Une étude scientifique révèle que les astronautes se rendant sur la Lune risquent de sérieuses expositions de plasma à haute tension

Publié par

 

En l’absence d’un champ magnétique global et d’une atmosphère, la surface lunaire est chargée électriquement par l’impact du plasma spatial et de l’émission de photoélectrons.

 

 

Des charges à haute tension (des centaines à des milliers de volts négatifs) peuvent se produire, posant ainsi un risque sérieux pour la sécurité des astronautes.

 


 

Lune

Pour illustration

 

 

L’absence d’atmosphère et de champ magnétique de la Lune signifie que les particules du Soleil touchent directement la surface lunaire. Cela confère à celle-ci une charge électrique, et cela signifie que les futurs astronautes courent le risque d’être électrocutés lorsqu’ils visiteront la Lune, selon les recherches du physicien Joseph Wang de l’Université de Californie du Sud (États-Unis).

 

L’équipe de Wang a constaté que la surface lunaire chargée électriquement « soulève des inquiétudes quant aux risques possibles de charge et de décharge pour les astronautes sur la surface lunaire », selon le résumé de l’article de son équipe, présenté à la réunion de l’Union américaine de géophysique de cette année à San Francisco (lien plus bas).

 

Ce n’est pas sans rappeler, dans une moindre mesure, le choc électrostatique que vous ressentez lorsque vous vous êtes frotté les chaussettes sur un tapis et que vous touchez une poignée de porte métallique. Sauf que sans atmosphère, vous n’auriez même pas besoin d’entrer en contact avec la poignée de porte sur la Lune.

 

Alors, la question que vous devez vous poser actuellement est, pourquoi les astronautes n’ont pas encore été électrocutés ? Car les zones qu’ils ont visitées lors des précédentes missions étaient baignées par la lumière directe du Soleil, selon Wang, et les photons de cette lumière ont aidé à équilibrer la charge autrement négative de la surface, rendant les chocs beaucoup moins probables. La NASA veut faire atterrir des humains sur le pôle sud de la Lune, où la lumière du soleil frappe à un angle faible et où des régions ombragées en permanence contiennent de la glace d’eau.

 

Pour Jim Rice, un scientifique au Planetary Science Institute en Arizona, qui n’a pas participé à l’étude, l’électrocution ne devrait être une véritable préoccupation pour ces astronautes. Mais il n’exclut des problèmes avec de plus grandes opérations futures, telles que celles qui pourraient impliquer des engins transportant de grandes quantités de matériaux autour de la Lune.

 

Les résultats de cette étude présentés récemment à la réunion annuelle de l’Union américaine de géophysique à San Francisco Dusty Spacesuit Charging/Arcing in Plasma: Implications for Astronaut Safety at the Lunar Terminator and Far-Side.

 


 

Astronaute - Lune

Pour illustration

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Spectroscopie_photoélectronique

https://agu.confex.com/agu/fm19/meetingapp.cgi/Paper/586063

https://fr.wikipedia.org/wiki/Union_américaine_de_géophysique

https://www.gurumed.org/2019/12/20/la-lune-pourrait-lectrocut-les-futures-astronautes/

https://gizmodo.com/why-the-next-lunar-astronauts-may-have-to-worry-about-e-1840489049

 

Article :

Gurumed

 

Etude scientifique :

Université de Californie du Sud / Equipe du physicien Joseph Wang

2 commentaires

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.