Résumé SOTT – Mai 2020 : Changements Météorologiques Extrêmes [Vidéo]

Publié par

Time : 23 mn 39 / [1/1]

 


 

Mai 2020

 

Hélicoptère - Feu

 

Conditions météorologiques extrêmes

 

 

 

Alors que le Soleil entre dans une période de « confinement », la Terre se recharge et réagit en conséquence. Cette fois, même la science dominante a déclaré que ce minimum solaire pourrait provoquer un temps glacial, la famine, une augmentation des tremblements de terre et des éruptions volcaniques catastrophiques… et les derniers changements terrestres le montrent.

 

Mais la diminution de l’activité solaire n’est pas le seul aspect à souligner, puisque le Soleil a déclenché le 29 mai la plus grande éruption depuis 2017. Un phénomène qui peut se révéler particulièrement dangereux pour les satellites et autres dispositifs technologiques si notre magnétosphère continue de s’affaiblir.

 

Curieusement, les protestations et les émeutes autour de George Floyd ont coïncidé avec cette éruption solaire… s’agit-il d’une connexion entre l’humain et le cosmique ?

 

Certaines parties de l’hémisphère nord ont renoué avec l’hiver… à un mois de l’été, tandis que les premiers records de neige et de froid ont été battus dans l’hémisphère sud alors que l’hiver n’a pas encore « officiellement » commencé.

 

Une rare tempête de neige en mai, déclenchée par un vortex polaire, a traversé le nord-est des États-Unis. Certaines parties du Maine et du New Hampshire ont reçu jusqu’à 25 centimètres de neige, et le nord-ouest de l’État de New York a connu des phénomènes atmosphériques de voile blanc.

 

La Grèce, l’Allemagne, la Turquie et la Russie ont également reçu leur quota de neige hors saison, mais le parc national d’Ayubia au Pakistan a été recouvert de neige pour la première fois depuis un siècle, et l’Australie s’est retrouvée avec 1 mètre de neige au début du mois de mai qui fut le plus froid jamais enregistré.

 

Une impensable quantité d’eau s’est déversée dans le monde entier le mois dernier, provoquant des inondations et des glissements de terrain dévastateurs. Le Kenya, l’Inde, Oman et l’Amérique centrale ont été les plus touchés, avec des centaines de morts et des milliers de personnes déplacées.

 

En Inde, des centaines de familles se sont retrouvés sans foyer et des milliers de personnes ont été privées d’électricité lors du passage destructeur du cyclone Amphan dans les États d’Odisha et du Bengale occidental.

 

Des tornades d’une force inhabituelle, voire de multiples tornades à la fois — en des lieux très inhabituels — et d’énormes chutes de grêle ont également fait des ravages aux États-Unis, au Mexique et dans certaines régions d’Europe et d’Asie.

 

Un dernier point, mais non des moindres… L’Inde, le Pakistan et l’Afrique de l’Est ont subi les pires invasions de criquets en 27 ans, entraînant des pertes évaluées à des millions de dollars dans les cultures et des dégâts considérables dans la végétation en général. Si l’on ajoute à cela les pertes alimentaires évitables engendrées par le confinement, on peut s’attendre à ce que des millions d’autres personnes souffrent de la faim dans un avenir proche.

 

En outre, un accroissement de l’activité électrique dans l’atmosphère a également été constaté. Des millions de personnes ont été stupéfiées par les nombreux coups de foudre qui ont fait des victimes humaines et animales. À elle seule, Washington a enregistré plus de 87 000 coups de foudre en une journée… ce qui représente près de 23 fois la moyenne annuelle !

 


 

As the Sun enters a ‘lockdown’ period, Earth is charging up and responding accordingly. This time, even mainstream science said that this solar minimum could cause freezing weather, famine, increased earthquakes, and catastrophic volcanic eruptions… and the latest Earth Changes are pointing to that.

 

But decreased activity is not the only aspect to highlight, as the Sun unleashed the biggest flare since 2017 on May 29. Something that can get more dangerous for satellites and other technological devices if our magnetosphere continues to weaken.

 

Funny enough, the George Floyd protests and riots coincided with this solar flare…a human and cosmic connection?

 

Some parts of the northern hemisphere experienced a return to winter… one month away from summer, while early snow and cold records were hit in the southern hemisphere when winter has not yet « officially » begun.

 

A rare May snowstorm triggered by a polar vortex whipped through the northeast of the US, with parts of Maine and New Hampshire receiving as much as 10 inches of snow, and near white-out conditions in upstate New York.

 

Greece, Germany, Turkey, and Russia also got their share of unseasonable snow, but Ayubia National Park in Pakistan was covered in snow for the first time in a century, and Australia ended up with 40 inches of snow during the coldest start of May ever recorded.

 

An absurd amount of water poured down all over the world in May, causing devastating floods and landslides. Kenia, India, Oman and Central America where the most affected with hundreds of deaths, and thousands displaced.

 

Cyclone Amphan left a path of destruction in Odisha and West Bengal, India, leaving hundreds of families without homes, and thousands without electricity.

 

Unusually strong tornadoes, multiple twisters at once – where it’s not common – and big hail also left a path of destruction in the US, Mexico, and parts of Europe and Asia.

 

An last but not least: India, Pakistan, and East Africa suffered their worst locust attack in 27 years, leaving millionaire losses in crops, and widespread damage in vegetation. Combined with the unnecessary food losses caused by the lockdown, we might be looking at millions more going hungry in the not too distant future.

 

Electrical activity in the atmosphere increased this month too. Lightning strikes killed people, cattle, and amazed millions. Just Washington registered more than 87,000 lightning strikes in one day… nearly 23 times the annual average!

 


 

Source :

https://fr.sott.net/article/35780-Resume-SOTT-des-changements-terrestres-Mai-2020-Conditions-meteorologiques-extremes-revolte-de-la-planete-et-boules-de-feu

 

Article :

Les Éditeurs / Sott.net

 

Vidéo :

[1] SOTT Earth Changes Summary – May 2020: Extreme Weather, Planetary Upheaval, Meteor Fireballs – Sott Media / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

3 commentaires

  1. C’est vrai qu’il y de l’électricité dans l’air et le monde semble saisi de frénésie hystérique qui a certainement à voir avec le magnétisme lui même influant sur la qualité de notre sommeil. Même moi quand je ne dors pas…je mords !

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.