Retraite : Une fois que j’ai tout payé, il me reste 20 euros ! [Vidéos]

Publié par

 

Monique est retraitée. À 65 ans, avec sa pension de 727 euros, elle vit dans une précarité qu’elle n’imaginait pas. Elle nous explique en longueur pourquoi elle va défiler dans les rues de Dijon jeudi 31 janvier pour défendre son pouvoir d’achat.

 

Monique Pinte a 65 ans. Cela fait quatre ans maintenant qu’elle tente de vivre avec 727 euros par mois de retraite et qu’elle espère une aide de l’État.

 

Monique a commencé à travailler à l’âge de 16 ans. Elle a connu l’usine, elle a fait a des ménages pour élever ses cinq enfants avant de devenir agent d’accueil. Aujourd’hui elle vit seule dans une précarité difficile à assumer.

 

Ce jeudi 31 janvier, elle défilera dans les rues de Dijon pour son pouvoir d’achat et pour faire entendre sa voix.

 


 

Time : 3 mn 54 / [1]

 


 

Concrètement, chaque mois, vous avez une idée de la somme que vous avez pour vous ? Vraiment que pour vous ?

Monique Pinte : « Que pour moi ? Je dirai rien. Rien. Une fois que j’ai tout payé, il me reste quoi ? Je vais dire 20 euros. C’est pour ça que je suis à découvert à la banque. »

 

 

Cette situation, vous la vivez depuis quand ?

« Depuis que je suis en retraite. »

 

« Avant, je travaillais. Je gagnais un peu plus que ça quand même. 320 euros de plus. Je ne vais pas dire que je vivais comme tout le monde. Mais je vivais, quoi. Je pouvais sortir, j’allais au cinéma, je faisais des petits week-ends avec mon fils. C’était bien. »

 

« Là maintenant, je ne peux plus rien faire. Je ne fais rien. Je vivote comme on dit. Je ne fais pas d’écart, je ne fais pas de trucs comme ça. C’est soit je paye mes dettes, soit je sors, soit je me paye des loisirs. »

 

« Mais bon, je me dis qu’il vaut mieux que je paye mon loyer, ce que je dois payer. Tant pis pour ce qu’il reste à la fin du mois. Je me débrouille. Je ne mange pas beaucoup. Et puis, j’ai mes enfants de temps en temps qui m’aident. »

 

 

Quand vous me dites « je ne mange pas beaucoup », ça vous arrive de vous priver ?

« Oui. Deux jours, je n’ai pas mangé. Je ne l’ai pas dit à mes enfants. »

 

 

C’est quelque chose qui arrive régulièrement ?

« Là, ça va mieux. Il y a mes enfants qui m’aident un peu. Mais il y a un moment où pendant deux jours, je n’ai pas appelé ça manger. »

 

« Je me faisais un café, je trempais du pain. Mes enfants vont le savoir. Ils ne le savaient pas. »

 

 

Vous le vivez comme un échec ?

« Oui, beaucoup. Beaucoup, beaucoup. Quelques fois, je me dis qu’est-ce que je fais sur cette Terre ? Pourquoi je suis arrivée là ? »

 

« De vivre comme ça. Je n’aurais jamais pensé ça. Arriver à 65 ans puis vivre ce que je vis ? Non. C’est très difficile. »

 

 

Quand vous regardez tout ce parcours que vous vivez au quotidien depuis quatre ans, vous vous dites qu’il y avait des choses à faire pour que ce ne soit pas comme ça ?

« Oui, je pense. Enfin, je ne sais pas comment expliquer ça. Ils devraient augmenter les retraites un peu quand même. Ça fait quatre ans qu’elles n’ont pas été augmentées. Puis le peu qu’elles augmentent… En janvier, elles ont augmenté de 0,3 %. »

 

« Qu’est-ce que c’est 0,3 % ? Mon fils a calculé. Ça fait une baguette de plus par mois. C’est honteux quoi, c’est honteux. »

 

« On a travaillé. On a cotisé. On mérite d’avoir ce qu’on a cotisé. »

 


 

Le témoignage en longueur de Monique Pinte, recueilli par Maeva Damoy et Antoine Laroche

Time : 27 mn 29 / [2]

 


 

Gouvernement Macron

Gouvernement Macron / Pour illustration

 


 

Source :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/cote-d-or/dijon/fois-que-j-ai-paye-il-me-reste-20-euros-monique-retraitee-dit-pourquoi-elle-va-manifester-1616123.html

 

Article :

Par M. F. avec Maeva Damoy / France 3 Bourgogne-Franche-Comté

Date de publication : 30/01/2019

 

Vidéo :

[1] Monique est retraitée. À 65 ans, avec sa pension de 727 euros, elle vit dans une précarité qu’elle n’imaginait pas. – France 3 Bourgogne / Twitter

[2] « Une fois que j’ai tout payé, il me reste 20 euros » : une retraitée dit pourquoi elle va manifester – France 3 Bourgogne-Franche-Comté / YouTube

34 commentaires

  1. Quand on sait que pour Macron un retraité est riche à partir de 1200 € !
    C’est le reste à vivre qui est le plus important, une fois qu’on a tout payé, surtout lorsqu’on a pas d’autorisation de découvert (et heureusement, finalement) parce qu’on apprend à vivre avec ce qu’on a, même si c’est rien…

    C’est d’ailleurs ce que j’ai démontré dans ce PDF sur la fiscalité des retraités ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/avec-ou-sans-gilet-jaune-pour-la-societe-des-societes.pdf
    Dans lequel j’explique que perso je perçois RIEN, nada, queutch, aujourd’hui, et donc que je survis grâce à la retraite 1200 + complémentaire 480 balles de mon époux. N’ayant pas assez travaillé (15 ans) je sais que je ne percevrais que le minimum vieillesse à 67 ans, si mon vieux mari vit jusque là !
    Je viens de déposer un recours administratif pour la 2ème fois, auprès de la MDPH qui estime que je dois et peux travailler et donc me refuse le versement de l’AAH ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/11/version-pdf-dune-notification-rejet-mdph-jo-busta-lally.pdf contre avis chirurgical et médical a 60 ans et alors que j’habite le cul des poules et qu’à part des poules, ici, ben y’a pas de boulot, le télé-travail, outre qu’en France on ne sait pas ce que sait, un temps envisagé n’est même plus possible du fait d’un nouvelle pathologie surajoutée qui, dans mon département, n’est même pas prise en ALD…
    Comme mon mari est trop riche, nous n’avons droit à aucune aide sociale, ni aide à la mutuelle, encore moins d’allocation logement, pour les haineux qui pensent que je coûte cher à la collectivité = Nan, je me démerde toute seule, sans rien demander à personne, piske de toute façon tu peux demander, et on va t’expliquer comment t’en passer…

    C’est ce modèle là que vous aurez avec Macron et avec toutes autres personnes tant que vous veauterez pour ce système-là, du chacun pour soi…

    Une autre voie est possible, mais beaucoup n’y croient pas et tant qu’ils n’auront pas la marque de la baffe sur la figure (dans le meilleur des cas) ben y se passera rien…

    Jo

    Aimé par 4 personnes

    1. Nous ne pourrons pas continuer éternellement comme cela. La précarité touche de plus en plus de personne et je ne parle même pas des autres pays. Et tout cela pour qu’une poignée de nantis deviennent encore plus riche.

      Il se passera quelque chose. reste à savoir quoi.

      Aimé par 2 personnes

      1. Je suis d’accord avec toi. Personnellement et intuitivement ici en France j’ai l’impression de voir une cocotte-minute prête à ….. ??? Cela craint. D’ailleurs c’est un peu partout dans le monde avec en prime le désordre écologique et cette énorme incendie en Australie où se succèdent des torrents de pluies. Cela va avoir des incidences au niveau terrestre dont nous ignorons tout. Va falloir s’adapter. Je suis triste 😔 pour mes enfants et petits-enfants quine se rendent pas trop compte heureusement.

        Aimé par 2 personnes

  2. Un tel témoignage est dur à lire et encore plus à admettre. Et pourtant, Il faut reconnaitre que dans notre pays, ça existe et ça n’en est que plus scandaleux pour notre pays. Un pays considéré comme riche mais dont la richesse part dans les Poches d’une infime minorité qui n’en a plus besoin.
    Je lisais un reportage dans Marianne sur les témoignages de personnes qui vient dans les rues qui mènent à la place de l’Etoile, des gens qui habitent donc en hôtel particulier. Lors des manifestations du 5 décembre 2019, ils ont vu des hordes de manifestants parvenir à arracher des grilles assez lourdes, venir mettre le feu dans certains apparentements et parfois hurler  » Les riches on va vous crever ».
    Tout ce que ces témoins ont su dire, c’est que ce genre de comportement était intolérable mais aucun de la dizaine interviewée ne s’est posé la question de savoir pourquoi les gens en étaient arrivés à se déchainer avec autant de rage et de haine, aucun ne s’est interrogé sur le niveau de vie des manifestants.
    Si le président Macron ne revoie pas sa copie, si les députés n’y apportent pas un sérieux corrigé pour qu’il y ait vraiment plus de justice, ce genre de manifestations contre le pouvoir et contre les classes les plus aisées et possédantes de France se renouvèlera.
    Malheureusement, cette deuxième catégorie de personnes, (pouvoir qui vient souvent de familles aisées et gros possédants) ne savent pas ce que représente un mois avec 1200 €uros net. Ils ne se rendent pas compte des difficultés que cela entraine et ne peuvent même pas l’imaginer puisqu’ils n’ont jamais connu ça.
    Si les retraites à venir deviennent des retraites de misères pour 44 années de travail et si ceux qui géreront cette retraite par points roulent les retraités dans la farine, alors là, les dirigeants et les très riches pourront serrer les fesses car ils sauront ce qu’est une révolution qui n’aura plus rien à voir avec les émeutes de décembre 2019.

    Aimé par 4 personnes

  3. Je me permets de parler (écrire sur ) mon cas : Toutes retraites confondues ( cadre, ouvrier etc…) je touche environ 860 euros par mois , versements échelonnés …..C’est plus que cette dame , mais , paradoxalement : MOINS que ce que je percevais comme pension d’invalidité ! Une fois les charges ( loyer, assurances,chauffage etc…..) il ne me reste pas beaucoup pour la nourriture ( je ne mange qu’au lever et vers 19 heures .) …Les Loisirs ? => Le compte bancaire toujours à découvert en fin de mois ….Heureusement que mon fils m’aide parfois ( sans que j’ai besoin de lui demander …..)
    Et çà n’est pas près de s’arranger je crois…….
    F.
    EFFACE ce com si tu veux ( ce serait mieux )

    Aimé par 2 personnes

  4. Elle me fait de la peine, la pauvre, effectivement en France combien sont comme elle???

    Je n’aurai aucune retraite personnellement, je n’ai pas assez cotisé, j’ai fait un choix, élevé mes enfants et bosser un peu à droite à gauche, avec mon mari on a eut la chance de pouvoir faire construire pas cher sur un terrain familial (c’était ça, ou vivre dans un mini appartement très cher, car on vit dans des régions où les logements, ne sont pas donné… ) , normalement quand on sera vieux, on aura pas de loyé à payé, j’espère que je serais un peu plus doué en jardinage que maintenant, donc normalement le peu que j’aurai par mois me permettra de payer mes factures (électricité, eau, assurance, …) . Toute façon tant que je peux bosser, je bosserais… heureusement que j’ai toujours trouvé du travail qui me plaisait et si ça me plaisait pas à cause des patrons, je me barrais dare dare…

    Aimé par 1 personne

      1. C’est pour cela que j’y pense maintenant… de nos jours, et même avant, les jeunes doivent penser à leur vieillesse, le jour où…
        l’épargne c’est pas possible, tout est trop cher, et même ceux qui ont un bon salaire, rien ne dit qu’ils auront de l’argent plus tard, un malheur est si vite arrivé…

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.