L’air des avions est-il toxique ? – Envoyé spécial [Vidéos]

Publié par

Time : 2 mn 30 / [1]

 

Un secret inavouable de l’industrie aéronautique.

 


 

Time : 4 mn 35 / [2]

 

Le problème de syndrome et le système de prélèvement d’air au bord des aéronefs expliqués en 5 minutes.

 


 

Time : 40 mn 55 / [3]

 


 

Avion - 1

Pour illustration

 

 

Synopsis vidéo 3 :

Les émanations de gaz toxique en avion surviennent en moyenne tous les 2 000 vols. Certains appareils sont même obligés d’atterrir en urgence. D’où viennent ces émanations ? Que risquent les passagers ?

 

Vous êtes confortablement installé dans l’avion. Vous décollez et soudain, en plein vol, vous sentez une étrange odeur de chien mouillé. Même chose dans la cabine de pilotage ! Ce type d’incident ne serait pas rare : baptisé « fume event » (pour « émanations de gaz« ), il surviendrait en moyenne tous les 2 000 vols !

 

Parfois, c’est la panique pour l’équipage et les passagers : étourdissements, gestes incohérents… Certains appareils sont obligés d’atterrir en urgence, comme le vol de la British Airways BA286 à San Francisco en octobre 2016.

 

 

Que savent les compagnies aériennes ?

D’où viennent ces mystérieuses émanations ? Pourquoi certains pilotes et hôtesses de l’air sont-ils définitivement incapables de voler de nouveau après un « fume event » ? Que savent les compagnies aériennes ? Que risquent les onze millions de passagers qui montent dans un avion chaque jour ?

 


 

Air toxique dans les avions ?

 

Avion - 3

Pour illustration

 

Les réponses des constructeurs

 

 

 

Dans les cabines des avions, un « fume event », une émanation de gaz potentiellement dangereuse, se produirait tous les 2 000 vols. Que dit la réglementation ? Va-t-elle assez loin ? Que proposent les constructeurs ? Extrait d’une enquête d’Envoyé spécial.

 

Soudain, en plein vol, une étrange odeur de chien mouillé envahit la cabine de l’avion. Un fume event (une émanation de gaz) surviendrait en moyenne tous les 2 000 vols ! Que risquent les 11 millions de passagers aériens quotidiens ? Envoyé spécial a enquêté.

 

Ces mystérieuses émanations proviendraient d’une fuite d’huile au niveau des moteurs là où est puisé l’air que vous respirez en avion, selon un système commun à presque tous les appareils commerciaux à réaction. Cette huile contient des substances potentiellement toxiques qui ne devraient jamais arriver en cabine. Que dit la réglementation ? Va-t-elle assez loin ? Elle n’impose ni détecteur de produits chimiques à bord, ni filtre spécifique qui empêcherait les substances contenues dans l’huile de moteur de passer dans l’air respiré dans les cabines.

 

 

Des prototypes de solution

Air France comme EasyJet envisagent d’équiper leur flotte (d’ici à 2019 pour la deuxième) de filtres. Mais aucun des industriels chargés de les développer n’a voulu donner de précisions à « Envoyé spécial ».

 

A l’avenir, la seule option serait de concevoir différemment les avions. Un nouveau système de pressurisation et de climatisation est testé par Airbus : il permettrait de prélever l’air non plus dans les moteurs, mais le long du fuselage. Son concurrent américain, Boeing, est le seul à avoir conçu un appareil qui ne puise plus l’air de la cabine dans les réacteurs : le 787 Dreamliner. Officiellement, rien à voir avec les incidents d’émanation… Sur les 26 000 avions de ligne en circulation, ces appareils ne sont que 644. Il faudra des décennies pour renouveler le parc aéronautique mondial.

 

 

Avion - 2

Pour illustration

 

 

Un phénomène connu depuis les années 50

Le phénomène serait bien connu dans le milieu aéronautique… depuis les années 1950.

 

Contacté par 20 Minutes, le constructeur Airbus indique qu’il ne fait « pas de commentaires sur les questions juridiques confidentielles » qui pourraient le concerner. Et il assure que « les avions Airbus sont conçus conformément à toutes les réglementations de navigabilité en vigueur et permettent d’assurer le plus haut niveau de qualité de l’air en cabine ».

 


 

Avion - 4

Pour illustration

 


 

Source :

https://www.syndrome-aerotoxique.com/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_aérotoxique

https://www.20minutes.fr/sante/2264559-20180502-toulouse-air-toxique-cabines-avion-deux-pilotes-malades-attaquent-airbus-justice

https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/video-air-toxique-dans-les-avions-les-reponses-des-constructeurs_2720084.html

 

Article :

FranceInfo

20 Minutes

 

Vidéo :

[1] LE SYNDROME AÉROTOXIQUE – Passagers en Péril? (Cinematic Trailer) – Tim van Beveren / YouTube

[2] Le Syndrome Aérotoxique et le système de prélèvement – Tim van Beveren / YouTube

[3] Envoyé spécial. [Fume event] L’air des avions est-il toxique ? – 26 avril 2018 (France2) – Envoyé Spécial / YouTube

11 commentaires

  1. Cela existe donc depuis 1950 et quand on connait le nombre de vols qui ont lieu depuis cette année, on ne peut pas dire qu’il y ait eu des catastrophes ou empoisonnements dus à ces émanations de gaz.
    En pourcentage, combien cela représente-t-il depuis 1950 ? Une infime part sinon on en parlerait certainement beaucoup plus et un scandale aurait éclaté depuis longtemps.
    Si on commence à se questionner et à s’inquiéter sur tous ces problèmes qu’ils soirent aéronautique, automobiles, ferroviaire ou autres activité, on ne fait plus rien et on se terre chez soi pour être à l’abri de tout.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.