Chine | Trafic d’organes : ces sociétés médicales occidentales complices des prélèvements

Publié par

Time : 8 mn 55 [Vostvfr] / [1]

 

SITE WEB DU TRIBUNAL CHINOIS – Tribunal indépendant sur le prélèvement forcé d’organes à l’encontre des prisonniers d’opinion en Chine, présidé par Sir Geoffrey Nice QC – consultez les audiences, les observations et les informations sur le Tribunal chinois –

https://chinatribunal.com/final-judgement-report/

 


 

La Chine est accusée d’avoir prélevé des dizaines de milliers d’organes pour servir un marché mondial florissant.

 

 

De plus en plus de personnes ont besoin de transplantations d’organes qu’il n’y a de donneurs officiels, créant ainsi un grand marché opaque et illégal.

 


 

Un nouveau rapport accuse des sociétés médicales et pharmaceutiques occidentales d’être complices du scandale des transplantations d’organes en Chine.

 

Quelques semaines après avoir été emprisonné pour avoir pratiqué la discipline spirituelle du Falun Gong, Han Junqing, originaire de Pékin, est décédé en prison. Sa famille a alors eu le droit de lui dire au revoir une dernière fois à la morgue. Mais en observant son corps, sa fille s’est rendu compte qu’il avait été ouvert sans autorisation.

 

« Il y avait des points de suture au niveau de la gorge. (…) L’incision se prolongeait jusqu’à ce qu’elle soit recouverte par les vêtements. », avait-elle expliqué au Nations Unies en septembre dernier. En déboutonnant les vêtements du défunt, la famille s’est alors rendu compte que la cicatrice se prolongeait jusqu’à l’abdomen. « Quand nous avons pressé le ventre, nous avons découvert qu’il était bourré de glace dure ». Les organes de cet homme avaient en fait été prélevés.

 

Cette histoire, relayée par Quartz, s’est déroulée en 2004. À l’époque, la Chine avait pour habitude de prélever des organes sur les prisonniers. Dès 2015, l’État chinois avait déclaré qu’il cesserait ces pratiques, mais tout porte aujourd’hui à croire que ces opérations sont toujours en cours.

 

Un rapport publié en juin dernier avait en effet conclu qu’il était « certain, à l’unanimité et au-delà de tout doute raisonnable » que la Chine procédait au prélèvement forcé d’organes des prisonniers « à une échelle significative ».

 

 

Des entreprises “complices”

Ce commerce rapporterait à la Chine plus de 120 milliards de yen par an (près d’un milliard d’euros). Ce que suggère ce nouveau rapport, signé de l’Institut de recherche sur les crimes du communisme, c’est que des sociétés occidentales participent à ce commerce.

 

Car si la Chine prélève effectivement des organes sur des prisonniers, elle ne peut en revanche pas le faire “toute seule”. Le système de transplantation chinois dépend effectivement de l’importation de dispositifs permettant la conservation des organes, ou de médicaments immunosuppresseurs.

 

Les sociétés Pfizer (États-Unis) et Roche (Suisse) seraient notamment concernées. « Le rapport présente des preuves irréfutables que plusieurs sociétés multinationales sont complices d’abus de transplantation en Chine, où des prisonniers d’opinion sont tués pour leurs organes. », explique David Matas, avocat international spécialiste des droits de l’Homme. « Cette complicité viole les directives de l’Organisation de coopération et de développement économiques pour les entreprises multinationales ».

 

« Ces entreprises sont dans une position très puissante car l’industrie chinoise des transplantations vacillerait sans elles. Il est impératif qu’elles se retirent immédiatement pour aider à sauver des innocents qui sont tués pour leurs organes. », ajoute Susie Hughes, directrice exécutive de la Coalition internationale pour mettre fin aux abus des transplantations en Chine (ETAC).

 

 

Chirurgiens - Chine

Pour illustration / Crédits : sasint/Pixabay

 

 

Mettre fin au tourisme de transplantation

Le rapport pointe également le problème du “tourisme de transplantation” organisé. Si certaines personnes se tournent d’elles-mêmes vers l’industrie chinoise, certains établissements semblent également participer à ces échanges. Il peut s’agir de courtiers, d’hôpitaux ou d’entreprises privées.

 

À titre d’exemple, au moins 97 patients aux États-Unis se seraient retirés des listes d’attente dans le but de se rendre en Chine pour une greffe entre 2000 et 2006.

 


 

Time : 48 mn 42 [Vostvfr] / [2]

 


 

Enfant - Chine - Enucléation - Yeux

Un enfant chinois de six ans avait été drogué et avait subi l’ablation des deux globes oculaires pour un trafic d’organes – Chine 2013 / Pour illustration / 20 Minutes

 


 

Source :

https://chinatribunal.com/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Prélèvements_forcés_d%27organes_en_Chine

https://benedictetaurine.fr/2018/01/02/9-trafics-dorganes-passes-sous-silence-en-chine/

https://qz.com/1717338/china-accused-of-harvesting-organs-from-falun-gong-practitioners/

https://sciencepost.fr/ces-entreprises-qui-participent-au-scandale-des-prelevement-dorganes-en-chine/

https://www.iflscience.com/health-and-medicine/chinas-hospitals-hid-one-of-the-worlds-darkest-secrets/all/

https://theirccdotorg.files.wordpress.com/2019/12/the-economics-of-organ-harvesting-in-china-ircc-2019-1.pdf

https://www.20minutes.fr/monde/1214227-20130827-20130827-trafic-organes-double-enucleation-enfant-chine

 

Article :

Brice Louvet, rédacteur sciences / Sciencepost

 

Vidéo :

[1] China Tribunal Final Judgment Film – 2019 (English) – End Transplant Abuse / YouTube

[2] South Korean TV Documentary Confirms Organ Harvesting Still Occurring in China (v4)(中文片名:殺了才能活)- 欣然 / YouTube

6 commentaires

  1. C’est inqualifiable quand tu es rendu de voler des organes pour en faire un commerce … même chez des enfants .. que des gens de d’autres pays vont en Chine pour recevoir un organe volé devraient avoir honte et être mit en prison pendant des années pour leur crime

    Aimé par 1 personne

  2. Quelle horreur, que d’immenses souffrances sans fin !
    Mais il a été dit il y a quelques décennies, que encore quelques gouvernements successifs et tout ceci n’aura plus cour, et les gouvernements agiront en accord avec les lois de la nature (pour être bref). On voit les peuples ne plus supporter ces comportements pervers et maintenant au plus hauts niveau de la société des personnes proposent une alternative. À découvrir dans mes deux commentaires qui suivent.

    Aimé par 1 personne

  3. The US should listen to presidential candidate Marianne Williamson
    Les États-Unis devraient écouter la candidate à la présidence Marianne Williamson
    Mardi 17 décembre 2019
    Olivier Loose
    Marianne Williamson s’adressant aux médias lors de la foire d’État de l’Iowa de 2019 à Des Moines, Iowa.  

    Si nous sommes déterminés à réduire la violence sur notre planète, ne sommes-nous pas en train de donner un coup de pied dans la boîte de conserve en recourant à des moyens violents ?

    De la même façon qu’un poisson n’a pas les moyens de grimper à un arbre, une administration qui dépensera 989 milliards de dollars au cours de l’exercice financier 2020 pour le complexe militaro-industriel, contre   19,2 milliards de dollars pour le développement international et l’aide humanitaire, n’est pas prête à rendre notre planète moins violente.

    Depuis le 11 septembre, les contribuables américains ont contribué à hauteur de près de 6 billions de dollars [ 5 milliards 396 400 Euro ]
    au financement des guerres, ne servant que le bien-être financier du complexe militaro-industriel.
    Rééquilibrer les relations
    La candidate à l’élection présidentielle américaine de 2020, Marianne Williamson, est impatiente de s’attaquer à ces dépenses disproportionnées pour la sécurité nationale. Dans ce contexte, l’un de ses objectifs politiques ambitieux est de provoquer un changement de politique qui fasse passer les États-Unis d’une économie de guerre à une économie de paix.

    Concrètement, l’établissement d’une relation plus équitable entre la Défense et le Département d’État se traduirait par une augmentation des investissements dans les approches de consolidation de la paix aux conflits internationaux. Ces voies vers la paix peuvent englober la médiation, la diplomatie, la prévention des conflits, l’aide au développement, la justice transitionnelle après les conflits, l’aide humanitaire et l’appui aux processus démocratiques.
    Le coût de la violence
    La violence est un facteur clé de la perpétuation des souffrances et des traumatismes intergénérationnels. On peut soutenir que les solutions militaires aux conflits internationaux ne peuvent donc pas aller plus loin dans la promotion d’une culture de la sécurité.

    En 2017, l’impact financier de la violence sur l’économie mondiale s’élevait à 15 000 milliards de dollars. Cependant, investir dans la prévention des conflits de manière systémique produit logiquement, de par sa nature même, une réduction de ces coûts.

    Il devient alors évident que la sécurité nationale appelle une redéfinition globale. La recherche d’une paix durable ne peut se réduire à la suppression symptomatique de la violence. Au contraire, la recherche d’une paix durable exige qu’elle soit systématisée et activement cultivée dans toute la structure gouvernementale et la société.
    Un département de la paix des États-Unis
    Pour cette raison, sous une administration Williamson, un Département de la Paix des Etats-Unis serait créé en même temps qu’une Académie de la Paix des Etats-Unis. Cette dernière institution offrirait un cursus de quatre ans en éducation pour la paix. Elle propose également que ses diplômés servent pendant cinq ans dans des missions liées à la résolution non violente des conflits nationaux ou internationaux. En outre, le secrétaire à la paix a l’intention d’agir en tant que membre du Conseil national de sécurité et d’assurer la coordination avec tous les organismes du Cabinet.

    Dans un premier temps, le financement du Département de la paix proviendrait d’une réaffectation des budgets existants de manière plus coordonnée. Un tel remaniement budgétaire ressemble sans ambiguïté à un scénario durable où tout le monde est gagnant. En d’autres termes, les économies réalisées par la suite grâce aux investissements dans des programmes de prévention des conflits peuvent être utilisées dans d’autres domaines, tels que l’énergie propre, l’éducation des enfants et l’autonomisation économique des femmes, tout en préservant le besoin de sécurité des États-Unis.

    Une fois que le Département sera opérationnel, il réalisera des économies en accordant la priorité à la prévention des conflits en tant qu’aspect essentiel de la sécurité nationale et internationale. En d’autres termes, une administration Williamson met stratégiquement la charrue derrière les bœufs en augmentant les investissements dans la prévention des conflits, ce qui s’avère plus rentable que les opérations d’intervention de guerre.
    Ses fonctions essentielles
    Pour s’attaquer à plusieurs maux de la société, les principales initiatives envisagées par le Département de la paix sont nombreuses. Premièrement, il aspire à encourager la justice et les principes démocratiques pour étendre les droits de l’homme. Deuxièmement, il prévoit de renforcer les moyens non militaires de consolidation de la paix, tels que la prévention des conflits et la médiation. Troisièmement, le Département entend investir dans des programmes de justice réparatrice. Il se propose également de s’attaquer de façon proactive à la suprématie blanche et d’établir de nouvelles structures de règlement non violent des différends. Enfin, il a l’intention de s’attaquer à la violence armée.

    Le Département participerait ainsi à une série de tâches spécifiques au niveau national et international, en collaboration avec les gouvernements locaux et d’État.

    Au niveau national, les principales tâches se concentreraient sur un large éventail de questions communautaires urgentes. L’une d’entre elles prévoit d’enseigner la prévention de la violence aux écoliers. Une autre envisage de réformer le système de justice pénale en mettant davantage l’accent sur les pratiques de réparation. Une autre tâche encore aspire à changer la culture policière ainsi que ses relations avec la collectivité en général. D’autres devoirs ont l’intention de réduire la violence armée, ainsi que de s’attaquer à l’abus de drogues et d’alcool.

    Sur le plan international, le Département vise à assumer plusieurs responsabilités essentielles. Tout d’abord, il s’efforcera de prêter des services de consolidation de la paix, d’aide humanitaire et de communication à la communauté internationale.

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
    https://www.brusselstimes.com/opinion/84388/the-us-should-listen-to-presidential-candidate-marianne-williamson-violent-peacebuilding-national-security/

    Aimé par 1 personne

  4. A Win-Win for the Homeless, and Society at Large
    By Teresa Studzinski, Arlene J. Schar and Dr. David Leffler

    Le 16 décembre 2019
    Une situation gagnant-gagnant pour les sans-abri et la société dans son ensemble

    Par Teresa Studzinski, Arlene J. Schar et le Dr David Leffler

    L’itinérance est un problème constant dans notre pays, en ce sens que les sans-abri deviennent une ponction sur nos ressources. Ils sont considérés comme un problème à résoudre plutôt que comme des ressources à part entière. 

    Une proposition intelligente de Rebecca Kaplan, présidente du conseil municipal d’Oakland en Californie, fait l’objet d’une attention nationale : amener un bateau de croisière au port de la ville pour y loger jusqu’à 1 000 personnes sans abri. Cependant, les responsables du port d’Oakland affirment qu’il est « intenable » en raison des problèmes de sûreté et de sécurité posés par l’amarrage d’un navire de croisière dans ce port particulier. Nous pensons que son idée aurait un mérite profond avec un changement d’emplacement et cette tournure inédite :
    De nombreuses études scientifiques montrent que la technique de MT avancée basée sur le cerveau Invincible Defense Technology (IDT), si elle est pratiquée deux fois par jour en grands groupes, a pour effet d’élever la conscience de tous ceux qui travaillent dans son domaine.

    Les sans-abri qui le souhaitent pouvaient être formé aux techniques avancées et non religieuses de la   de la Méditation Transcendantale (MT) et logés à bord du bateau de croisière sans frais pour eux-mêmes pendant une période de temps déterminée. Ils profiteraient de toutes les commodités d’une croisière de luxe en échange de leur participation à une méditation en grand groupe deux fois par jour, ciblant Washington DC.

    Pourquoi ? Nous vivons actuellement une époque extrêmement chargée sur le plan politique et dangereuse en raison des niveaux élevés de stress collectif dans la capitale de notre pays. Des recherches approfondies indiquent que le champ calmant généré par les méditants de MT avancés peut grandement réduire le stress collectif. Cela aurait un effet positif profond sur tous les membres du gouvernement, et des changements positifs notables commenceraient à se produire. 

    Une approche terrestre de réduction du stress a déjà été utilisée à Washington D.C. au cours d’une période de deux mois à l’été 1993, où 4 000 méditants se sont réunis pour une expérience visant à réduire la criminalité. Le résultat, tel que documenté par un conseil indépendant de criminologues, a été une réduction de 24 % de la violence criminelle. Cette réduction profonde du stress social a également influencé l’approbation publique du président américain, qui est soudainement passée d’une tendance négative à une tendance positive, comme prévu (Reference : Social Indicators Research, 1999, 47 : 153-201).

    Toute personne intéressée à soutenir cette Croisière pour le changement ou à en apprendre davantage sur l’utilisation de l’IDT/TM pour résoudre les troubles politiques et réduire les problèmes sociaux tels que la criminalité peut nous contacter à : https://www.gapwm.org

    Plutôt que de considérer nos sans-abris comme des problèmes sociaux, il est plus logique de donner à ces personnes la possibilité d’améliorer leur propre qualité de vie en nous aidant à résoudre nos problèmes sociaux par des solutions positives. Une situation gagnant-gagnant pour toutes les parties concernées.

    A propos des auteurs :

    Teresa Studzinski, M.A., est présidente de l’Alliance mondiale pour les ailes préventives dans l’armée (GAPWM). Arlene J. Schar est l’adjointe administrative du Dr David Leffler depuis 2015. David Leffler est membre du conseil d’administration du GAPWM.

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

    https://thecommonills.blogspot.com/2019/12/a-win-win-for-homeless-and-society-at.html

    http://www.greatreporter.com/content/3687/win-win-homeless-and-society-large

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.