Australie : ampleur des incendies – une situation incontrôlable [Vidéos]

Publié par

Time : 1 mn 27 / [1]

 

Ils doivent s’en remettre entièrement à leurs instruments de bord, et parfois cela ne suffit pas pour se poser.

 


 

Australie - 1

 

 

Depuis septembre, 80.000 km2 ont été touchés par les flammes et 24 personnes sont décédées. Cela représente une superficie quasiment égale à l’Irlande. Pour cette année, le pire est peut-être à venir, selon les autorités.

 

La Nasa, grâce à ses satellites, est capable de repérer les incendies partout sur la planète grâce à des capteurs infrarouges et des spectroradiomètres. Ces informations (FIRMS) sont disponibles gratuitement. L’agence spatiale américaine maintient également à jour une carte en temps réel des incendies actuellement en cours, mise à jour régulièrement.

 

 

Australie - 2

 


 

Time : 3 mn 12 / [2]

 

Terres ravagées, faune décimée… Ces feux brûlent depuis 4 mois, et rien ne semble pouvoir les arrêter. Voici 5 conséquences illustrant l’ampleur des incendies australiens.

 


 

Australie - 3

Pour illustration

 

 

Cinq conséquences des incendies en Australie

58.000 km2 détruits, des morts, une disparition de la faune, d’immenses pertes matérielles… Brut dresse le bilan temporaire des terribles incendies australiens.

 

 

Une surface détruite

58 000 km2 ont été détruits par les incendies entre début septembre 2019 et début janvier 2020, d’après The Guardian. À titre de comparaison, près de 25.000 km2 avaient brûlé en Amazonie en août 2019.

 

 

Un dramatique impact humain

Au moins 18 personnes auraient perdu la vie à travers l’Australie. En trois jours, sept personnes sont mortes rien que dans le sud de la Nouvelle-Galles du Sud, l’État le plus durement frappé. En décembre, dans cet État, la qualité de l’air s’est  considérablement détériorée : elle était 10 fois supérieure au niveau estimé dangereux, selon le Royal Australasian College of Physicians.

 

 

Une faune décimée

Toujours en Nouvelle-Galles du Sud, au moins 480 millions d’animaux ont été tués. Parmi eux, des mammifères, des oiseaux et des reptiles. Tout en sachant que les insectes, les grenouilles et les chauves-souris n’ont pas été comptabilisés…

 

Selon la ministre australienne de l’Environnement, Sussan Ley, 30 % des koalas de la région pourraient avoir péri, soit environ 8.400 individus.

 

 

De nombreuses infrastructures détruites

Depuis début septembre, 2.500 bâtiments ont été détruits par les flammes, dont 1.300 maisons.

 

 

De lourdes conséquences économiques

Depuis le 8 novembre, 4.300 déclarations de sinistre ont été déposées en Australie. Cela représente un versement de 297 millions de dollars australiens, d’après Insurance Council of Australia.

 

Du côté des villes, on estimait en décembre que le nuage de fumée couvrant Sydney coûtait chaque jour à la municipalité entre 12 et 50 millions de dollars australiens.

 


 

Time : 8 mn 32 / [3]

 

Le bilan des incendies est très lourd sur l’île-continent. Les risques d’une aggravation de la situation ne sont toujours pas écartés malgré la récente baisse des températures.

 


 

The Monster

 

Australie - 4

Pour illustration

 

Pourquoi les incendies en Australie méritent leur surnom

 

 

 

Les incendies qui ravagent l’Australie sont catastrophiques et devraient encore durer « quatre ou cinq semaines » selon les experts.

 

Cela fait désormais quatre mois que l’Australie est en proie à des incendies ravageurs, facilités par des températures extrêmes et un vent violent. Les feux de forêts sont si terribles que la presse locale les a renommés « The Monster« , le « Monstre » en français. Pour cause, ils cumulent de tristes records. Et devraient encore durer au moins plusieurs semaines.

 

 

Près de 500 millions d’animaux tués

480 millions de mammifères, oiseaux et reptiles ont déjà succombé aux flammes depuis septembre dans le seul État de Nouvelle-Galles du Sud, selon une étude de l’Université de Sydney. Ce bilan pourrait être « considérablement plus élevé », prévient Franck Courchamp, directeur de recherche au CNRS et écologue. D’autant qu’il ne compte pas les amphibiens, les insectes et les plantes […] « À terme, le désastre sera colossal ».

 

« La plupart ont probablement péri directement dans les feux. D’autres ont succombé plus tard à cause du manque de nourriture, d’abri ou de la prédation par les chats sauvages et les renards roux. », déclarent les experts dans un communiqué. Sur les réseaux sociaux, de nombreuses photos – souvent insoutenables – témoignent chaque jour de ce drame pour la faune locale.

 

 

La superficie de l’Irlande partie en fumée

La superficie détruite est équivalente à celle de l’Irlande : près de cinq millions d’hectares (50 000 km2) sont partis en fumée en Nouvelle-Galles du Sud qui a Sydney pour capitale, selon le chef des pompiers des zones rurales de la province.

 

Cela porte à près de 8 millions le nombre d’hectares ravagés dans tout le pays. À titre de comparaison, près de 2,5 millions d’hectares sont partis en fumée en août en Amazonie, la plus grande forêt tropicale au monde. « 130 feux continuent de brûler » en Nouvelle-Galles du Sud, a prévenu ce lundi la Première ministre de la Nouvelle-Galles du Sud, Gladys Berejiklian.

 

 

Déjà quatre mois et ce n’est pas fini

Le président du tout nouveau fonds d’aide aux victimes des feux de forêt dans l’État de Victoria, Pat McNamara, a de son côté estimé que le pire était peut-être à venir.

 

« Nous ne sommes pas encore dans ce qui est en temps normal la haute saison des incendies. », a-t-il observé sur la chaîne ABC. « Nous en avons probablement donc pour encore quatre ou cinq semaines de cette météo. Il va nous falloir gérer cela. »

 

 

3000 réservistes mobilisés lundi

Le gouvernement a décidé de la plus importante mobilisation de réservistes de l’armée. Quelque 3000 d’entre eux ont été déployés ce lundi sur la côte est avec pour mission d’aider les équipes d’urgence à évaluer les dégâts, de rétablir l’électricité ou de distribuer de l’aide alimentaire ou du carburant aux zones affectées.

 

Pour la première fois de l’histoire australienne, le gouvernement a aussi déployé son équipe d’aide médicale pour prêter son concours aux évacuations. Celle-ci sert en temps normal dans les pays étrangers touchés par des catastrophes naturelles.

 

 

Canberra, ville la plus polluée du monde

Les autorités devaient aussi gérer l’impact sanitaire dans les grandes villes comme Melbourne ou Canberra ou dans les zones proches des incendies, de ces fumées susceptibles de provoquer des difficultés respiratoires. 

 

Dans la capitale, certaines administrations n’ont pas ouvert leurs portes lundi, alors que Canberra demeurait lundi en tête des villes les plus polluées au monde, devant Delhi et Karachi dans le classement d’Air Visual, site indépendant mesurant la qualité de l’air.

 

 

Au moins 24 morts et 1500 maisons détruites

Samedi, des centaines de propriétés ont été détruites et un homme est mort alors qu’il essayait de sauver la maison d’un ami, au cours d’une des pires journées depuis le début des incendies en septembre. Au total, vingt-quatre personnes ont péri, et plus de 1500 maisons sont parties en fumée. Deux personnes sont en outre portées disparues en Nouvelle-Galles du Sud.

 

Des millions d’Australiens ont été touchés dans le sud-est, la partie la plus peuplée de l’île-continent, par cette catastrophe que les autorités ne parviennent pas à contenir. L’état d’urgence a été décrété dans le sud-est de l’île et ordre a été donné vendredi à plus de 100 000 personnes d’évacuer dans trois États. 

 


 

Time : 1 mn 17 / [4]

 

La fumée des incendies de forêts en Australie a atteint la Nouvelle-Zélande, située à des milliers de kilomètres, et des glaciers habituellement blancs ont pris une nuance de couleur caramel. Cette fumée, qui dégage une odeur âcre, est apparue dans la zone pour la première fois dans la matinée du 31 décembre.

 

Dans certaines régions, le soleil est apparu comme un globe rouge ou doré, en fonction de l’épaisseur du nuage toxique.

 


 

Time : 4 mn 20 [Vostvfr] / [5]

 

Un état d’urgence a été déclaré en Nouvelle-Galles du Sud alors que les pompiers luttent pour contenir les flammes causées par une chaleur record en Australie.

 

Des vents forts et des températures élevées devraient provoquer des flammes dans des zones plus peuplées, y compris la banlieue de Sydney.

 


 

Australie - 5

Pour illustration

 


 

Source :

https://firms.modaps.eosdis.nasa.gov/

http://www.leparisien.fr/environnement/incendies-en-australie-le-pire-reste-a-venir-05-01-2020-8229444.php

https://www.huffingtonpost.fr/entry/carte-de-australie-tous-les-incendies-depuis-un-mois_fr_5e1312e5e4b0b2520d24d0d2

https://www.huffingtonpost.fr/entry/incendies-australie-nouvelle-zelande_fr_5e0dcf6fc5b6b5a713b62b7d

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/oceanie/the-monster-pourquoi-les-incendies-en-australie-meritent-leur-surnom_2113508.html

https://worldview.earthdata.nasa.gov/?v=83.66644749419285,-52.51883640615687,179.71332249419285,-4.11223318142283&t=2019-08-20-T00%3A00%3A00Z&ics=true&ici=1&icd=5&as=2019-09-01-T16%3A00%3A00Z&l=Coastlines,Reference_Labels,VIIRS_SNPP_CorrectedReflectance_TrueColor(opacity=0.69),VIIRS_SNPP_Thermal_Anomalies_375m_Night,VIIRS_SNPP_Thermal_Anomalies_375m_Day&ab=on

 

Article :

Brut / L’Express

 

Vidéo :

[1] Les incendies en Australie aveuglent parfois totalement les pilotes – LeHuffPost / YouTube

[2] Australie : l’ampleur des incendies en 5 conséquences – Brut / YouTube

[3] Incendies en Australie : 24 morts, une situation incontrôlable – RT France / YouTube

[4] À cause des incendies en Australie, les glaciers de Nouvelle-Zélande virent marron – LeHuffPost / YouTube

[5] Flying through Australia’s bushfires – Sky News / YouTube

 

Sur le même thème :

Australie : une femme sauve un koala des flammes [Vidéos]

Australie : Sydney dans un épais brouillard toxique [Vidéos]

Malgré la polémique, Sydney a fêté le Nouvel An avec un feu d’artifice [Vidéos]

 

Voir notamment :

OPERATION TORSCH AUSTRALIE – Rapport spécial sur les tempêtes géo-conçues et les incendies criminels déclenchées par la DEW…

35 commentaires

  1. Ces incendies sont des images bouleversantes et ce qui les rend encore plus dramatiques c’est de savoir qu’il est très difficile d’en venir à bout. J’avoue sans honte qu’à chaque fois que je vois ces images à la télévision, j’ai les larmes aux yeux !

    Aimé par 2 personnes

  2. Malgré toute l’aide qu’ils peuvent avoir, le feu est plus fort plus résistant. Preuve que nous ne maîtrisons pas les éléments naturels. Je suis tout coeur avec eux mais c’est vraiment peu de chose. C’est un exemple des conséquences des changements climatiques .. et beaucoup plus important de ce que nous avons vu jusqu’à maintenant

    Aimé par 2 personnes

    1. Oh que oui ! Et l’Australie n’est pas très loin de la Ceinture de Feu du Pacifique !

      Ce n’est pas vraiment une question d’été mais un plus gros problème : Inversion des pôles, minimum solaire, Radiations cosmiques qui chauffent notre atmosphère (en haute altitude).

      Le CO2 est bien petit dans l’équation.

      Mais cela sert le système pour de multiple raison comme tu dois t’en douter.

      Ca flambe de partout surtout à des points bien particuliers, les séismes sont en constantes augmentations, idem pour les éruptions volcaniques, etc…

      CO2, vous avez dit !?…

      Aimé par 1 personne

  3. Le changement climatique, les « on va tous mourir car la terre devient plus chaude »… mon père a 80 ans, il a connu des périodes chaude encore plus que maintenant… il est prouvé aussi scientifiquement que la terre change d’ère, ère glaçiale, … on va arriver à l’ère chaude… faut pas s’inquiéter, les humains sont comme des bactéries, on s’adaptera à la région où l’on né…

    Pour l’Australie, je suis triste, pour eux, et pour les gens qui pensent encore que c’est le climat qui fait ça… enfin, quand je pense que les gens croient en dieux, mais pas aux riches qui tirent les ficelles et préfèrent détruire la nature…

    Aimé par 1 personne

    1. Beaucoup de concept dans ton commentaire et très intéressant.

      Je ne suis pas un climatosceptique car la pollution humaine est bien présente sur notre bonne vieille planète (pollution plastique, chimique, CO2, etc…) mais laisse-moi apporter à ta connaissance ce qui suit.

      L’Australie n’est pas très loin de ce que l’on nomme la Ceinture de Feu du Pacifique (Ring of Fire) / Voir la carte sur le lien Wikipédia…
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Ceinture_de_feu_du_Pacifique

      …Et cette ceinture qui fait le tour du globe est en activité croissante. Ce qui explique les tremblements de terre un peu partout sur la globe, les glissements de terrains (géants), les éruptions volcaniques, etc…

      Le CO2 ne peut pas provoquer cela mais ce qui suit : oui !

      Nous traversons un minimum solaire assez costaud et de par ce phénomène astrophysique et quelques autres, notre planète est bombardée par des particules hautement énergiques provenant du cosmos. Ces particules augmentent la température de notre atmosphère (haute altitude).

      Puis, nous avons également le droit en surplus à une inversion des pôles magnétiques qui s’accélèrent. Tout cela n’est pas sans conséquence sur tous les phénomènes terrestres.

      Mais des escrocs comme des Al Gore et des sbires du GIEC surfent sur tout cela dans un but beaucoup plus que financier (je ne le développerais pas ici). A propos du GIEC, voir notamment l’affaire du Climategate (https://en.wikipedia.org/wiki/Climatic_Research_Unit_email_controversy) où des hackers de hauts vols avaient révélé les fraudes scientifiques via des mails échangés entre certains scientifiques véreux et des instances supranationales (Banque Mondiale, FMI, etc…). Il faut dire que la taxe carbone rapporte des milliards et sert une cause dont le fond est vraiment glauque.

      Bref, l’Australie vue sa position géographique subit de plein fouet tout ce que j’ai décrit plus haut.

      A toutes fins utiles : https://aphadolie.com/2017/01/19/ceinture-de-feu-du-pacifique-ring-of-fire-videos/

      Désolé, je pourrais en parler très longtemps avec de nombreuses autres sources mais l’espace commentaire n’est pas vraiment adapté.

      J'aime

      1. Oh que oui, ça me parle. J’insère le lien de suite…

        Merci pour l’info. Mais il y a d’autres paradigmes que j’ai partagé dans les commentaires et malheureusement pas assez connus.

        Aimé par 1 personne

      2. C’est une tragédie sans précédente et tous ces animaux mort par le feu, comme ci il y en avait pas assez tués chaque jour dans les abattoirs, soit c’est la destruction par l’homme où la destruction par les éléments… 🔥

        Aimé par 1 personne

    1. Je crois que l’on nous cache bien des choses sur l’environnement de notre planète. Elle est en pleine mutation et le CO2 seul ne peut expliquer tous les phénomènes que l’on peut que constater…

      Aimé par 1 personne

    1. Merci pour le lien. Maintenant, ils ont des pluies de gros grêlons. Désolé de ne pouvoir mettre le lien actuellement mais je suis sur mon téléphone. Tu peux retrouver l’information sur le Huffington Post (article + vidéo).

      Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.