Smartphones Android : une photo de paysage entraîne un crash du système [Vidéo]

Publié par

Time : 10 mn 24 [Vostvfr] / [1]

 

Le fond d’écran « maudit » qui plante les téléphones Android, a finalement été expliqué. Cette vidéo devient assez complexe, alors installez-vous confortablement.

 


 

Tout est parti d’un tweet, du fameux leaker @IceUniverse. Ce dernier partage sur son compte un fond d’écran en apparence inoffensif, tout en expliquant ; « ATTENTION ! ! ! N’essayez en aucun cas de mettre cette image en fond d’écran, surtout sur les smartphones Samsung ! Cela fera planter votre smartphone ! N’essayez pas ! Si quelqu’un vous envoie cette image, ignorez-la ». Deux choses peuvent en effet se passer si vous mettez cette image en fond d’écran. Sur certains smartphones il ne provoque aucun bug.

 

Mais lorsque le fond d’écran est installé sur un smartphone touché, comme par exemple un Samsung A50 ou Google Pixel 3 XL, l’appareil devient inutilisable. L’appareil plante, l’écran s’éteint et s’allume en boucle. Un redémarrage de l’appareil ne vous sera d’aucun secours. La seule solution pour sortir de ce kernel panic est de rétablir les réglages d’usine via le bootloader. Ou de démarrer le smartphone en mode Sans Echec et de supprimer le fichier du fond d’écran sur votre appareil. Il est par conséquent vivement déconseillé de tester le problème chez vous ou d’en faire une blague à un ami ou un collègue.

 


 

Chercheur universitaire et photographe amateur, Gaurav Agrawal se rend au lac St Mary un soir de 2019 afin de prendre plusieurs photos du paysage, comme il a l’habitude de le faire. Il choisit une de ces photos et, après traitement par le logiciel Lightroom, décide de la publier sur Internet. Des centaines d’internautes la téléchargent afin de l’utiliser comme fond d’écran. Le problème ? Cette image entraîne un dysfonctionnement de la plupart des téléphones sous Android, obligeant les utilisateurs à réinitialiser leur téléphone. 

 

 

Paysage - Android

 

 

Il a pris cette photo au lac St Mary dans le parc national des Glaciers, au Montana, lors d’une soirée d’août 2019. Il a partagé l’image sur la plate-forme photo Flickr et n’y a plus pensé. Cependant, un problème a émergé : lorsque l’image est définie comme fond d’écran, de nombreux téléphones Android subissent un crash software.

 

Les téléphones doivent alors être réinitialisés avec les paramètres d’usine, entraînant une perte des données utilisateur. Ce bug a fini par s’étendre à travers la toile et est devenu viral sur Twitter. « Je n’ai rien fait intentionnellement. Je suis navré que les gens aient fini par avoir des problèmes », se défend Gaurav Agrawal.

 

 

Un bug introduit lors du post-traitement de la photo

Cela semble se produire sur certaines mais pas toutes les marques de téléphones exécutant la version 10 du système d’exploitation Android. Il n’est toutefois pas conseillé de le tester. Après avoir pris la photo sur son appareil photo Nikon, Agrawal a effectué un petit montage à l’aide du logiciel Lightroom. Et c’est ainsi que le bug s’est glissé dans la photo.

 

Lightroom propose trois options de mode couleur pour exporter le résultat final, et celui qu’il a choisi est celui qui semble entraîner le dysfonctionnement du système Android. « Je ne savais pas que le format ferait cela. J’ai un iPhone et n’ai jamais eu de problèmes avec mes fonds d’écran ». Agrawal compte plus de 10 000 abonnés sur la plateforme de photographie Flickr et a fait publier son travail par le magazine National Geographic. « J’espérais que ma photographie serait devenue virale pour une autre raison. Je vais utiliser un autre format à partir de maintenant ».

 

 

Un problème dans le traitement de l’espace colorimétrique par Android

Ken Munro et Dave Lodge de la société de sécurité Pen Test Partners ont donné une explication sur l’origine du problème. « Comme les photographies numériques se sont améliorées en qualité, les téléphones doivent vérifier ce qu’est l’espace colorimétrique de l’image pour savoir comment l’afficher correctement. C’est ainsi qu’un téléphone sait afficher exactement la bonne teinte de vert, par exemple. Il existe différentes façons de définir l’espace colorimétrique. Certains espaces ont des utilisations spécialisées dans la conception graphique, donc parfois vous verrez des images qui ne sont pas au format RVB standard habituel ».

 

« Il est également possible de créer délibérément des images qui ont plus d’informations de couleur que certains appareils peuvent gérer. Ce qui s’est passé ici, c’est que la façon dont certains téléphones traitent ces cas a entraîné un dysfonctionnement du processeur. Le téléphone se bloque parce qu’il ne sait pas comment le gérer correctement, et les développeurs de logiciels n’avaient probablement pas pensé que cela pourrait se produire ».

 


 

Source :

https://trustmyscience.com/photo-paysage-entraine-crash-smartphones-sous-android/

https://www.phonandroid.com/android-ce-fond-decran-de-la-mort-fait-planter-de-nombreux-smartphones.html

 

Article :

Romain Pomian-Bonnemaison / Phonandroid

Thomas Boisson / Trustmyscience

 

Vidéo :

[1] How THIS wallpaper kills your phone. – Mrwhosetheboss / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

20 commentaires

  1. Je conserve une violente nostalgie de l’époque où le téléphone servait à dire « allo » puis à enchaîner sur une conversation sensée avec généralement une intention initiale et un but à atteindre. C’était aussi l’époque où l’appareil faisait « dring » mais où l’on pouvait brièvement s’entretenir avec la préposée qui avait pour mission de vous réveiller. Et le faisait souvent avec esprit. Vous l’avouerais-je: cette “civilisation” de COM (je me suis résolu à conclure par un M) et de fautes d’orthographe… où une erreur de touche suffit à vous faire livrer dans la demie heure un semi-remorque de “Vesuvio avec supplément de pepperoni” m’emmerde.

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour ces informations. En ce qui me concerne, je puise mes photos de fonds d’écran de mon tableau « Nature, faune et flore » sur mon compte Pinterest. Je vous livre livre le lien où vous trouverez plus de 12000 photos :
    https://www-pinterest-com.cdn.ampproject.org/v/s/www.pinterest.com/amp/akimakimaladin/nature-faune-et-flore/?amp_js_v=a3&amp_gsa=1&usqp=mq331AQFKAGwASA%3D#aoh=15919909207844&referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&amp_tf=Source%C2%A0%3A%20%251%24s&ampshare=https%3A%2F%2Fwww.pinterest.com%2Fakimakimaladin%2Fnature-faune-et-flore%2F

    J'aime

  3. Autrement dit ne pas faire de retouches photos pour un téléphone mobile. Sauf la diminuer en pixel par rapport à l’original. C’est ma minouche. Je lis que la photo est passée par flickr, hébergement de chez Yahoo pour combien de temps encore ?
    En conclusion, mon tel mobile ne sert qu’à téléphoner à l’étranger pour ma famille et ici pour les événements chez les toubibs. Il garde sa fonction première et les sms pratiques. Je pars souvent sans mon tel. Mobile.

    Aimé par 1 personne

    1. Idem pour moi. Moins je m’en sers et mieux je me sens. Je suis d’une époque où toute cette technologie mobile n’existait pas et si on téléphonait, c’est que vraiment nous en avions besoin (en plus, ce n’était pas gratuit).

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, oui. Tu te souviens au début, du moins en Belgique où via wanadoo qui fut le premier à mettre une disquette dans notre boîte aux lettres pour essayer internet. Le piège avec la ligne téléphonique. Les balbutiements qui mériteraient un article sur le blog et dont je devrais témoigner pour mon petit-fils. 😉😋 en écrivant toute cette période. C’est comme dans les bureaux et l’évolution de la machine à écrire. Je travaillais à vingt ans dans une des plus grandes études notariales de Bruxelles. Tout se faisait à la main. Et nous avions la chance d’avoir des machines IBM à boules, le must. Cela nous permettait une fluidité de frappe extraordinaire, puisque nous tapions sans regarder tous les actes en brouillon. Quelle époque !
        Quant à mon premier gsm c’est ce qu’on dit en Belgique, c’était un Ericsson, marque Scandinave et excellente. Et ensuite le fameux Nokia que je regrette pour ce qu’il nous offrait au niveau téléphonie. De bons souvenirs. Depuis lors les téléphones mobiles coûtent chers pour ce qu’ils sont. Je ne suis pas pour les trucs à 1 euro véritable piège pour la jeunesse et les parents. Ceci est un autre débat.

        Aimé par 1 personne

      2. En France, il y avait Wanadoo, Club Internet et AOL. Club Internet s’en sortait haut la main par rapport aux autres.

        Je te cite : « C’est comme dans les bureaux et l’évolution de la machine à écrire. Je travaillais à vingt ans dans une des plus grandes études notariales de Bruxelles. Tout se faisait à la main. Et nous avions la chance d’avoir des machines IBM à boules, le must. Cela nous permettait une fluidité de frappe extraordinaire, puisque nous tapions sans regarder tous les actes en brouillon. Quelle époque ! »,

        …A mes débuts, j’ai connu cela dans le domaine de l’expertise comptable (Cabinet). Effectivement, tout se faisait manuellement. Toute une époque Brindille…

        Pour : « Quant à mon premier gsm c’est ce qu’on dit en Belgique, c’était un Ericsson, marque Scandinave et excellente. Et ensuite le fameux Nokia que je regrette pour ce qu’il nous offrait au niveau téléphonie. De bons souvenirs. Depuis lors les téléphones mobiles coûtent chers pour ce qu’ils sont. »,

        …J’ai eu un Sony Ericsson que je regrette vraiment, le P910i (https://www.lesmobiles.com/telephones/sonyericsson-p910i,fiche-technique.html). Le fameux Nokia 3310 (https://www.vintagemobile.fr/telephone-vintage/nokia-3310.html), rien à redire : impeccable !

        PS : je viens de répondre à ton mail.

        Aimé par 1 personne

      3. Le Nokia c’était bien cela. J’ai entendu qu’ils avaient l’intention de le remettre sur le marché. Comment, je l’ignore ? Quant à l’Ericsson, c’était un téléphone mobile assez costaud. Je ne me souviens plus du tout du modèle. ☘️🍫 Envie de chocolat 😅

        J'aime

      4. Pour le Nokia, j’ai entendu la même chose que toi : wait and see.

        Le P 910i n’était pas du tout encombrant. L’image de l’article peut en donner l’aspect mais ce ne fut pas le cas.

        J'aime

      5. Nous avions alors moins de correspondants, il est vrai… mais aussi moins d’“amis” (électroniques ou – parfois même – humains) dont la seule fonction est de nous surveiller, voire de nous suivre à la trace (“tracer” est un abominable américanisme destiné à faire oublier au mougeon domestique qu’il est en réalité pisté… généralement pas pour son bien). Mais j’ai mauvais esprit… car il va de soi que tout ce que je viens d’effleurer n’est là que « pour [notre] protection ». Il y avait certes, les désormais romantiques “tables d’écoutes” dont on pouvait parfois saisir le déclic – lorsque le fonctionnaire était maladroit – mais il fallait l’avoir un peu “mérité” tout de même… Désormais nous nous mettons « à table » de nous mêmes et avec enthousiasme. Il est pas beau le progrès?

        J'aime

      6. Ne vous en faites pas trop à ce sujet, pour sympathiques qu’ils soient, les “likes” ne sont que des fioritures. Comme l’écrivait Saint Ex: « L’essentiel est invisible pour les yeux… ». Dans le monde actuel, le comprendre, c’est déjà avoir gagné. Passez un bon dimanche.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.