Crématoriums : le juteux business de la récupération de métaux [Vidéo]

Publié par

Time : 3 mn 52 / [1]

 

Prothèses en titane, dents en or, stérilets en cuivre… Après une crémation, les métaux non brûlés sont revendus. Un business lucratif et opaque.

 


 

Crématorium - 1

Pour illustration

 

 

Que deviennent les dents en or ou les prothèses des défunts après crémation ? Le recyclage des résidus métalliques, confié par le crématorium de Cornebarrieu à une société hollandaise, pose questions.

 

Vous pensiez que les dents en or et les prothèses articulaires ou mammaires des défunts étaient restituées à la famille après la crémation ? Pas du tout. Seules les cendres sont rendues à la famille, pour être placées dans un caveau spécifique, ou enfouis dans le jardin des souvenirs du crématorium.

 

Les résidus métalliques provenant des prothèses mammaires ou de hanche, de dents en or, etc., sont filtrés et confiés à des sociétés spécialisées qui en retirent divers métaux, précieux pour certains, que ces déchets contiennent : titane, cobalt, inox, aluminium, cuivre, zinc, fer, acier, or, platine, argent… Des métaux réutilisés à destination de l’industrie automobile ou aéronautique, voire de l’armement. Les prothèses sont parfois reconditionnées et exportées vers des pays émergents pour y être réutilisées.

 

Le crématorium de Cornebarrieu a confié le marché du recyclage après crémation à une société hollandaise, OrthoMetals, suite à un appel d’offres en 2015. Une attribution contestée par une autre société spécialisée, française, EMC (Europe Metal Concept), dont le siège est à Avignon. EMC a porté plainte le 7 août 2015 contre Toulouse Métropole (dont le crématorium de Cornebarrieu dépend) devant le tribunal administratif de Toulouse. L’instruction, close depuis le 26 mars 2018, le magistrat rapporteur décidera de la mise au rôle de ce dossier à une prochaine audience dès qu’il le jugera possible.

 

Le gérant d’EMC, Louis Piazza, évoque une « concurrence déloyale » d’OrthoMetals, « qui n’a pas demandé les autorisations nécessaires en France et n’acquitte pas les taxes françaises » et « un contrôle fiscal en cours ». Ce que dément Hidde Verberne, d’OrthoMetals BV : « Tous les paiements obligatoires ont été faits ». La responsable de la société hollandaise explique que sa filiale française, qui a obtenu le marché en 2015 sans personnel en France, a été clôturée car « les appels d’offres sont faits désormais au niveau européen ».

 

Louis Piazza accuse : « La Ville de Toulouse stockait ses résidus métalliques depuis 25 ans. Ce stock faisait partie du marché. Il contenait des métaux précieux, et de l’or, peut-être une demi-tonne… D’où vient la recette exceptionnelle d’1,20 million d’€ enregistrée par le crématorium en 2015 ? »

 

Ghislaine Delmond, élue métropolitaine en charge des cimetières, affirme : « Le stock a été enfoui. » et Sacha Briand, en charge des finances explique : « Les 1,20 M€ correspondent au reversement des excédents antérieurs du budget annexe portés alors par la ville (…) transférés à Toulouse Métropole. » en 2015.

 

 

Crématorium - 2

Pour illustration

 

 

Le business caché de la crémation

40 % des défunts sont incinérés, en France (38 % pour Toulouse Métropole). Notre pays est devenu le quatrième d’Europe pour la crémation. Une proportion à la hausse, au rythme de +1 % l’an, selon Ghislaine Delmond, élue métropolitaine en charge des cimetières.

 

La mort est aussi un marché. Et ce marché reste tabou dans notre société, ce qui explique sans doute qu’il reste aussi opaque qu’un tombeau. Savez-vous par exemple que les familles peuvent récupérer les cendres d’un défunt dans une urne métallique qui est gratuite ? Mais les services de pompes funèbres proposent systématiquement aux familles des urnes payantes, plus élaborées. À noter que Toulouse Métropole a sa propre société de pompes funèbres, depuis 1904 (elle relevait alors de la Ville de Toulouse), une régie publique, la plus ancienne de la métropole. Orthometals, la société hollandaise leader mondial du marché de la récupération des résidus métallique après crémation, a, elle, collecté et traité 50 tonnes de métaux provenant de France sur un total de 350 t. au niveau mondial, en 2013. Cette PME de 6 personnes travaille avec 180 crématoriums en France (1 250 dans le monde) mais se montre très discrète sur ses comptes, se réfugiant derrière le secret des affaires.

 


 

Crématorium - 3

Pour illustration

 


 

Source :

https://www.ladepeche.fr/article/2018/12/17/2926224-cremation-quand-la-mort-vaut-de-l-or.html

https://www.60millions-mag.com/2019/10/30/cremation-qui-profitent-l-or-ou-le-cuivre-recuperes-16843

https://www.20minutes.fr/economie/2595735-20190903-marseille-pres-kilogramme-or-recupere-cadavres-crematorium

https://www.francetvinfo.fr/economie/commerce/crematoriums-le-business-de-la-recuperation-de-metaux_3683435.html

 

Article :

La Dépêche

 

Vidéo :

[1] Crématoriums : le business de la récupération de métaux – franceinfo / Dailymotion

16 commentaires

    1. Ya qu’à voir combien coute le fait d’être incinéré ou entérré…
      Une année j’avais lu un article, la personne n’ayant pas d’argent avait creusé lui même le trou pour son père… si c’est pas malheureux

      Aimé par 3 personnes

  1. Oh lolllol, que la mort soit un commerce ce n’est pas nouveau !
    Mais les « charognards » s’adaptent avec grande avidité, pour toujours plus de profit !
    Hors norme !
    Merci pour toutes vos infos. 🙂

    Aimé par 2 personnes

  2. Mon fils voulait être thanatologue, ses études allaient bien jusqu’au moment qu’il a su que pour avoir du travail, il devait être un bon vendeur de tombe .. je trouve cela vraiment inimaginable qu’on joue avec les sentiments pour vendre quelque chose de plus cher et qu’en plus ils récoltent les métaux même si je ne sais pas si cela se fait chez moi

    Aimé par 1 personne

  3. Vu aux infos. Si les gens dans le monde savaient tout, il serait dans la rue avant demain matin. C’est un président Américain, qui disait cela sur la finance.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.