USA – Colorado : Un projet de loi exige la « rééducation » des parents qui refusent le vaccin contre le Coronavirus [Vidéo]

Publié par

 

Êtes-vous prêt pour les camps de rééducation aux États-Unis ? Le Colorado a présenté un projet de loi qui vise à « rééduquer » les parents qui refusent de vacciner leur enfant avec le vaccin contre le coronavirus.

 

 

Vacccin - Crâne

 

 

Le projet de loi oblige tous les médecins et le personnel médical à effectuer des vaccinations sans aucune dérogation, même s’ils sont dans une situation où ils estiment que ce ne serait pas dans l’intérêt de l’enfant. La version actuelle du projet de loi, cependant, ne prévoit aucune sanction ou punition pour le personnel médical qui refuse, selon Life News.

 

Le projet de loi vient d’être adopté par un comité du Colorado (20-14) afin de réduire les exemptions disponibles sur les vaccinations pour les enfants d’âge scolaire (rendant les vaccins obligatoires). Ce projet de loi propose des « modules d’éducation en ligne » pour les parents qui souhaitent un calendrier de vaccination différent de celui exigé par l’État.La présentation d’un « certificat qui atteste » que les cours de rééducation ont été effectués avec succès est l’un des moyens de bénéficier de la dispense de vaccination sanctionnée par l’État.

 

Cette pandémie n’a jamais été une question de santé, il s’agissait de forcer tout le monde à se faire vacciner : une injection de ce que la classe dirigeante a décidé de mettre dans le vaccin.

 

Ces vaccins font surtout le bonheur des grandes entreprises pharmaceutiques et de la classe dirigeante.

 

 

Que se passe-t-il si la « rééducation » ne parvient pas à convaincre une personne de se faire vacciner ?

C’est difficile à dire, mais ces types de camps de concentration (et soyez honnête avec vous-même, vous savez que c’est ce qu’ils sont) devraient être condamnés par quiconque souhaite être libre. C’est tout à fait insensé. Les limites que les gouvernements vont maintenant imposer pour obliger les gens à se faire vacciner sont incroyables.

 

 

Mais nous savions que cela allait arriver

Nous savions que le coronavirus était une escroquerie pour forcer tout le monde à se soumettre au COVID (certification de l’identification du vaccin) dans le cadre de l’Agenda 2020. Attention, cela pourrait très bien être ce que de plus en plus de personnes religieuses qualifient de « marque de la Bête », et les personnes qui commentent ce projet de loi du Colorado ont déjà clairement indiqué que « les gens ne pourront pas aller travailler ou aller à l’école » à moins d’être vaccinés.

 

C’est la nouvelle norme qu’ils nous conditionnent à accepter. C’est pourquoi ils ont besoin de la loi martiale. Vos chaînes vont se raccourcir de beaucoup si vous ne vous réveillez pas et ne commencez pas à vous extraire de leur système. Il ne reste pas beaucoup de temps. Le gouvernement ne va pas vous aider, après tout, ce sont eux qui rédigent les lois alors que la police et l’armée les font appliquer sous la menace des armes.

 

Réveillez-vous, ou soyez asservis.

 

Mac Slavo

 


 

Bonus

Time : 2 mn 42 [Vostvfr] / [1/1]

 


 

Source :

https://www.lifenews.com/2020/06/09/colorado-bill-would-require-re-education-classes-for-parents-who-refuse-coronavirus-vaccine/

https://www.aubedigitale.com/un-projet-de-loi-du-colorado-exige-la-reeducation-des-parents-qui-refusent-le-vaccin-contre-le-covid-19/

https://www.shtfplan.com/headline-news/colorado-bill-requires-re-education-for-parents-who-refuse-the-coronavirus-vaccine_06112020

https://fr.sott.net/article/35826-Un-projet-de-loi-du-Colorado-exige-la-reeducation-des-parents-qui-refusent-le-vaccin-contre-le-COVID-19

 

Article :

Jade / Aube Digitale / Mac Slavo / SHTFplan.com

 

Vidéo :

[1] Colorado vaccine bill passes House, heads back to Senate for concurrence with amendment – Denver7 – The Denver Channel / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

17 commentaires

  1. Strictement rien n’indique que cette loi pourrait passer dans le Colorado . Cependant, il est vrai que quand les votes életro…-niquent… Il est vrai, aussi, que les États-uniens (tout comme les petits malins qui les cornaquent) ont une pétoche pharamineuse des “germs”. Et ils ne sont pas non plus à un paradoxe près: ce m’était un rare sujet d’amusement attristé que de les observer, en certains pays extrêmement exotiques, saupoudrer leurs aliments de stérilisants et, dans le même mouvement, se taper des sorbets confectionnés avec une eau dans laquelle on pouvait, pour ainsi dire, distinguer à l’œil nu les amibes disputer des compétitions de natation.

    Aimé par 1 personne

  2. La sempiternelle affaire de la vaccination. Il y aura toujours dans le monde des gens qui ne souhaiteront ni faire vacciner leurs enfants pour les vaccinations dites  » obligatoires  » , ni se faire vacciner eux-mêmes et ce même en cas d’épidémie. Le problème c’est qu’ils mettent la vie des autres en danger en pensant épargner la leur. Après, c’est vrai que ces vaccinations sont bien souvent des affaires de gros sous avec les laboratoires pharmaceutiques, mais pouvons-nous réellement nous dispenser, par exemple, de nous faire vacciner quand nous sommes face à un tel virus ?

    J'aime

    1. En quelques mots je reprendrai ce qu’avait dit Béchamp (désolé je fais de mémoire sur mon téléphone). Peu avant sa mort, Pasteur avait ceci à propos de son ‘concurrent’ : ‘C’est Béchamp qui avait raison, le terrain est tout’… Où quelque chose s’en approchant. En gros, si les conditions sanitaires sont présentes ainsi que notre système immunitaire en bon état, nous sommes protégés. Je t’invite à écouter ou à lire certains spécialistes sur le sujet. On tombe de très haut. Merci pour ton commentaire Lisa et désolé si le mien est décousu mais je te le rédige avec beaucoup de difficulté (je ne suis vraiment pas doué avec les claviers tactiles).

      Aimé par 2 personnes

  3. J’avais lu je ne sais plus où, qu’en cas de vaccination obligatoire, il fallait demander un examen médical gratuit à son assurance maladie pour la personne concernée, afin de vérifier qu’aucun problème de santé ne vienne compliquer l’effet du vaccin. S’il en ressort que la personne est saine, tout problème suite à la vaccination remet en cause celui-ci et celui qui prend la responsabilité de l’administrer… Parait que suite à ces actions les services médicaux deviennent très silencieux…
    https://blogs.mediapart.fr/helene-ecochard/blog/051117/le-droit-au-refus-de-la-vaccination

    Aimé par 1 personne

  4. Les vaccins, je ne dis pas qu’ils n’ont pas rendu service à un certain moment de l’histoire, ni qu’il y en a de plus utiles que d’autres.
    Mais quand on voit les adjuvants qu’ils foutent dedans, la manière avec laquelle c’est fabriqué, sans exigence de tests ne serait-ce qu’équivalent à la mise sur le marché des médicaments et le nombre toujours plus grand en un seul shoot, rien que ça me dégoute
    Quand je vois aussi le fiasco du vaccin genre contre la denge… risques de cas sévères après vaccination
    Bref, ça n’aide pas à faire un choix non plus, ça ne devrait pas être autant dans les mains du politique…ni des conflits d’intérêts ^^ mais plutôt de médecins, de vrais, genre Raoult

    Aimé par 1 personne

      1. J’ai donc été bien inspiré de ne pas me soumettre au troisième rappel… Pasteur lui-même s’est trouvé convenir que son principal adversaire avait probablement raison: c’est plus le terrain que le vaccin qui compte. Les surprotégés deviennent eux-mêmes fragiles; c’est l’un des gros problèmes aux USA…

        J'aime

      2. Antoine Béchamp avait raison… Mais Pasteur c’était le business d’abord. Cela je ne vous l’apprends pas.

        Je vous cite :  » J’ai donc été bien inspiré de ne pas me soumettre au troisième rappel »,

        Je me souviens pas du 3ème rappel mais : Oh que oui que vous avez eu raison.

        Le second m’a déclenché une panoplie de différentes pathologies dont une auto-immune.

        Aimé par 1 personne

  5. Merci de m’avoir remémoré le nom d’Antoine Béchamp. J’ai la faiblesse de penser que Pasteur aura plus été un instrument téléguidé (déjà!) qu’un foncièrement malhonnête homme. Pour le “miracle” anti-hépatite, je n’ai pas pour autant échappé à toutes les gâteries découlant de cette vacherie. Nous devrions – au demeurant – dresser d’urgence un catalogue des vaccins “combinés” (y compris, désormais, l’antitétanique!) que l’on nous propose de moins en moins et que l’on nous impose de plus en plus sur l’air de « Y’en a point d’autres, mon bon monsieur » avec souvent un air faussement navré de vrai faux-cul. NB: entre « combine » et « combiné »… il n’y que la distance d’un accent aigu.

    J'aime

      1. Merci pour ce lien. C’est un fameux rendu pour un petit prêté! Il se trouve qu’il y un an environ, j’ai dû consulter et que l’on m’a proposé une injection antitétanique. Je comprends mieux le regard circulaire qu’ont échangé la jeune doctoresse, l’infirmière d’un certain âge et l’assistante en stage lorsque je leur ai demandé s’il s’agissait d’un vaccin spécifique ou d’un “cocktail” – elles savaient que j’avais pas mal de connaissances en matières médicale et en pharmacopée. Je précise qu’elles étaient claires dans leurs actes et leurs explications. Irréprochables. Je n’ai regrettablement pas su comprendre la portée de cet échange de regards – elles étaient évidemment tenues à la réserve dans cet établissement hospitalier universitaire de grand renom… J’ai bêtement accepté le vaccin. Si j’avais eu connaissance de cet article qui tient parfaitement à l’analyse, ma décision aurait évidemment été tout autre. Voilà pour le rendu… maintenant pour un nouveau prêté: là où je me trouve, je me suis laissé dire qu’il est deux cas pour lesquels – lorsqu’ils sont déclarés – on abrège par principe (et sans risque pénal) les souffrances (atroces) du mourant: la rage et le tétanos. Je suis toujours en vie… mais je le dois à la qualité du “terrain” ainsi qu’avait fini par le reconnaître Pasteur à l’avantage de Béchamp.

        J'aime

    1. Plus moyen de (re)trouver un article sur un procès qui avait fait jurisprudence en Belgique il y a quelques années.
      Une dame voulait avoir la preuve à 100% de l’efficacité d’un vaccin (elle n’était pas antivax) et de l’innocuité de celui-ci sur son enfant.
      L’avocat avait joué sur ces arguments pour qu’en état de cause, personne ne pouvait assurer cette mère sur ces critères, qu’elle ne pouvait prendre de décision en son âme et conscience.
      Elle avait gagné le procès, mais je ne sais pas s’il y a eu appel de cette décision.
      Une autre piste que j’ai lue quelque part, c’est faire signer un document qui engage la totale responsabilité du praticien qui fait l’injection du vaccin. Apparemment, peu sont enclins à signer et ne font pas l’injection de peur de poursuites…

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.