Prendre l’avion nous expose-t-il aux radiations venue de l’espace ? [Vidéo]

Publié par

 

Les radiations cosmiques sont un problème connu pour les astronautes. Est-ce qu’elles touchent aussi les passagers des avions et, surtout, le personnel de bord ?

 

Voyager en avion nous expose à des doses plus fortes de radiations que sur Terre, des radiations provenant du rayonnement cosmique. Ceci étant, vous allez voir, il convient de relativiser et de tenir compte des précautions prises par les autorités concernées.

 

Venant du soleil, des étoiles ou des profondeurs de l’espace galactique, des particules cosmiques atteignent sans cesse notre planète. À des doses significatives, elles peuvent s’en prendre à nos cellules et provoquer des maladies graves, comme les cancers.

 

Cependant, nous n’avons pas à les craindre sur Terre. L’atmosphère et le magnétisme terrestres nous en protègent. Par contre ce n’est plus tout à fait le cas en altitude. Plus l’on s’élève dans l’atmosphère, moins celle-ci joue son rôle de bouclier.

 

Par conséquent, les passagers d’un avion, et, a fortiori, le personnel de bord, sont davantage atteints par les rayonnements radioactifs. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le personnel navigant est classé dans une catégorie spécifique, comprenant des personnes susceptibles d’être exposées à un rayonnement plus intense.

 

De ce fait, les pilotes, les hôtesses et les stewards sont considérés comme des personnels courant des risques particuliers. Leur profession semble en effet davantage touchée que d’autres métiers par de nombreux types de cancer.

 

De la même façon le passager d’un avion sera soumis à des radiations plus fortes que sur Terre. Mais leur intensité est malgré tout des plus modestes. Jugez plutôt : un vol Londres-New York, par exemple, est au tout au plus l’équivalent, en terme de radiations, d’une radiographie dentaire.

 

Par contre concernant le personnel navigant, des mesures de surveillance particulières sont prises dans certains pays. Par ailleurs, depuis 2001, une directive européenne exige des compagnies aériennes qu’elles contrôlent le taux de radioactivité après chaque vol.

 

En outre, certains organismes internationaux habilités font, de façon régulière, des recommandations souvent suivies. Elles invitent notamment les membres d’équipage à limiter le nombre de vols à longue distance. Surtout s’ils doivent passer au-dessus des pôles, où le degré de protection est encore plus faible.

 

Les passagères ou les membres du personnel enceintes sont également incitées à prendre des précautions particulières, notamment au cours des trois premiers mois de la grossesse.

 


 

Time : 12 mn 36 / [1]

 


 

Avion - 2

Pour illustration

 


 

Source :

https://www.sievert-system.com/

http://www.laradioactivite.com/site/pages/Radioactivite_en_vol.htm

https://www.chosesasavoir.com/prendre-lavion-expose-t-a-de-radioactivite/

https://www.science-et-vie.com/questions-reponses/voler-nous-expose-t-il-a-la-radioactivite-venue-de-l-espace-51294

 

Article :

Chose à savoir

 

Vidéo :

[1] L’échelle des doses de rayonnement – Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire – IRSN / YouTube

10 commentaires

  1. ma foi … nous sommes déjà pas mal exposés médicalement parlant avec les radiographies, scanners, échographies, IRM etc… qui sont déjà beaucoup plus importantes que les rayonnements naturels, alors voilà que l’avion est suspect lui aussi dans ce domaine. Pauvres de nous !

    Aimé par 1 personne

  2. Prendre l’avion nous expose-t-il aux radiations venue de l’espace ? Ceci n’est pas une croyance, nous avons les instruments de mesures. Sur terre aussi, nous avons les instruments, et même pour les ondes..

    Aimé par 1 personne

  3. On pourrait construire des avions en plomb mais du coup ils consommeraient beaucoup et seraient plus polluants en cas de crash (enfin…à condition qu’ils arrivent à décoller vu qu’ils refusent déjà l’excédent de bagages !)

    Aimé par 1 personne

      1. Pas grave ! De toutes façons avec les grèves en France et les taxes sur les carburants,il n’y aura bientôt ni avions ni trains… ni moyens de rouler en voiture. voilà qui devrait relancer à Roman…la fabrication de la bonne chaussure.

        Aimé par 1 personne

      2. Et encore… Vu qu’il faut du pétrole (dérivé) pour la fabrication de chaussure, on risque de payer la paire fort cher.

        Pour ADP & Cie, il y a de fortes probabilités que cela soit privatisé…

        Que du bonheur.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.