Proposition pour l’éradication de la pandémie Covid-19

Publié par

 

Publié à la demande de Mr Yves Chosson

 

 

Lettre électronique envoyée à Emmanuel Macron et à Édouard Philippe, Premier ministre français, le 18 mars 2020.

 

Dans cette lettre, il est demandé de distribuer de la chloroquine. Mais il est évident que tout nouveau produit plus efficace et sans contre-indications devrait convenir et prendre la priorité sur la chloroquine.

 

La lettre peut être reprise sur tout site qui aimerait la diffuser.

 

A défaut de pouvoir s’approvisionner en masques FFP2, l’auteur de la lettre pense que toute personne devrait porter un masque conçu par soi-même et des gants imprégnés de savon.

 

 

Il ajoute cette nouvelle astuce complémentaire :

Après lavage des mains, ré-frotter le savon entre les mains et laisser sécher sans essuyage.

 

Un double a été envoyé aux gouvernements suivant : Italie, Hongrie, Espagne, Grèce, et UE.

 


 

Yves - 1

 

 

Il a été dit que le coût de la Chloroquine est très bas et est efficace avec très peu de contre-indications. Ceci est supposé vrai. C’est pour cela que je me permets cette suggestion.

 

1. Agir en préventif en distribuant des pilules de Chloroquine à tous les volontaires avec indication de la posologie adéquate, par le biais des pharmacies.

 

Soit, choisir deux régions comparatives équivalentes pour le double aveugle, si vous souhaitez faire un test en premier. Ou, étendre la distribution à toutes les zones concernées immédiatement, ou encore à tout le pays dès que la chloroquine est en quantité suffisante.

 

Donner la priorité lors de la distribution aux personnes fragiles, puis aux moins fragiles. Puis étendre à tous les volontaires. Le critère peut être entre autres, l’âge.

 

 

2. Recommander le port du masque, même fait maison avec du tissus coton. Envisager même l’obligation. (On ne peut pas négliger tout masque quel qu’il soit sous le prétexte qu’il n’est pas protecteur à 100 %.)

 

 

3. Recommander le port de gants fins frottés au préalable avec du savon légèrement humide. Envisager même l’obligation.

 

Si ma proposition s’avère efficace, les hôpitaux seront désengorgés et très certainement les coûts totaux devraient chuter; les activités pourraient être reprises rapidement, peut-être immédiatement.

 

 

4. Exiger la fabrication en grande quantité de la Chloroquine.

 

 

5. Plus tard en fin de pandémie, présenter la facture aux USA si leur responsabilité est confirmée.

 

 

Mr Yves Chosson

 


 

Capture du 2020-03-19 23-27-57

 


 

Chloroquine

Pour illustration

 


 

Article :

Yves Chosson (Français, né en France)

Mail : ycn@gmx.fr

8 commentaires

  1. Encore des rigolos qui se croient plus intelligents que les chercheurs quant à la prise de chloroquine à haute dose, nullement anodine :
    « En l’occurence, deux risques liés à la chloroquine ont été évoqués par le passé. D’abord celui d’atteintes rétiniennes pouvant même conduire à la cécité dans certains cas. Mais cela concerne une prise au long cours de ce médicament (plusieurs années). Dans le cas du Covid-19, il s’agirait de traiter les malades durant une dizaine de jours. « Toutefois, 500 mg deux fois par jour est certes une dose importante », admet Didier Raoult. L’autre effet indésirable est celui d’une intoxication aiguë bien documentée, susceptible de déclencher des problèmes cardiaques ou respiratoires. La dose recommandée par les chercheurs chinois approche cette zone de risque (20 mg/kg/jour à ne pas dépasser, soit 1200 mg pour une personne de 60 kg, 1500 mg pour 75 kg, selon le Vidal). »
    Source : https://www.google.com/amp/s/www.sciencesetavenir.fr/sante/la-chloroquine-est-elle-un-bon-traitement-contre-le-coronavirus_141893.amp

    Aimé par 2 personnes

  2. Réponse à ceux qui savent lire mais qui greffent leur imagination sur le texte qu’ils ont lu : ‘’Savoir lire n’est pas suffisant. Il faut aussi savoir comprendre un texte.’’
    _Réactions sur Alphadolie à mon texte et lettre :
    Un individu répond à propos de ma lettre : «  se croient plus intelligents » Il s’agit là d’une pure interprétation pour exprimer son désaccord. Cela n’apporte rien de contradictoire à ma suggestion. Bon, je dois comprendre qu’il n’est pas d’accord.
    Le même individu écrit « chloroquine à haute dose » Je n’ai rien dit quant à la dose. 1ère Preuve ici que son imaginaire s’est collé à mes propos.
    Le même individu écrit «  atteintes rétiniennes pouvant même conduire à la cécité dans certains cas. … plusieurs années.. » Je n’ai rien dit quant à la durée. 2ème Preuve ici que son imaginaire s’est collé à mes propos.
    Le même individu écrit « Dans le cas du Covid-19, il s’agirait de traiter les malades durant une dizaine de jours. « Toutefois, 500 mg deux fois par jour est certes une dose importante » Dans ma lettre je parle de prévention, pas de traitement. Je n’ai rien dit quant au traitement. 3ème Preuve ici que son imaginaire s’est collé à mes propos.

    3 greffes imaginaires pour un seul individu, c’est beaucoup pour mon texte pourtant pas très long et qui ne fait qu’une suggestion d’un essai ayant pour but de ralentir la pandémie, de soulager le personnel hospitalier, diminuer la mortalité et plus économique que ce qui se passe en ce moment.
    Pondre 3 greffes imaginaires pour un texte si court ; Est-ce une maladie qui peut se soigner ? Si vous trouvez un remède pour cette pandémie permanente qui sévit partout dans le monde, surtout prenez contact avec moi. Je diffuserai. Je transmettrai , je ferai mes recommandations.

    Aimé par 1 personne

    1. Cher monsieur,
      Faites ce que bon vous semble de mon imaginaire, je vous le cède de bon gré. Je n’en ferai pas de même de ma santé, préférant, ne vous en déplaise, la confier à des personnes plus avisées en matière médicale.
      Puisque vous savez bien lire, vous aurez noté que ce que j’avance n’est pas de mon fait mais provient d’une revue scientifique reconnue, s’appuyant sur les travaux des chercheurs.
      Je vous souhaite bonne chance pour votre appel.

      Aimé par 1 personne

      1. J’ai déjà fait ce qu’il fallait pour votre imaginaire, c-à-d mettre un miroir en face de lui. Je vous crois apte à y repérer maintenant ce qu’il faut et donc vous débarrasser de ce problème qui touche énormément de gens, tel que je le considère comme un des plus grands problèmes de l’intelligence humaine.
        Je compte sur vous, pour m’aider. Présentez le miroir chaque fois que vous repérer chez autrui la même ‘chose’. Vous allez découvrir que ce n’est pas inintéressant.
        J’espère que vous ne serez pas dans l’obligation de choisir entre rien ou un traitement à la nivaquine (ou dérivé). Néanmoins essayez de penser quelle sera votre décision, si aucun autre choix se présente.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.