Vaccination : épidémie mondiale de maladies chroniques [Vidéo]

Publié par

Time : 6 mn 24 / [1]

 


 

Vaccin - 1

Pour illustration

 

 

A l’occasion de la réunion du « Réseau mondial des laboratoires » sur le contrôle de la qualité des vaccins, des scientifiques, médecins et journalistes médicaux du monde entier ont adressé un appel à l’OMS. Ils demandent que la cause de l’augmentation alarmante des maladies chroniques dans le monde soit étudiée et soulignent que les vaccins sont les responsables les plus probables ! Ces informations cruciales n’ont pas encore fait l’objet de discussions publiques de la part des politiciens ou des principaux médias.

 

Aujourd’hui, nous sommes confrontés à une nouvelle épidémie, celle des maladies chroniques. Aux États-Unis un adulte sur deux souffre d’une maladie chronique, et un sur quatre de deux maladies chroniques ou davantage.

 

Récemment, des chercheurs et des laboratoires indépendants ont découvert que de nombreux vaccins sont contaminés par des rétrovirus (Virus qui peuvent envahir d’autres cellules et causer le cancer) ou pollués par des nanoparticules (les plus petites particules invisibles qui peuvent causer des inflammations). On a retrouvé des niveaux élevés d’aluminium, associés à des adjuvants de vaccins, dans le cerveau d’enfants autistes ou chez des personnes souffrant de troubles neurologiques tels que la maladie d’Alzheimer.

 

Lors de votre précédente réunion, vous avez affiché l’objectif de diminuer les tests indépendants, considérés comme « superflus », afin d’accélérer la mise à disposition des vaccins. La récente administration de 250 000 vaccins défectueux en Chine, la tragédie de la campagne avec le vaccin polio oral (vaccin oral) qui a causé plus de 450 000 cas de paralysie et de décès en Inde, ou les témoignages venus du monde entier sur l’apparition de douleurs chroniques et de paralysies après l’administration du vaccin anti-HPV (vaccin contre le cancer du col de l’utérus) démontrent de manière tragique que la sécurité et l’efficacité des vaccins sont de plus en plus négligées dans cette course à l’accélération des procédures de mise sur le marché […].

 

[…] Partout dans le monde, des millions de personnes ont signé des pétitions pour demander plus de sécurité, de transparence et de recherche indépendante, mais les décideurs politiques ont fait le choix contraire de favoriser l’accélération des procédures de mise sur le marché.

 

Afin de rétablir la confiance perdue, il est indispensable qu’avant de procéder à la moindre recommandation ou autorisation, TOUS les vaccins autorisés, pré-qualifiés ou recommandés par l’OMS soient soumis aux critères suivants :

 

– Des études cliniques approfondies effectuées par des organismes indépendants des fabricants.

 

– Des études sur l’efficacité et la sécurité à moyen et long terme.

 

– Des tests pour évaluer leurs propriétés cancérigènes.

 

– Des tests concernant les effets sur la fertilité.

 

– Des tests sur la grossesse, les avortements spontanés et le développement du fœtus.

 

– Des tests évaluant les effets sur le système neurologique et le développement du cerveau.

 

 

Nous demandons avec insistance que l’OMS fournisse des études sur :

 

– Les adjuvants et agents conservateurs tels que l’aluminium et le mercure et leur accumulation dans l’organisme.

 

– Les autres matières toxiques utilisées, telles que le polysorbate 80, le formaldéhyde, le phenoxyéthanol, etc…

 

– La sécurité des vaccins et l’âge auquel ils sont administrés.

 

– L’impact de toutes les recommandations sur la santé globale d’une population.

 

– La comparaison entre la santé globale des populations vaccinées et des non vaccinées.



 

 

Si l’OMS garantit la sécurité des vaccins auxquels elle accorde la pré-qualification, elle devrait également en assumer la responsabilité en cas d’événements indésirables qui suivent une vaccination.

 

Le fait de promouvoir des vaccins obligatoires sur toute la planète, en utilisant des produits dont la sécurité et l’efficacité sont fondées pour l’essentiel sur des données fournies par les fabricants est, à n’en pas douter, une violation flagrante du principe de précaution et constitue, à ce titre, une médication forcée à l’échelle humaine.

 

Étant donné que les conséquences sanitaires liées à la vaccination sont presque entièrement à charge de l’individu, il appartient à l’OMS de garantir que les conséquences de la vaccination soient aussi minimes que possible et que la population soit informée totalement et qu’elle ait donné son accord pour la vaccination.

 


 

Vaccin - 2

Pour illustration

 


 

Source :

https://www.kla.tv/

http://initiativecitoyenne.be/

https://www.spektrum.de/lexikon/biologie/retroviren/56487

https://www.scinexx.de/dossierartikel/entzuendungen-und-dna-schaeden/

https://www.efvv.eu/open-letter-to-the-who-from-international-organisations/

https://www.efvv.eu/wp-content/uploads/2018/09/Offener-Brief-WHO-%C3%9Cbersetzung-D-E-CM.pdf

https://www.efvv.eu/wp-content/uploads/2018/09/LETTRE-OUVERTE-INTERNATIONALE-A-LOMS-1.pdf

https://blogs.mediapart.fr/bruno-jean-palard/blog/180918/vaccins-securite-vaccinale-130-associations-demandent-des-comptes-loms

 

Vidéo :

[1] Vaccination : épidémie mondiale de maladies chroniques – Mr Aphadolie / YouTube

5 commentaires

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.