La NASA prévoit d’envoyer deux mannequins équipés de gilets antiradiations autour de la Lune

Publié par

Time : 1 mn 43 [Vostvfr] / [1]

 


 

Les mannequins feront un voyage autour de la lune en 2020 pour une mission spéciale : protéger tous les astronautes des radiations.

 

Chaque mannequin occupera un siège dans le vaisseau spatial Orion dans le cadre de la mission Artemis 1, une mission d’essai sans équipage qui fait partie intégrante des plans de la NASA pour débarquer la première femme et le prochain homme sur la lune d’ici 2024.

 

 

Gilet StemRad - 4

Pour illustration

 

 

L’un des mannequins, nommé Zohar, portera un gilet de radioprotection appelé StemRad. L’autre, Helga, ira sans protection. Ces deux mannequins tests comprendront des capteurs pour mesurer la quantité de rayonnement provenant du Soleil et de l’espace lointain.

 

Une version de StemRad est déjà à bord de la Station spatiale internationale (ISS), grâce à un lancement à bord d’un vaisseau cargo Northrop Grumman Cygnus en novembre. Si tout se passe comme prévu, les astronautes de l’ISS effectueront des tests d’ergonomie avec StemRad à la fin de cette année ou au début de 2020. Ces tests permettront de s’assurer en autre que le poids de 26 kilos ne gênera pas les activités quotidiennes des astronautes.

 

 

Gilet StemRad - 1

Kat Coderre, enquêtrice principale du gilet Stemrad de Lockheed Martin, porte le gilet anti-rayonnement à l’intérieur du vaisseau spatial Orion de la NASA. (Crédit d’image : ISS National Lab)

 

 

Si tout se passe bien, cette expérience pourrait servir aux futurs astronautes qui porteront une version du gilet de radioprotection StemRad lors d’événements de rayonnement extrêmes comme de fortes éruptions solaires.

 

Cependant dans l’immédiat, aucune mission habitée n’est prévue pour voler avec le gilet au-delà d’Artemis 1. Le gilet est conçu pour protéger les humains des effets nocifs des radiations qui peuvent entraîner de nombreux problèmes de santé, y compris celle de mort subite.

 

« Nous sommes très heureux de tester le gilet StemRad sur cette mission. », a déclaré Thomas Berger, chef d’équipe du groupe de biophysique au Centre aérospatial allemand (DLR), à Space.com lors du Congrès astronautique international le 23 octobre. Berger est le chercheur principal du test factice qui volera sur Artemis 1, officiellement connu sous le nom de Matroshka AstroRad Radiation Experiment (MARE).

 

 

Gilet StemRad - 2

Le gilet StemRad exposé au Congrès international d’astronautique à Washington, D.C., en octobre 2019. (Crédit d’image: Elizabeth Howell / Space.com)

 

 

Thomas Berger a déclaré que l’équipe – qui comprend des représentants de l’Agence spatiale israélienne, du DLR et de Lockheed Martin (parmi beaucoup d’autres) – était reconnaissante d’avoir eu la possibilité de pouvoir effectuer ce test. Cette étude prendra beaucoup d’espace physique sur la mission Artemis 1, car les mannequins occuperont deux sièges, et le gilet est par ailleurs encombrant.

 

Le gilet StemRad est une protection en polyéthylène haute densité, un plastique très populaire qui est utilisé pour tout, des gilets pare-balles aux jouets pour enfants. Il est conçu pour que le matériau soit beaucoup plus épais pour protéger les organes vitaux et les zones sensibles. Berger a déclaré que le plastique utilisé était l’un des meilleurs matériaux pour se protéger contre les particules solaires et le rayonnement de fond de l’espace. Il existe d’autres alternatives, mais elles ne sont pas aussi faciles à transformer en vêtements efficaces.

 

Thomas Berger mentionne que des blocs de polyéthylène sont déjà utilisés dans les dortoirs de l’équipage du côté américain de la station spatiale pour protéger les astronautes des radiations.

 

 

Gilet StemRad - 3

Test de vibration Helga au DLR Bremen (Crédit image: DLR)

 

 

Le gilet StemRad est destiné à protéger les parties du corps humain les plus sensibles aux radiations, notamment les seins, l’estomac, les intestins, les poumons, la moelle osseuse et les ovaires. La version volant sur Artemis I est optimisée pour les corps des femmes, qui peuvent être plus sensibles aux radiations que les corps des hommes. Mais, comme le mentionne Thomas Berger, en utilisation pratique, le gilet peut être facilement ajusté pour s’adapter à la morphologie masculine et féminine.

 


 

Time : 1 mn 52 [Vostvfr] / [2]

 


 

Gilet StemRad - 5

Pour illustration

 


 

Source :

https://sciencepost.fr/la-nasa-enverra-bientot-deux-mannequins-autour-de-la-lune/

https://www.space.com/phantom-dummy-stemrad-radiation-vest-artemis-mission.html

 

Article :

Traduction rapprochée de Space.com

 

Vidéo :

[1] ISS National Lab Research Overview – AstroRad Vest – ISS National Lab / YouTube

[2] NASA dummies to fly around moon to test radiation vests – TomoNews – TomoNews US / YouTube

6 commentaires

  1. La NASA Récemment, me rappel un type devant un tableau, expliquant que depuis toujours l’impossibilité de traverser la ceinture de VAN HALEN. Surement un faux souvenir, cela doit-être ma tumeur au cerveau, un beau cadeau de Noel, merci, au passage.

    Aimé par 1 personne

Répondre à princecranoir Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.