Île de Pâques : Qui a sculpté les Moaï ? [Vidéos]

Publié par

Time : 1 mn 41 / [1/3]

 

Autrefois, l’île de Pâques abritait une civilisation pacifique et prospère, aujourd’hui disparue. De nombreuses théories planent autour de sa disparition…

 


 

Moaï - Ile de Pâques - 2 

 

 

Les statues de l’île de Pâques ont une renommée internationale. Ces géants mystérieux nommés Moaï tournent le dos à la mer. Mais, sait-on qui les a réalisés ? À quelle période ? Et aussi pour quelles raisons ?

 

L’île de Pâques est une île du Chili située dans le sud-est de l’océan Pacifique. Elle a été découverte au 18ème siècle. Les célèbres géants de l’île de Pâques sont des centaines de monolithes qui ont été sculptés et alignés dans une carrière de l’île. Son écriture océanienne est unique « le Rongorongo ».

 

L’île de Pâques se trouve à 2 075 kilomètres à l’est de l’île Pitcairn, l’île habitée la plus proche. Cet éloignement lui vaut d’être le lieu habité le plus isolé du monde au même titre que l’archipel Tristan da Cunha. D’autre part l’île est située à 2 829 km à l’ouest-sud-ouest de l’île Alejandro Selkirk, dans les îles Juan Fernandez, à 3 525 kilomètres à l’ouest des côtes chiliennes de la région du Biobío (Concepción) et à 4 193 kilomètres à l’est-sud-est de Tahiti.

 


 

Les « longues-oreilles » les auraient façonnés à leur image

 

Moaï - Ile de Pâques - 3

Les moaï de premier style semblent beaucoup plus anciens que l’âge qui leur est généralement donné. | Emerson Moretto via Unsplash

 

 

Selon la tradition orale, deux races d’hommes auraient coexisté pendant un temps sur l’île : les Hanau-Momoko, ce qui signifierait les « oreilles-courtes » (selon l’ethnologue Francis Mazière les « hommes affaiblis ») et les Hanau-Eepe, les « longues-oreilles » (selon Mazière les « hommes forts » ou les « hommes corpulents »).

 

Les Hanau-Eepe, premiers habitants de l’île, auraient sculpté les moaï, peut-être d’après leur propre image. Les Hanau-Momoko seraient arrivés bien plus tardivement depuis les îles polynésiennes. Selon la légende, ils auraient été un temps au service des « longues-oreilles » autochtones qui étaient alors en petit nombre, à l’état de derniers survivants de leur race. Les Hanau-Momoko les auraient ensuite massacrés lors d’une révolte.

 

Un Pascuan aurait dit à Francis Mazière : « Les premiers habitants de l’île sont les survivants de la première race du monde. De couleurs jaunes, très grands, longs bras, vaste corpulence du thorax, oreilles énormes mais pas de lobe distendu, cheveux blond pur. »

 

Il est à noter que les moaï de premier style semblent, par leur érosion et la couche de sédiments accumulés autour d’eux (il est très peu probable qu’ils aient été enfouis volontairement à une telle profondeur), beaucoup plus anciens que l’âge qui leur est généralement donné.

 

 

Ile de Pâques - Map

 

 

Le type pré-incas sur l’île de Pâques

L’explorateur hollandais Jakob Roggeveen débarqua sur l’île le dimanche de Pâques 1722 (d’où le nom de l’île, qui s’appelle en fait Rapa Nui). Il décrivit les insulaires comme étant de toutes les couleurs («bruns, jaunes, blancs») et affirma qu’ils se distendaient les oreilles avec de grands disques. Roggeveen nota également que certains habitants étaient de très haute taille (deux mètres voire plus), notamment des hommes roux de type caucasien.

 

Cela est intéressant car les Espagnols qui explorèrent l’empire Inca trouvèrent également des hommes au teint clair, aux cranes dolichocéphales, de très haute stature, qui se présentèrent comme les derniers descendants de la race qui précéda les Incas, celle qui aurait édifié Tiahuanaco et les autres sites mégalithiques.

 

Il faut se rappeler que si les Incas se laissèrent si facilement dominé par les Espagnols, c’est parce qu’ils crurent à l’origine voir en eux le peuple de Viracocha, ce dieu civilisateur légendaire, blanc et barbu, qui serait apparu avec les siens près du lac Titicaca après un déluge et qui serait reparti par la mer, vers l’ouest.

 

On trouve sur l’île de Pâques un mur de même type que les murs pré-incas : pierres massives, à l’assemblage complexe, parfaitement ajustées.

 


 

Time : 1 mn 47 / [2/3]

 

Dans cette vidéo, Planète RAW partage de courts extraits d’un reportage consacré à l’Île de Pâques et ses moaï. Vous verrez que la théorie selon laquelle les moaï de Rapa Nui, l’autre nom de l’Île de Pâques, auraient été déplacés en les faisant « marcher » n’est pas valide. Et il s’agit de conclusions issues directement de scientifiques qui ont étudié l’Ile de Pâques pendant des années et se sont posé nombre de questions sur l’origine des moaï et la manière dont ils ont pu être déplacés sur l’île.

 


 

Time : 15 mn 25 / [3/3]

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Moaï

https://fr.wikipedia.org/wiki/Île_de_Pâques

http://www.slate.fr/story/191427/qui-sculpte-statues-moai-ile-paques-premiers-habitants

 

Article :

Raphael Steinmetz / Quora / Slate

 

Vidéo :

[1] Ile de Pâques : l’étrange disparition du peuple rapanui / Brut / YouTube

[2] Pourquoi Les Moaï de l’Île de Pâques Ne Marchaient Pas – Planète RAW / YouTube

[3] Ile de Pâques – Rapa Nui & Origines – Planète RAW / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

9 commentaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.