Angleterre : Des milliers de patients meurent en attendant des lits dans les hôpitaux

Publié par

 

Le rapport des médecins révèle que près de 5500 décès depuis 2016 ont fait suite à un report d’admission. Des décès entièrement et uniquement liés à la durée d’attente et non à l’état des malades.

 

 

Lit - Hôpital - 2

En une vingtaine d’années, plus de 100.000 lits d’hôpitaux ont été supprimés en France. | Martha Dominguez de Gouveia via Unsplash

 

 

Ces chiffres alarmants proviennent d’un rapport des docteurs Chris Moulton et Cliff Mann, du National Health Service (NHS), qui ont analysé les passages au département des urgences de près de 4 millions de Britanniques depuis 2016.

 

Près de 5.500 patient·es sont mort·es sur cette période, après avoir attendu parfois près de onze heures un lit dans les hôpitaux anglais. Selon cette recherche unique au monde, ces décès sont entièrement et uniquement causés par la durée d’attente et non par l’état des malades.

 

Le rapport indique également que parmi les 79.228 patient·es qui ont attendu environ six heures sur un chariot, 960 ont perdu la vie. Si l’on se prête à un petit calcul, cela signifie qu’une personne sur 83 qui doit attendre aussi longtemps pour être admise mourra en raison de ce retard.

 

Dernier exemple en date, il y a tout juste une semaine, un homme est décédé à la suite d’une crise cardiaque après avoir attendu plus d’une heure à l’arrière d’une ambulance, à l’extérieur de l’hôpital Royal de Worcestershire.

 

Surpopulation, manque d’effectifs et de moyens : les raisons de ces retards sont multiples. Par exemple, plus de 17.000 lits ont été supprimés depuis 2010 en Angleterre, alors même que les passages au département des urgences augmentent. « Ces résultats sont profondément choquants et très inquiétants. », a commenté l’Association des patients face aux résultats de ce rapport qui n’a pas encore été publié, mais auquel le Guardian a pu avoir accès.

 

 

En France aussi, une baisse des lits d’hôpitaux

La France est elle aussi touchée par la fermeture des lits d’hospitalisation. En une vingtaine d’années, plus de 100.000 lits ont été supprimés, au grand dam des urgentistes. Selon la Banque mondiale, la France disposait ainsi de 6,5 lits d’hôpitaux pour 1.000 personnes en 2013. C’est moins qu’en Allemagne (8,3), en Autriche (7,6) et en Hongrie (7).

 

Désormais, nous sommes habitués à voir des services d’urgence pleins à craquer et des files d’attente interminables. Et pour cause, le nombre de passages augmente chaque année de 3,5% en moyenne. La colère monte en France en pleine période de grève générale et de mouvements sociaux. Depuis plusieurs années, les milliers de professionnel·les de santé dénoncent notamment les conditions de travail insoutenables dans l’hôpital public.

 

Les personnes qui travaillent dans le milieu de la santé sont bien décidées à se faire entendre à l’occasion d’une mobilisation propre à leur secteur, le 17 décembre 2019.

 


 

Lit - Hôpital - 3

Pour illustration

 


 

Source :

http://www.slate.fr/story/185183/angleterre-5550-morts-attente-lit-hopital-sante-nhs

https://www.theguardian.com/society/2019/dec/10/thousands-of-patients-die-waiting-for-beds-in-hospitals-study

 

Article :

Robin Tutenges / Slate

10 commentaires

  1.  » Choquant et inquiétant  » ce sont vraiment les adjectifs qu’il convient d’employer ! Il est dramatique de constater que l’hôpital va mal, très mal et que bien peu de choses sont faites pour régler la crise qui sévit mettant le personnel médical face, en effet, à des conditions de travail insoutenables et les patients en danger . On ne peut qu’éprouver de la colère parce qu’il s’agit là d’une institution qui s’occupe de la santé des personnes ce qui, normalement, la rend prioritaire sur les autres.

    Aimé par 2 personnes

  2. Angleterre : Des milliers de patients meurent en attendant des lits dans les hôpitaux. Pour la France, je vous laisse juge de l’état de nos urgences et des lits dans les couloirs, sans parler de la violence des patients, oui de la violence contre le personnel hospitalier et des vols dans les chambres.. En plus c’est gratuit pour chaque arrivant en france, certes moins de gens chérissent cette cause, mais déjà les effets catastrophiques sont là pour nous rappeler la faillite de notre modèle social. Je sais il ne faut pas parler de cela, je sais, toujours mettre un mouchoir.

    Aimé par 2 personnes

      1. Et oui Eric, la France, ayant prospérée grâce à la sueur de son peuple est devenue un pays « riche » avec ses avantages… mais les banquiers veulent refaire cracher!!! oligarchie quand tu nous tiens. Il faut tout casser pour reconstruire, payer, racker, cracher…

        Aimé par 1 personne

  3. Tous les services publics sont impactés et ce n’est pas par hasard. Il y a une volonté supranationale à cela car on rencontre le même problème dans tous les pays. Désolé je ne comprends pas, mais c’est pas grave, les jeux sont fait.

    Aimé par 1 personne

Répondre à Aphadolie Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.