Le Coronacircus continue ! – Claude Janvier

Publié par

 

Billet d’humeur publié à la demande de Claude Janvier

 

 

Terminus pour la démocratie. « Blocus, punus, prunus » (1). Telle est la devise du flicus politicus en cas de non-respect des ordres de l’empereur Macron 1er.

 

Lundi 11 mai, déconfinement. Cette date restera dans les annales de la supercherie et de la restriction des libertés. Tout le circus politico-médiatique vous laisse croire que, enfin, vous allez pouvoir retrouver les joies de la liberté. Je vous laisse juge :

 

 

Inspection rapide des nouvelles règles : (2)

Régions en zone rouge : collèges et parcs resteront fermés. L’accès aux transports en commun sera « réservé aux heures de pointe aux personnes détenant une attestation de leur employeur ou ayant un motif impérieux pour se déplacer ». – raison de santé, convocation de justice, accompagnement des enfants –

 

 

Ausweis, arbeit, schnell !

Déplacement dans un rayon de 100 km à vol d’oiseau autour de son domicile. Encore une idée lumineuse à Castaner. Mais comment le flicus politicus va-t-il mesurer les 100 km à vol d’oiseau ? Mais avec Google Maps, bien sûr. Le circus flicus politicus sera aussi connecticus. Malheur à ceux qui ne sont pas équipés d’un mobile ou d’un ordinateur, car si la mesure Google donne 101 km, ce sera la prune.

 

À l’intérieur de votre département, la règle des 100 km ne s’applique pas. Grand gagnant : les Girondins. Grand perdant : les Terrifortains – habitants du Territoire de Belfort –

 

Comme les radiations de Tchernobyl, la propagation du virus doit s’arrêter à 100 km à vol d’oiseau. À 101 km, paf, contaminé et verbalisé. Ce sera le boulot du cruchot. Attention aux abords des plages. Ayez toujours sur vous une facture ou un chéquier prouvant où vous habitez.

 

 

Ausweis, arbeit, schnell !

Vous voulez vous marier ? Excellente idée et félicitations. Profitez-en, car la noce sera limitée à 10 personnes. Budget économique, ambiance restrictive.

 

Vous enterrez le grand-père ? Hommage restreint. 20 personnes seulement. Mal aimé, bonne pioche. Respecté par beaucoup, mauvais timing.

 

En EHPAD, rien de changé. Retranchés dans leurs blockhaus, les seniors meurent doucement. Les visites seront organisées avec la plus grande prudence.

 

Les plages. « Il sentait bon le sable chaud, mon légionnaire » chantait Edith Piaf… Sentir le sable chaud n’est pas pour demain. Castaner, le politicien délétère, a décidé que la règle générale, c’est la fermeture. Au cas où nous contaminerions les poissons et les coquillages…

 

 

Ausweis, arbeit, schnell !

Bars, restaurants, cinémas, hôtels, grands musées, plages, théâtres, salles de concert, fermés. Décision le 2 juin.

 

 

En attendant, encore et toujours, Ausweis, arbeit, schnell.

Tracking, bracelet électronique connecté (3), application Stop Covid (4), médecins obligés de vous ficher si vous êtes testés positifs – contact Covid – (5), tout ça sent très mauvais. (6)

 

 

Ausweis, arbeit, schnell !

Et de temps en temps, une « petite » guerre, histoire de diminuer la population. Bienvenu dans Hunger Games, histoire prémonitoire de notre lendemain.

 

 

Il est encore temps de dire non. Mais attention, ça devient vraiment urgent.

 

Claude Janvier

 


 

Source :

https://www.agoravox.fr/auteur/clojea

https://twitter.com/JANVIERClaude1

https://www.leseditionsdunet.com/nouvelles/2102-un-coup-de-gueule-vaut-mieux-que-faire-la-gueule-claude-janvier-9782312020082.html

E-mail : clojea@gmail.com

 

Référence :

(1) Punus = puni. Prunus = prune. Argot d’amende.
(2) https://urlz.fr/cDay
(3) https://urlz.fr/cDaA
(4) https://urlz.fr/cDaD
(5) https://urlz.fr/cDaE
(6) https://urlz.fr/cDaG

 

Photo :

Pour illustration

 

Biographie succincte :

Anti conformiste. Aime la vie et les gens de bonne humeur, la musique et les recherches spirituelles. A contre-courant de la société matérialiste car la vie est autre chose que le slogan pathétique : Naissance/ Amasser de l’argent / Mourir. Une devise : Je râle donc je suis !

 

Spécialiste des coups de gueule sur la politique, l’économie, l’environnement et les phénomènes de société. Comme un journaliste d’investigation, il fouille, déterre et décortique l’actualité jusqu’à mettre à jour la vérité vraie. Après ce décryptage des infos aseptisées, il prend le lecteur à partie dans des billets d’humeur et d’humour. Il en extrait deux livres Un coup de gueule vaut mieux que faire la gueule et Coup de gueule d’un jour, coup de gueule toujours. Décryptant depuis plus de dix ans des fausses informations diffusées par les médias mainstream, il intervient notamment sur Agoravox, Les moutons enragés et Sud Radio et reste fidèle à sa devise : « Je râle donc je suis ».

4 commentaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.