l’usine Lubrizol, classée Seveso. Un peu avant 8 heures, le feu fait toujours rage et les pompiers, mobilisés en nombre, ne parviennent pas à le maîtriser. D’après les premières mesures communiquées par le préfet de Seine-Maritime, les habitants seraient hors de danger.

 

 

Que s’est-il passé ?

Les premières explosions ont réveillé les habitants un peu avant 3 heures du matin, jeudi 26 septembre. Elles provenaient de l’usine Lubrizol, qui produit des lubrifiants industriels.

 

« Le feu a pris dans un stockage de produits conditionnés type additifs pour lubrifiants. », rapporte France Bleu Normandie, citant la direction du site. Une cellule de crise a été mise en place. Pour l’instant, aucune victime n’est à déplorer. Le feu est localisé dans une zone de stockage et ne s’est pas propagé au reste de l’usine.

 

Les explosions ont rapidement cessé, indiquent France bleu Normandie et Ouest-FranceUn périmètre de sécurité et de confinement a été mis en place dans un rayon de 500 mètres autour de l’usine, classée Seveso seuil haut.

 


 

Time : 1 mn 36 / [2]

 


 

Que produit cette usine ?

L’usine fait partie du groupe américain Lubrizol Coporation, « Un pionnier dans le domaine de la science des additifs pour lubrifiants ». Sur son site internet, on peut lire qu’elle « fournit des additifs pour les huiles pour moteurs et autres fluides de transport, des additifs et fluides pour les lubrifiants industriels et des additifs pour l’essence et le carburant diesel. »

 

L’entreprise compte trois usines en France, à Rouen, Oudalle (Seine-Maritime) et Mourenx (Pyrénées-Atlantiques). Lubrizpol précise : « Notre site industriel de Rouen accueille également une grande partie des services supports européens (Supply Chain Europe, achats, finance et informatique), ainsi que Lubrizol Holdings France et le siège de Lubrizol Advanced Material France. »

 

 

Quel est le risque lié à la classification Seveso ?

L’usine est identifiée Seveso du fait des matières premières qu’elle utilise. Elle produit, entre autres, des additifs pour huile. Elle est classée « seuil haut », comme 655 autres établissements en France : le risque de rejet toxique est estimé majeur. 

 

Un important nuage noir se dégage du brasier. Selon le préfet de Seine-Maritime, il n’y a « pas de toxicité aiguë » dans ces fumées. Dans un communiqué, la préfecture  précise que d’autres mesures et d’autres prélèvements sont en cours.

 

Cette classification existe depuis 1982 en Europe. Elle a été mise en place après la catastrophe écologique et sanitaire de Seveso, en Italie, en 1976. Un nuage d’herbicide s’était alors échappé d’une usine chimique, provoquant l’hospitalisation d’urgence d’enfants des communes voisines et la mort de plusieurs dizaines de milliers d’animaux d’élevage.

 

Les mesures de sécurité et les procédures appliquées varient selon le type d’établissement Seveso, qui peut être à seuil haut, comme ici à Rouen, ou à seuil bas.

 

Lors d’une conférence de presse conjointe, le directeur du SDIS de Seine-Maritime, le colonel Jean-Yves Lagalle a indiqué que les pompiers se concentraient pour circonscrire le feu. Il a également précisé que la priorité absolue était d’éviter la propagation du feu, pour éviter tout risque lié aux autres installations de l’entreprise. En effet, la combustion de certains produits pourrait provoquer des réactions chimiques, et dégager des fumées dangereuses. Le périmètre de sécurité doit aussi permettre d’éviter tout risque lié aux autres usines Seveso à proximité. « C’est un feu hors norme, qui touche une installation classée et présente beaucoup de risques pour les personnels. », qui piétinent dans des nappes d’hydrocarbure hautement inflammables, a indiqué le colonel.

 

La pollution des eaux sera également analysée une fois le feu complètement éteint et tout risque écarté.

 

 

Quelles sont les dispositions de sécurité prises sur place ?

Le préfet de la Seine-Maritime a déclenché le plan particulier d’intervention (PPI). Un centre opérationnel départemental, rassemblant les services de l’Etat, a été ouvert en préfecture. Des moyens nationaux ont été déployés pour les mesures de toxicité. 

 

Les autorités ont annoncé que les habitants qui vivent à 500 mètres autour de l’usine sont invités à rester chez eux. Les installations voisines de l’usine ont également été sécurisées pour éviter la propagation de l’incendie.

 

 

Les communes où les établissements scolaires et les crèches sont fermés

Les établissements scolaires et les crèches de 13 communes de l’agglomération de Rouen sont fermés aujourd’hui, sur ordre du préfet, qui souhaite « éviter les déplacements inutiles ». Les routes situées aux alentours sont interdites à la circulation, et les personnes fragiles (femmes enceintes, enfants, personnes malades et âgées) sont invitées à rester chez elles. Le préfet a également précisé lors d’une conférence de presse que les transports en commun n’étaient pas interrompus, étant donné le faible risque de toxicité estimé.

 

Il a également rappelé l’importance de se laver les mains en cas de contact avec des pluies contaminées, ainsi que les fruits et légumes cultivés à proximité.

 

Les citoyens sont incités à se tenir informés. 

 


 

Time : 1 mn 51 / [3]

 


 

Y a-t-il eu d’autres incidents sur ce site ?

 

 

En janvier 2013, une fuite de gaz malodorant s’était produite dans cette même usine de Rouen. À l’époque, l’odeur pestilentielle avait été ressentie jusqu’en région parisienne et même dans le sud de l’Angleterre. En 2014, la société Lubrizol France avait été condamnée à une amende de 4 000 euros.

 

Les émanations ressenties, ressemblant à une odeur de chou ou d’œuf pourri, étaient du mercaptan, indique l’AFP, un composé inoffensif à faible dose utilisé comme marqueur du gaz de ville. Un incident impliquant du mercaptan s’était également déjà produit en 1990 mais les vents avaient poussé l’odeur vers les côtes.

 

Plus récemment, en 2015, environ 2 000 litres d’huile minérale avaient été déversés dans le réseau d’évacuation des eaux pluviales après un « incident d’exploitation » à l’usine de Rouen.

 

Le 3 septembre dernier, un incendie s’était également produit dans la salle de filtration d’une unité de fabrication d’additifs du site Lubrizol à Oudalle (Le Havre). Le feu rapidement maîtrisé en interne n’avait pas fait de victime.

 


 

Incendie de Lubrizol - 1

Pour illustration

 


 

Source :

https://france.lubrizol.com/About

http://www.seine-maritime.gouv.fr/Actualites/Incendie-au-sein-de-l-entreprise-Lubrizol

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/ce-que-l-on-sait-de-l-incendie-dans-une-usine-classee-seveso-de-rouen_3632681.html

https://www.ouest-france.fr/normandie/rouen-76000/incendie-de-l-usine-lubrizol-rouen-trois-questions-sur-ce-site-classe-seveso-6537880

 

La liste des produits présents dans Lubrizol à Rouen enfin publiée :

http://www.seine-maritime.gouv.fr/Actualites/Mise-a-jour-Incendie-au-sein-de-l-entreprise-Lubrizol

 

Article :

France tv info / Ouest France

 

Vidéo :

[1] En IMAGES – Impressionnant incendie dans une usine Seveso à Rouen – FRANCE 24 / YouTube

[2] Incendie Rouen : « C’est forcément toxique, on est très inquiets » – Le Parisien / YouTube

[3] Incendie dans une usine chimique Lubrizol à Rouen – Le Monde / YouTube

27 commentaires

  1. Il y a eu peu d’informations sur le sujet…
    Je travaille à 18km du centre Rouen et pourtant aujourd’hui le peu des élèves présents dans mon établissement ont été confinés toute la journée à l interieur des locaux…
    Avec la pluie, il y avait des traces d’hydrocarbures qui coulaient sur tout le mobilier urbain…

    Aimé par 1 personne

      1. Avec les courants atmosphériques cela peut aller très loin. Je me souviens de l’odeur nauséabonde de 2013 (fenêtres fermées) et je suis en… région parisienne !

        Même le sud de l’Angleterre avait été touché.

        Aimé par 1 personne

      2. Le ‘fameux’ nuage radioactif de Tchernobyl qui s’était miraculeusement arrêté à la frontière allemande du à un anticyclone.

        L’art de prendre le peuple pour des c…

        Remarque pourquoi se priveraient-ils ? Puisque bon nombre de nos concitoyens hurlent au complotisme, conspirationnisme, etc… Lorsque ce n’est pas relaté dans les médias mainstream.

        Aimé par 3 personnes

      3. Tant que l’information est prémâchée et digérée et qu’il n’y a pas trop à se creuser les méninges, c’est du tout cuit. Surtout si cela correspond à certains stéréotypes.

        J'aime

  2. L’entreprise appartiendrair au conglomérat Berkshire Hathaway, dirigé par le milliardaire américain Warren Buffett (troisième homme le plus riche du monde selon le classement Forbes, avec une fortune estimée à 82,5 milliards de dollars).

    J'aime

  3. j’ai lu :  » Incendie catastrophique de l’usine Lubrizol : comme pour le nuage de Tchernobyle, les autorités taisent les risques encourus par la population  » ! à part le « e » en trop dans « Tchernobyl » , est ce qu’il n’y a vraiment « pas de toxicité aiguë » dans ces fumées selon le préfet de Seine-Maritime ?

    Aimé par 1 personne

    1. Je vous cite : « est ce qu’il n’y a vraiment « pas de toxicité aiguë »

      Très bonne question…

      Je ne vois pas où j’ai mis le « e » en trop dans « Tchernobyl »… Mais si tel est le cas, veuillez m’en excuser.

      J'aime

      1. L’article est impeccable et bien documenté. Je citais un autre article vu ailleurs (qui a cette faute d’orthographe) mais qui en dit plus sur une pollution possible à propos de laquelle on ne s’étend pas :  » Des retombées d’hydrocarbures ont été retrouvées jusqu’à des dizaines de kilomètres. Selon un informateur qui a travaillé sur place, les retombées sont toxiques et elles peuvent produire des irritations de la peau et des yeux. Les témoignages de maux de tête et de picotement de la gorge apparaissent déjà. … aucune fumée n’est saine nous confie une autre personne qui travaille dans cette industrie. Et les retombées vont s’étaler sur plusieurs jours. « 

        Aimé par 1 personne

      2. C’est tout à fait juste pour les retombées d’hydrocarbures et certainement autres produits tout autant nocifs.

        Il y a effectivement pollution et certaines personnes ont ressenti certains troubles (voir à ce propos la seconde vidéo qui est le témoignage d’une femme prise de malaise).

        J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.