Comment les Rothschild ont fait fortune sur le dos de Napoléon [Vidéos]

Publié par

Time : 16 mn 02 / [1]

 


 

Depuis la loi de 1973, dite « loi Rothschild », du nom de la banque dont était issu l’ancien président de la République, Georges Pompidou, l’État est obligé de passer par le système des banques privées pour financer son endettement.

 

Aujourd’hui, Emmanuel Macron, issu lui aussi de la banque Rothschild, ne compte pas bien sûr remettre en cause cette loi, préférant faire des coupes sombres dans les budgets sociaux pour réduire le déficit de l’État… Depuis 1973, le Trésor public ne peut plus présenter ses propres effets à l’escompte de la Banque de France. En clair, l’État est condamné à se financer par des emprunts, contre intérêts, auprès de banques privées, au lieu de continuer à emprunter sans intérêt auprès de la Banque de France.

 

 

Comment en est-on arrivé là ?

En 1973, après de 30 années de création monétaire, l’économie française était remise à flot. Dans l’esprit de l’ancien président de la République, Georges Pompidou [1], et des hauts fonctionnaires qui l’entouraient à l’époque, la France était désormais reconstruite suite aux destructions de la deuxième guerre mondiale. Il semblait donc plus aussi nécessaire de laisser persister des mécanismes qui s’étaient avérés bénéfiques pour le financement de dépenses d’investissements structurels, d’autant plus que ces mécanismes de création monétaire avaient été souvent utilisés pour financer le fonctionnement courant de l’État.

 

Il s’agissait avant tout d’instituer un garde-fou afin de préserver le pays de l’inflation et des dévaluations de la monnaie en s’imposant une discipline budgétaire. Il apparut souhaitable à la fois d’encadrer les dérives potentielles de l’État et de sortir d’une ère d’économie administrée en établissant un autre système de financement. Mais le problème, c’est que ces bonnes intentions finirent par faire le jeu du monde de la finance qui a vite vu l’intérêt qu’il pouvait retirer d’un système par lequel l’État devait obligatoirement passer pour emprunter.

 

De ce point de vue, la loi de 1973 fut également le fruit d’un habile lobbying bancaire visant à neutraliser tous ceux qui étaient favorables au système en vigueur jusqu’ici. Cette loi a été abrogée en 1994 mais après avoir été étendue et confortée au niveau de l’Union Européenne par les traités de Maastricht (à compter du 1er novembre 1993, article 104) et Lisbonne (à compter du 1er décembre 2009, article 123) que la France appliquer à la lettre depuis cette date.

 

 

Les critiques de la loi de 1973

Contrairement à ce qu’escomptaient les initiateurs de la loi de 1973, l’endettement public non seulement s’est poursuivi mais a augmenté considérablement, l’État étant progressivement devenu l’otage d’un système financier privé. On le voit aujourd’hui en France mais aussi en Grèce, en Irlande, au Portugal, en Espagne, en Italie, ce ne sont plus les États qui gouvernent mais la « troïka » (Union Européenne, Fond Monétaire International et Banque Centrale Européenne) qui resserre toujours davantage son emprise financière sur les pays, notamment du Sud de l’Europe.

 


 

Bonus vidéo

Time : 1 mn 30 / [2]

 


 

Napoléon

Napoléon Bonaparte & Nathan Mayer Rothschild / Pour illustration

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Pompidou

http://www.24hgold.com/francais/contributor.aspx?article=3458932380G10020

https://reseauinternational.net/comment-rothschild-a-fait-fortune-sur-le-dos-de-napoleon/

https://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/le-fameux-coup-de-bourse-de-nathan-96544

 

Article :

Réseau International

 

Vidéo :

[1] La famille Rothschild FR – Odyssée & Kla.tv

[2] L’ultralibéralisme : Georges Pompidou (Juin 1967) – Mr Aphadolie / YouTube

 

Note :

[1] 1953 : Georges Pompidou entre à la banque Rothschild.

1954-1962 : Administrateur de nombreuses sociétés du groupe Rothschild (sauf interruption du 1er juin 1958 au 7 janvier 1959) notamment :

√ Société anonyme de gérance et d’armement (54-62).

√ Compagnie du chemin de fer du Nord (55-62).

√ Société Rateau (57-62).

√ Compagnie Franco-Africaine de recherches pétrolières françaises.

 

Sur le même sujet :

De Pompidou à Macron, le système Rothschild tire toujours profit de la dette publique… [Vidéos]

 

Pour approfondir le sujet :

Des pions sur l'échiquier

Pawns in the Game (Des pions sur l’échiquier) – Commodore William Guy Carr [1955]

Le Commodore William Guy Carr (1895-1959), de la Marine Royale Canadienne [RCN Æ Ret’d], fut longtemps membré des Services de Renseignements et se consacra à partir de 1931, sauf pendant l’interruption de la guerre, à des tournées de conférences destinées à faire connaître la « Conspiration Internationale ». Il apporte bon nombre de preuves à l’appui de ses dires et des documents de première main, la plupart secrets et inédits.

 

L’ouvrage contient le récit de faits historiques échelonnés sur les trois derniers siècles, faits qui ne sont révélés nulle part ailleurs, sauf en de rares et fragmentaires exceptions.

 

Au cours des dix-huit chapitres de son livre, William Guy Carr nous dévoile tout le programme de domination universelle ainsi que les machinations occultes destinées à provoquer les diverses révolutions et guerres.

 

W.G. Carr nous montrer que le danger est sur nos têtes — et davantage encore plus de soixante ans après la parution de l’édition canadienne originale !…

 

 

Les secrets de la Réserve Fédérale

The Secrets Of The Federal Reserve (Les secrets de la Réserve Fédérale) – Eustace Mullins [1952]

Ce livre a représenté quarante années de travail pour son auteur. C’est probablement un des ouvrages les plus importants du XX° siècle. C’est le seul livre brûlé en autodafé, par décision de justice, en Europe après 1945. C’est une enquête minutieuse, servie par l’honnêteté et la compétence. C’est, aussi et surtout, une révélation sur la manière dont fonctionne réellement le monde depuis un siècle.

 

Dans ce livre, vous apprendrez entre autres choses que : le système de la Réserve Fédérale n’est pas fédéral. En outre, il ne possède pas les moindres réserves. C’est un syndicat d’émission monétaire, dont les membres se sont octroyé le privilège exorbitant de fabriquer l’argent que vous gagnez durement. Sans ce système, il est probable que les deux guerres mondiales n’auraient pu être ni déclenchées, ni financées.

 

Et surtout vous apprendrez que, pour citer Henry Ford, grand capitaine d’industrie :

« L’unique objectif de ces financiers est le contrôle du monde par la création de dettes inextinguibles. »

 

Des mots qui, à l’heure actuelle, prennent tous leurs sens…

9 commentaires

  1. Toutes ces grandes familles puissantes ( les Rothschild ne sont pas les seuls !!) représentent une oligarchie financière tentaculaire en ce sens que leur pouvoir ne s’étend pas uniquement dans le côté économique, financier d’un pays, mais politique aussi !

    Aimé par 1 personne

    1. Effectivement Lisa, ils ne sont pas les seuls :

      https://aphadolie.com/2019/01/07/rothschild-controle-monde-video/

      Sont citées à la fin de l’article les dynasties les plus influentes…

      Je te cite : « … oligarchie financière tentaculaire en ce sens que leur pouvoir ne s’étend pas uniquement dans le côté économique, financier d’un pays, mais politique aussi ! »,

      …Tu as entièrement raison. Leur influence s’étend à tous les domaines…

      Aimé par 2 personnes

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.