Les légendes du cinéma : Ian Holm

Publié par

 

Ian Holm - 4

Ian Holm (1931-2020)

 

 

Sir Ian Holm Cuthbert, dit Ian Holm, est un acteur britannique né le 12 septembre 1931 à Goodmayes, dans l’Essex, en Angleterre, de parents écossais, James Harvey Cuthbert et son épouse Jean Wilson (née Holm). Son père était un psychiatre qui travaillait à l’hôpital psychiatrique de la West Ham Corporation et a été l’un des pionniers de la thérapie par choc électrique, et sa mère était infirmière. Il avait un frère aîné, Eric, décédé en 1943.

 

Ian Holm a été marié quatre fois : à Lynn Mary Shaw en 1955 (divorcé en 1965); à Sophie Baker en 1982 (divorcé en 1986); à l’actrice Penelope Wilton en 1991 (divorcé en 2002); et à l’artiste Sophie de Stempel en 2003. Il a deux filles de son premier mariage (Jessica et Sarah-Jane), un fils (Harry) de son deuxième mariage; et un fils et une fille (Barnaby et Melissa) de sa relation de 15 ans avec la photographe Bee Gilbert.

 

Ian Holm débute sa carrière d’acteur sur les planches des théâtres britanniques, et notamment du Shakespeare Memorial Theater, dès 1954. Cette formation au répertoire classique l’impose rapidement comme un acteur confirmé, ce qui pousse son arrivée à la télévision, notamment dans les séries « The Wars of the Roses » et « The Power Game », en 1966. Sans surprise, son arrivée au cinéma se fait par l’adaptation d’une pièce de William Shakespeare, « Le Songe d’une nuit d’été » (1968). Il enchaîne la même année avec le moins théâtrale « L’Homme de Kiev » de John Frankenheimer, avant de jouer dans « Ah dieu que la guerre est jolie » de Richard Attenborough. Ian Holm apparaît dans une dizaine de films, principalement britanniques, au cours des années 70, dont « Les Griffes du lion » (1972), et « Terreur sur le Britannic » (1974) de Richard Lester. Mais c’est bien son rôle de l’angoissant Ash dans « Alien, le huitième passager » (1979) qui va le révéler au monde entier.

 

 

Pourquoi le rôle d’Ian Holm dans « Alien, le huitième passager » était central 

Derrière son personnage d’androïde dans le film de Ridley Scott de 1979, se cache peut-être le véritable méchant de l’histoire.

 

Connu pour son interprétation du personnage phare de Tolkien, il l’était aussi pour son rôle d’Ash, un inquiétant androïde, dans le film « Alien : le huitième passager » de Ridley Scott, sorti en salles en 1979.

 

D’abord présenté comme un personnage secondaire, celui d’un scientifique froid et distant, sa vraie nature apparaît un peu plus tard dans le long-métrage quand, décapité par un extincteur, il se révèle être en réalité, aux yeux des survivants de Nostromo (et du public), un robot.

 


 

Time : 2 mn 44 / [1/2]

 


 

« Ash était programmé pour obéir aux ordres de manière stricte et sans nuance. Il était le garant d’une mission plus grande et prioritaire : ramener l’alien sur Terre », note un article d’Allociné. Comme le souffle le site internet dédié à l’industrie du cinéma, la place qu’occupe le personnage est plus importante qu’on ne le croit.

 

Un constat que partage le média de critiques de films et de livres À voir, à lire, pour qui Ian Holm incarnerait le véritable méchant de l’épisode. « Les velléités sanguinaires de l’alien, exacerbation de l’éros et du thanatos, font écho au simulacre d’instinct de conservation et de volonté de Ash, mais aussi à sa négation structurelle de l’existence et de ses oscillations », peut-on lire dans cette analyse.

 

 

Un manipulateur sans foi ni loi

Décrit comme un personnage « au visage feignant une sorte d’adversité sur fond d’intuition scientifique », celui-ci contraste à chacune de ses rencontres avec le visage « dur, mais aimant comme une mère » de l’héroïne de la saga, Ellen Ripley (Sigourney Weaver).

 

« Au-delà de sa mission inflexible consistant à ramener coûte que coûte le xénomorphe sur Terre, celui-ci s’adonne à toutes sortes d’expérimentations », poursuit l’article. « Se jouant et jugulant les réactions du tout-venant, il hiérarchise les êtres selon leur capacité à survivre. »

 

Pire, il s’adonne à toutes sortes de manipulations auprès des membres de l’équipage. « Le vaisseau lui sert dès lors de laboratoire géant, où vie et mort, êtres et choses, ne sont finalement considérées qu’en tant que vulgaires données algorithmiques », commente À voir, à lire.

 

 

Gilliam, Branagh, Soderbergh et Lumet

Si la reconnaissance publique est déjà là, c’est en 1981 qu’arrive pour l’acteur la consécration critique, avec « Les Chariots de feu » de Hugh Hudson. Ian Holm y incarne Sam Mussabini, l’entraîneur de deux coureurs de fond anglais en lice pour les Jeux Olympiques de 1924. Un rôle qui lui vaut le Prix d’interprétation masculine dans un second rôle au Festival de Cannes, le British Academy Award du Meilleur second rôle ainsi qu’une nomination à l’Oscar du Meilleur second rôle masculin. Comédien fidèle, il retrouve Terry Gilliam à deux reprises (Bandits, bandits, puis Brazil), et collabore à nouveau avec Hugh Hudson en 1984 pour « Greystoke, la légende de Tarzan ».

 

A l’aube des années 1990, Ian Holm est désormais un acteur établi et respecté, ce qui lui offre la possibilité de tourner avec de grands metteurs en scène, sur des projets enthousiasmants et originaux. On le retrouve ainsi dans « Kafka » du fraîchement palmé Steven Soderbergh, puis dans l’étrange « Festin nu » de David Cronenberg la même année. Il incarne le baron « Frankenstein » dans l’adaptation du roman de Mary Shelley par Kenneth Branagh (1994), « Loch Ness » de John Henderson et joue pour le grand Sidney Lumet avec « Dans l’ombre de Manhattan ». Il tourne également avec de grands auteurs européens tels qu’Atom Egoyan (De beaux lendemains – 1997) ou le français Arnaud Desplechin (Esther Kahn – 2000).

 

 

L’aventure Seigneur Des Anneaux

Cet attrait pour les œuvres d’auteurs ne l’empêche pas de prendre part à des productions tout public, dans lesquelles il fait souvent figure de vieil érudit. Il incarne ainsi le prêtre Vito Cornelius dans « Le Cinquième élément » (1997) de Luc Besson, le mentor Kiri Vinokur pour ses retrouvailles avec Cronenberg (eXistenZ – 1999), puis prête ses traits au célèbre Hobbit Bilbon Sacquet dans l’adaptation cinématographique du « Seigneur des anneaux » par Peter Jackson (2001).

 

 

Ian Holm - 2

Ian Holm, le prêtre Vito Cornelius : Le Cinquième Élément (The Fifth Element) de Luc Besson (1997)

 

 

Anobli par la reine d’Angleterre en juin 1998, le désormais Sir Ian Holm diversifie les projets de façon assez remarquable, et se promène du théâtre à la télévision, tout en continuant à rester visible au cinéma dans le thriller « From hell » (2002), le blockbuster « Le Jour d’après » (2004) ou dans le biopic « Aviator » (2005).

 

 

Le Hobbit et Pixar

Toujours en forme malgré son âge, Ian Holm enchaîne les tournages malgré son âge. Il est ainsi à la tête d’un puissant réseau dans « Lord of War » d’Andrew Niccol, et joue dans le tragique « Ô Jérusalem » en 2006. La même année, il donne de la voix pour le film d’animation « Renaissance », expérience qu’il réitère plus tard pour les studios Pixar avec « Ratatouille », dans lequel il incarne l’irascible Skinner en version originale.

 

Atteint d’un cancer de la prostate, l’acteur se fait alors plus discret, et ne revient au cinéma qu’en 2012 pour reprendre son rôle de Bilbon Sacquet dans « Le Hobbit : Un voyage inattendu », suivi en 2014 de « Le Hobbit : La bataille des cinq armées ». Cette même année, Ian Holm se prête à un exercice qu’il connait bien, le doublage, en donnant sa voix à un personnage du jeu vidéo « Alien : Isolation ».

 


 

Time : 2 mn 06 / [2/2]

 


 

Une carrière de plus de 60 ans au cinéma et au théâtre…

 

« Il est mort paisiblement à l’hôpital, aux côtés de ses proches. Il était charmant, adorable, férocement talentueux. Il nous manquera beaucoup », son agent, Alex Irwin.

 

Ian Holm est décédé à l’hôpital le 19 juin 2020 à l’âge de 88 ans à Londres. Il souffrait de la maladie de Parkinson depuis plusieurs années.

 


 

Ian Holm - 1

Ian Holm (1931-2020)

 


 

Projecteur - GIF

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ian_Holm

https://www.imdb.com/name/nm0000453/

https://www.huffingtonpost.fr/entry/pourquoi-le-role-dian-holm-dans-alien-etait-central_fr_5eecb7cbc5b63ad95da925c0?utm_hp_ref=fr-homepage

http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18687329.html#:~:text=L%27acteur%20britannique%20Ian%20Holm,interprétation%20au%20Festival%20de%20Cannes.

 

Vidéo :

[1] Alien: Ash Attacks Ripley – Hannah Bracey / YouTube

[2] Mort de l’acteur Ian Holm: 5 films cultes dans lesquels il a joué – LeHuffPost / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

6 commentaires

  1. J’ai appris hier la disparition de cet acteur que jamais beaucoup. Inoubliable effectivement dans ces différents rôles, à commencer par celui de Ash dans « Alien ». Visage du scientifique froid, inflexible, modèle ce que deviendra le calculateur David incarné par Michael Fassbender dans Prometheus et sa suite.

    J'aime

    1. Excellent acteur. Plus de 60 années de carrière ! Ce n’est pas rien.

      Un des films où il a joué et qui m’a beaucoup plu : Loch Ness (1996) avec Ted Danson. Un petit film simple mais que j’aime à revoir.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Loch_Ness_(film)

      Lorsque « Alien, le huitième passager » venait de sortir dans les salles en France, j’avais pu le voir de justesse car je venais d’avoir 13 ans. Un film culte.

      J'aime

      1. Je n’ai pas eu cette chance. Je l’ai découvert en VHS après avoir vu le 2 en salles. Autre grosse claque.
        Je ne connais pas ce Loch Ness. Je vais m’y intéresser.

        J'aime

      2. « Loch Ness », un film sans grande prétention mais je ne saurais dire pourquoi j’ai accroché. Je l’ai vu plusieurs fois.

        J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.