Coronavirus : la France n’a que 3 lits en soins intensifs pour 1000 habitants pour mener « la guerre » contre le virus du Covid-19 [Vidéos]

Publié par

Time : 57 s / [1]

 

Le nombre de malades du Covid-19 en réanimation ne cesse d’augmenter. La France compte 7 000 lits en réanimation, dont 2 000 encore disponibles. Le nombre de lits en réanimation est loin d’être suffisant. La France se classe au 19è rang des pays de l’OCDE très loin devant d’autres pays. Les 3 premiers sont le Japon avec 7,8 lits pour 1 000 habitants, 7,1 en Corée du Sud et 6 en Allemagne. La France se retrouve surpassée par d’anciens pays du bloc de l’Est, comme la Lituanie, la Pologne ou la Hongrie.

 

Cette situation pourrait se révéler dramatique si le nombre de cas de Covid-19 venait à augmenter.

 

Il n’y a donc qu’une solution : respecter scrupuleusement les méthodes de confinement.

 


 

La France est-elle bien armée pour mener la guerre contre le Covid-19 ?

 

Coronavirus – 2

Pour illustration

 

 

Selon les statistiques de l’OCDE sur la santé, elle ne disposait en 2018 que de 3,1 lits d’hôpitaux en soins intensifs pour 1.000 habitants (dernières données disponibles). Soit un peu plus de 200.000 lits pour une population de 67 millions. Ces statistiques mesurent les ressources disponibles pour apporter des services aux patients hospitalisés en termes de lits régulièrement entretenus et dotés de personnel et pouvant être immédiatement utilisés. Elles illustrent surtout les moyens assez modestes dont la France dispose pour mener « la guerre » contre le virus du COVID-19. C’est d’ailleurs pour cela que dans le Grand Est, l’un des principaux foyers de contamination dans l’Hexagone, un hôpital de campagne de santé des armées fut déployé en Alsace.

 


 

Selon l’OCDE, la France se classe au 19e rang des pays disposant d’un nombre suffisant de lits en soins intensifs, avec 3,1 lits pour 1 000 habitants

 

Coronavirus – 1

Pour illustration

 

 

Un nombre largement insuffisant

Le nombre de malades du Covid-19 en soins intensifs ne cesse d’augmenter : jeudi, Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, indiquait que 1 122 personnes se trouvaient actuellement en réanimation dans un état grave, contre 931 la veille. 50 % de ces patients ont moins de 60 ans. Le docteur Salomon expliquait également que la France dispose de 7.000 lits en réanimation, dont 2 000 encore disponibles. Quelle est la réalité qui se cache derrière ces chiffres ? Il faut savoir tout d’abord que les derniers chiffres de l’Insee comptent plus de 67 millions d’habitants en France. Même si l’ensemble de la population française ne va certes pas tomber malade, le nombre de lits en réanimation et soins intensifs est loin d’être suffisant. 4000 lits avaient déjà été fermés en 2018, ce qui rend plus compliquée encore la situation actuelle. Dans le Grand Est, les services de soins intensifs et réanimation situés à Strasbourg, Metz et Nancy, et disposant de 70 à 80 lits, ne sont, pour le moment, probablement pas activés du fait du manque de masques, gants, solutions hydroalcooliques, ce qui prive les services de santé de lits supplémentaires. Lamine Gharbi, président des Hôpitaux et cliniques privés (FHP), a annoncé la mobilisation de 4 000 lits dans les cliniques et la déprogrammation de 100 000 opérations, mais déplore toutefois un manque de coordination entre public et privé.

 

 

Lit - Hôpital - 1

Leigh Prather / Shutterstock.com / Pour illustration

 

 

La France très loin derrière d’autres pays

La France se classe au 19ème rang des pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques, regroupant les pays démocratiques soumis à l’économie de marché), très loin, donc, des meilleurs élèves en la matière. Les 3 premiers sont le Japon avec 7,8 lits pour 1 000 habitants, 7,1 en Corée du Sud et 6 en Allemagne. La France se retrouve surpassée y compris par d’anciens pays du bloc de l’Est : ainsi la Lituanie, la Pologne, la Hongrie et la République tchèque disposent respectivement de 5,5, 4,8, 4,3 et 4,1 lits pour 1 000 habitants. Elle surpasse toutefois l’Italie, les Etats-Unis et le Royaume-Uni, avec respectivement 2,6, 2,4 et 2,1 lits pour 1 000 habitants en réanimation. En France, toutefois, des initiatives locales fleurissent au sein des hôpitaux, par exemple à Avignon, les moyens de la salle de réveil ont été mis à disposition, offrant une capacité de 10 lits supplémentaires.

 

 

Salle de réanimation

Le Parisien / Pour illustration

 


 

La France ne dispose pas d’assez de lits en soins intensifs, ce qui pourrait se révéler dramatique si le nombre de cas de Covid-19 venait à augmenter.

 


 

Pour éviter une hécatombe, il n’y a donc qu’une solution : respecter scrupuleusement les mesures de confinement.

 


 

Time : 1 mn 39 / [2]

 


 

Lit - Hôpital - 2

Pour illustration

 


 

Source :

https://dailygeekshow.com/lits-soins-intensifs-france/

https://www.latribune.fr/economie/france/covid-19-la-france-n-a-que-trois-lits-en-soins-intensifs-pour-1-000-habitants-pour-mener-la-guerre-842488.html

 

Article :

Marine Guichard / Daily Geek Show

 

Vidéo :

[1] La France n’a que trois lits en soins intensifs pour 1000 habitants – Daily Geek Show / Dailymotion

[2] Coronavirus : 89 nouveaux décès en France en 24 heures, 921 patients en réanimation – FRANCE 24 / YouTube

13 commentaires

  1. C’est vraiment catastrophique en effet : le manque en toute chose indispensable : gel, masques, appareils médicaux, lits etc… est dramatique ! Ce n’est pas rassurant du tout, d’autant que nous avons toutes et tous, en dehors de cette épidémie, nos problèmes de santé habituels qui continuent et qui, espérons le, ne s’aggraveront pas.

    Aimé par 2 personnes

  2. On va se retrouver comme en chine et en italie, enfin on y est déjà,certaines régions font un choix, personnes âgées ou personne de 40 ans, et parfois personne de 40 ans toutes les deux…
    On est quand même un pays riche par rapport à d’autre… mais non le gouvernement donne notre fric aux grands patrons alors parti de ce principe, on risque pas de sauver beaucoup de monde.

    Cependant il y a un élan de solidarité en France, qui remonte le moral et montre que le peuple a su garder la proximité avec son prochain malgré le confinement. On peut s’aider sans se voir… c’est beau

    Aimé par 1 personne

Répondre à Anastazia.Sylvie. Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.