Tremblements de terre : la carte de France des zones sismiques depuis 1900 [Vidéo]

Publié par

Time : 3 mn 48 / [1]

 

En France aussi, la terre peut trembler.

Voici la carte des régions qui risquent le plus d’être touchées par un séisme.

 


 

Rares sont les séismes qui, en France métropolitaine, ont une magnitude égale ou supérieure à 5, et il faut remonter à 2003 pour trouver un tremblement de terre équivalent à celui qui a touché la zone de Montélimar, dans la Drôme, lundi 11 novembre.

 

Quelque 600 séismes se produisent en France tous les ans, mais seulement dix à quinze sont ressentis par la population. L’Alsace, le Midi-Pyrénées, le littoral méditerranéen et les Alpes sont les régions les plus fréquemment touchées.

 

Selon les données du Bureau central sismologique français (BCSF), on n’avait pas constaté de séisme aussi fort que celui survenu lundi depuis 2003 en France continentale. Une secousse également mesurée à 5,4 sur l’échelle de Richter s’était alors produite dans les Vosges.

 

 

Sismographe - 2

Pour illustration

 

 

47 morts en plus d’un siècle

Depuis 1900, seuls deux séismes en France métropolitaine ont causé la mort de personnes : dans la région de Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) en 1909 (46 morts et 250 blessés); et à Arette, un village des Pyrénées-Atlantiques, en 1967 (un mort et plusieurs blessés). Le séisme du 11 novembre dans la Drôme a lui fait quatre blessés, dont un grave. Dans la carte ci-dessous, Le HuffPost a recensé les dix plus gros séismes en France métropolitaine depuis 1900, par leur intensité sur l’échelle de Richter.

 


 

 


 

Le zonage sismique français, entré en vigueur en 2011, dessine en métropole quatre zones de risque sismique, du risque “très faible” au risque “moyen” (voir la carte ci-dessous).

 

La zone d’intensité la plus forte se situe le long des Pyrénées, dans certaines régions des Alpes et dans la région de Mulhouse. Celle classée juste en dessous

 

La cinquième zone, “zone de sismicité forte”, ne concerne que les îles des Antilles (Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin), tandis que Mayotte, est classée en zone “modérée”.

 

 

Zone sismique

 


 

Source :

https://www.georisques.gouv.fr/articles/zonage-sismique-de-la-france

https://www.huffingtonpost.fr/entry/la-carte-des-10-plus-gros-seismes-en-france-metropolitaine-depuis-1900_fr_5dca74ffe4b02bf57945ae26?ncid=other_trending_qeesnbnu0l8&utm_campaign=trending

 

Article :

Vincent Gibert / Le HuffPost avec AFP

 

Vidéo :

[1] Tremblements de terre : la carte de France des zones sismiques – Brut / YouTube

18 commentaires

  1. On sait déterminer les zones à risque ( et il y en a beaucoup en France ) … la force des séismes sur l’échelle de Richter … mais malheureusement on ne sait pas déterminer quand cela va se produire. Et c’est terrible lorsque cela arrive malheureusement –

    Aimé par 2 personnes

    1. Si je ne me trompe pas, dans les années 60, Haroun Tazieff avait informé l’état français qu’il fallait construire en Île-de-France selon des cahiers des charges antisismiques. Mais rien ne fut fait dans ce sens. Il y a quelques années, des répliques se sont fait ressentir jusque sur Paris et sa banlieue (épicentre Vosges ou Bretagne, je ne sais plus). Des vitrines furent brisées sur Paris. Quant à l’Île-de-France, elle ne serait pas aussi stable que l’on voudrait bien nous le faire croire.

      Aimé par 2 personnes

  2. Tu as raison pour Tazieff … Le pauvre s’est fait hué lorsqu’il a  » osé  » dire que si un séisme se produisait entre Gênes et Nice, ce serait désastreux . Et probablement qu’il n’avait pas tort, parce que la Côte d’Azur est sujette à ce genre de choses, et l’Italie aussi ! On oublie souvent que la terre est vivante, remuante, et ce n’est pas parce qu’elle remue moins à un endroit que celui-ci est épargné de tout risque sismique.

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis pas loin de la drôme, à 1h de Montélimar, et pas loin de l’Ardèche, en fait dans le sud est je me trouve entre toute les zone à risque, mais j’ai un risque faible . Cependant, je me souviens petite, au collège, on nous apprenait les alerte séisme (on a évolué, maintenant ils font les alertes attentat), on devait se cacher sous nos bureau, table et entre encadrement de porte. Même si le risque est faible chez nous maintenant (oui car vu ta carte, c’est faible et pourtant on a été élevé comme risque fort et les bâtiments sont construit antisismique, même ma maison construite y a cinq ans est normalement antisismique), j’ai quand même appris aux enfants quoi faire en cas de…

    Aimé par 1 personne

      1. De toute façon, c’est une grosse arnaque car en cas de risque, les pastilles d’iode ne protègent pas de tous les radioéléments. C’est surtout pour rassurer la population.

        Et sans vouloir t’inquiéter, les 20 km sont également une grosse foutaise…

        Aimé par 1 personne

    1. Et pourtant des répliques se font ressentir aux débuts des années 2000 (de mémoire). Sauf que je n’ai rien ressenti. Je devais être shooté à mes médicaments.

      J'aime

  4. J’ai ressenti mon 1er tremblement de terre, lundi vers midi. C’est bizarre de voir les tables et les lits bougés (un peu comme une machine à laver en plein essorage) mais tellement rapide qu’on ne peut rien faire, aucun dégât heureusement. Ma copine en Nouvelle Zélande en a ressenti 4 dimanche, chez elle (près de Taupo) elle ne les compte même plus tellement c’est fréquent.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.