Coronavirus : Allemagne, Chine, Portugal… Ces zones contraintes de se reconfiner à cause des nouveaux foyers de contamination [Vidéos]

Publié par

Time : 3 mn 40 / [1/3]

 

L’Allemagne reconfine ce mardi deux cantons. Plus de 600 000 personnes sont concernées en raison d’un foyer de contamination. De nouvelles mesures ont aussi été instaurées en Corée du Sud et au Portugal.

 


 

Coronavirus - 2

 

 

La pandémie de Covid-19 « continue d’accélérer » dans le monde, avec un « million de cas signalés en seulement huit jours », a prévenu lundi 22 juin le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus. « Nous savons que la pandémie est bien plus qu’une crise sanitaire, c’est une crise économique, sociale et, dans de nombreux pays, politique. Ses effets se feront sentir sur des décennies », a-t-il ajouté.

 

La mise en garde du patron de l’OMS intervient alors que de nombreux pays sont entrés dans une phase de déconfinement pour relancer leurs économies. La semaine dernière, le chef de l’OMS avait qualifié cette nouvelle phase de « dangereuse », estimant que, malgré le besoin de sortir du confinement, le virus continuait « de se propager rapidement » et restait « mortel ».

 

Loin d’être sous contrôle en Amérique et en Asie, l’évolution de l’épidémie est actuellement particulièrement préoccupante au Brésil, au Mexique, au Pérou, en Guyane et en Inde. En Europe, si la propagation du virus a nettement ralenti, de nouveaux foyers de contamination apparaissent notamment en Allemagne où un reconfinement local vient d’être décidé après la détection de 1 500 cas d’infection dans un grand abattoir. Cette mesure, décrétée pour le canton de Gütersloh qui compte environ 360 000 habitants, dans la région très peuplée et industrialisée de Rhénanie du Nord-Westphalie, vise « à calmer la situation » et « accroître les tests ». Au Portugal, plusieurs mesures de confinement sont également rétablies depuis ce mardi dans la région de Lisbonne afin de maîtriser des foyers de contagion.

 

En France, si l’épidémie poursuit sa décrue, la Direction générale de la santé rappelle que « le virus continue à circuler sur le territoire, comme le montre le nombre de nouveaux clusters ». 83 sont actuellement en cours d’investigation dont plusieurs en Normandie et dans le Val d’Oise. Par ailleurs, la situation est jugée « très préoccupante » en Guyane où le facteur de reproduction est désormais supérieur à 2. « L’hypothèse d’un reconfinement » serait étudiée par Matignon.

 

Dans ce contexte, certaines scènes vues en France lors de la fête de la musique dimanche soir ont pu inquiéter et plusieurs membres du Conseil scientifique, à l’image de l’épidémiologiste Arnaud Fontanet, ont estimé que la France devrait tester davantage, en testant les personnes qui ont des symptômes du Covid-19, mais aussi en réalisant plus de campagnes de tests directement auprès des populations. Le Conseil scientifique a également jugé « extrêmement probable » un retour en force de l’épidémie à l’automne.

 

Néanmoins pour l’heure, l’épidémie demeure « contrôlée » dans l’Hexagone et le nombre de « clusters » n’empêche pas le pays d’accélérer son déconfinement. Les cinémas et les casinos ont rouvert lundi. Les écoliers et collégiens ont fait leur retour en classe grâce à un protocole sanitaire allégé et les entreprises vont prochainement sérieusement se déconfiner. Le gouvernement s’apprête en effet à alléger le protocole sanitaire : le télétravail ne sera plus la norme, ni les 4 mètres carrés minimum par salarié, on va passer au simple mètre de distance comme dans les écoles avec port du masque quand la distance ne pourra pas être respectée. Près de Paris, le parc d’attractions Disneyland a annoncé sa réouverture pour le 15 juillet, avec une capacité d’accueil réduite. En revanche, pour faire la fête en discothèque, il faudra encore attendre un peu. Distanciation physique oblige, à l’instar des foires, ou même des expositions, l’exécutif a acté dans un décret samedi le maintien de la fermeture des boîtes de nuit au moins jusqu’au mois de septembre.

 


 

Coronavirus - 3

 

 

La menace planait depuis plusieurs jours, à mesure que le nombre de contaminations explosait dans l’abattoir de Rheda-Wiedenbrück. L’Allemagne fait un pas en arrière face à l’épidémie de coronavirus, ce mardi, en annonçant rien moins que deux reconfinements locaux.

 

« Nous allons réintroduire un confinement dans l’ensemble du canton de Gütersloh », qui compte environ 360 000 habitants dans l’ouest du pays, a dit à la presse le dirigeant de la région, la Rhénanie du Nord-Westphalie, Armin Laschet. Par ailleurs, un autre canton voisin celui de Warendorf, avec ses 280 000 habitants dans l’ouest du pays, va lui aussi être reconfiné après l’apparition d’un important foyer de contamination dans un abattoir. Ses habitants vont à nouveau voir leurs déplacements et activités strictement limités dans un premier temps durant une semaine pour tenter de contenir la propagation du virus.

 

Depuis mercredi, l’abattoir Tönnies, présenté comme le plus grand d’Europe, est devenu un dangereux cluster pour le pays : les nombreux tests menés sur les employés ont permis de dénombrer pas moins de 1500 cas d’infections, au sein de ce site situé près de Gütersloh, qui emploie pas moins de 6700 personnes, pour beaucoup venues de Bulgarie et de Roumanie.

 

Quelque 7000 personnes ont été placées en quarantaine, 21 hospitalisées et 6 sont en soins intensifs. Comme le rapporte ce mardi le quotidien Spiegel, le foyer d’infection est vraiment concentré autour de l’abattoir, puisque seules 24 personnes qui n’y travaillaient pas ont été infectées.

 

 

Fermeture des bars, cinémas, musées…

Ce reconfinement, prévu dans un premier temps jusqu’au 30 juin, va se traduire par la limitation stricte des contacts entre personnes, la fermeture des bars, cinémas, musées, l’interdiction des activités de loisirs dans des espaces fermés.

 

Les restaurants pourront rester ouverts mais n’accueilleront que des clients d’un même foyer, a précisé Armin Laschet, potentiel successeur d’Angela Merkel et candidat à la direction de leur parti, l’Union chrétienne-démocrate (CDU) en décembre prochain. Ces mesures drastiques, qui interviennent à dix jours du début des vacances scolaires dans cette région très peuplée et très industrialisée, visent « à calmer la situation » et « accroître les tests » de dépistage.

 

 

« Une échelle que nous n’avons jamais vue auparavant »

L’Allemagne, jusqu’ici relativement épargnée par le virus à la différence de ses partenaires européens comme la France, l’Italie ou l’Espagne, est sous le choc. Les premiers cas ont été découverts mercredi, avec 400 infections dans cet abattoir, propriété de l’un des plus grands producteurs de viande du pays, et vendredi, le nombre de contaminations s’élevait déjà à plus de 800 cas.

 


 

Le reconfinement en France, cela ressemblerait à quoi ?

 

Coronavirus - 4

 

 

Alors que l’Allemagne a ordonné le reconfinement de plus de 600.000 personnes dans deux cantons, un scénario similaire se profile en Guyane.

 

Confinement, déconfinement, reconfinement… Alors que la pandémie de Covid-19 ne faiblit pas à travers le monde, les craintes d’un retour de mesures d’enfermement resurgissent en Europe et en France. L’Allemagne, qui s’était démarquée de ses grands voisins européens en affichant une courbe de mortalité très faible, a récemment frappé les esprits en ordonnant le reconfinement local de plus de 600.000 personnes, après l’éruption d’un important foyer de contamination parti du plus grand abattoir d’Europe.

 

En France, un scénario analogue se profile en Guyane où, contrairement à la métropole, l’épidémie de coronavirus progresse. Sur place, la ministre des Outre-mer Annick Girardin a annoncé l’arrivée de renforts de la Réserve sanitaire et de l’assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP). Et Matignon n’exclut pas de revenir aux mesures contraignantes prévues par la phase 3 du confinement.

 

Cette question n’en demeure pas moins particulièrement sensible. La percée du virus intervient en pleine « lassitude collective », selon le préfet de Guyane, due notamment à « des mesures plus strictes que dans l’hexagone » (couvre-feu, confinement le week-end, fermeture dès 18h des commerces…).

 

 

Pas de reconfinement général

L’hypothèse d’un reconfinement ne concerne pas toutefois que la Guyane. Alors que l’éventualité d’une deuxième vague est jugée « extrêmement probable » par son conseil scientifique, le gouvernement planche actuellement sur des scénarios de reconfinement sur la base de ses recommandations.

 

Dans ses suggestions, le conseil exclut pour l’heure le principe d’un reconfinement général, mesure radicale exténuante pour une économie déjà moribonde et dont les conséquences sanitaires peuvent être contre-productives. Et la sortie de l’état d’urgence sanitaire ne l’autorise pas. Son président Jean-François Delfraissy a toutefois évoqué l’hypothèse d’un reconfinement local, voire très local en cas d’apparition d’un foyer de contamination critique, à l’image de celui de Mulhouse.

 

Dans ce scénario, les autorités pourraient réordonner une fermeture des lieux de loisirs et imposer le télétravail à l’échelle d’un quartier ou d’une ville. Une « mise sous cloche » temporaire et localisée qui aurait pour mérite d’éviter de mettre toute activité à l’arrêt.

 

 

Cibler les personnes vulnérables

« Ce confinement localisé visera à limiter la circulation des individus résidant dans le territoire identifié et à renforcer de façon importante les mesures barrière dans ce territoire tout en maintenant une activité à l’exclusion de celle des lieux de convivialité », précise le conseil scientifique dans un récent avis, qui n’exclut pas la nécessité de décréter un nouvel état d’urgence sanitaire si la situation devait exiger d’avantage de mesures contraignantes.

 

Autre option envisagée : réserver des mesures de reconfinement aux publics les plus vulnérables à la maladie, c’est-à-dire les personnes déjà malades et/ou de plus de 65 ans. Des études, comme celle de l’Institut Pasteur, ont notamment montré que les enfants n’étaient pas des vecteurs importants de propagation du virus.

 

Les Ehpad pourraient bénéficier d’un traitement spécifique avec un dépistage systématique du personnel soignant déclenché automatiquement en cas d’alerte et la mise en place de plans de prévention destinés aux personnes âgées.

 

 

Les cas allemands et chinois

Reconfiner totalement une ville ou une région, ou opter pour des mesures ciblées, voilà l’arbitrage qui devra être rendu en fonction de la gravité de l’épisode sanitaire.

 

Symbole du brusque reconfinement en cours à Pékin : les établissements scolaires, qui avaient pour la plupart rouvert, ont refermé leurs portes, tout comme les salles de sport. Bars, restaurants et commerces doivent à nouveau fermer ou imposer des restrictions aux clients : prise de température, limitation du nombre de personnes à table, inscription…

 

Onze, marchés de la ville sont désormais fermés en tout ou partie et une opération de désinfection est en cours dans les restaurants de la capitale. Une vaste campagne de dépistage a également été lancée. Les voyageurs doivent fournir un certificat attestant d’un test négatif du Covid-19 réalisé lors des sept derniers jours.

 

En Allemagne, les autorités ont opté pour un autre curseur. Les habitants de Gütersloh et du Warendorf, voient leurs déplacements et activités strictement limités dans un premier temps durant une semaine pour tenter de contenir la propagation du virus. Elles ne sont en revanche pas obligées de rester à leur domicile.

 

La fermeture des bars, cinémas, musées, centres de fitness, piscines a été ordonnée tout comme l’interdiction des activités de loisirs dans des espaces fermés. Les restaurants pourront rester ouverts mais n’accueilleront que des clients d’un même foyer.

 


 

Time : 3 mn 37 / [2/3]

 

Time : 1 mn 43 / [3/3]

 


 

Coronavirus – World Map – 24.06.20 – 09.34 pm

Coronavirus – World Map – 24.06.20 – 09.34 pm

 


 

Source :

https://coronavirus.jhu.edu/map.html

https://www.huffingtonpost.fr/entry/le-reconfinement-en-france_fr_5ef31c8ec5b6c5bf7c5821fa

https://www.leparisien.fr/societe/coronavirus-pour-la-premiere-fois-l-allemagne-reintroduit-un-confinement-local-23-06-2020-8340456.php

 

Article :

Le HuffPost avec AFP

Le Parisien

 

Vidéo :

[1] L’Allemagne reconfine, l’épidémie « accélère » – Reportage #cdanslair 23.06.2020 – C dans l’air / YouTube

[2] Allemagne, l’inquiétant reconfinement – BFMTV / YouTube

[3] Covid-19 : reconfinement partiel en Allemagne et au Portugal – FRANCE 24 / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

6 commentaires

  1. « Un covi-D pour des bovi-D »: idée pour un prochain titre lapidaire (économie de temps qui satisfera tout lecteur-en-diagonale). En outre il aura le mérite de rendre tout texte superflu pour qui saura lire entre les lignes et repérer les mécanismes classiques et répétitifs communs aux opérations d’intoxe et de sidération (économie de moyens susceptible de ravir tout écologiste authentique ou “pastèque”): flanquer la pétoche foireuse au mougeon domestique afin de le conserver doux et obéissant comme un agneau… Il ne s’agit nullement de gaspiller son énergie en cherchant à convaincre le fond de commerce des parasites, déjà zombifié au-delà de tout espoir; c’est à cette minorité dont les parents auraient – contre vents et marées – choisi l’option « encéphale » au moment de la procréation qu’il importe de nous intéresser.

    Aimé par 1 personne

    1. Oubliez la cuisine des statistiques et la manipulation des chiffres! Si, en sortant de chez moi, je me fais écraser par un éléphant rose, ma mort sera attribuée à cette plaisanterie dont le nom éculé me sort par les oreilles et qui, au passage, aura servi à réaliser en toute discrétion ce miracle de rendre la grippe saisonnière manifestement inoffensive. Plus que jamais, on tient soumis les peuples désormais immunes aux anesthésies médiatiques en leur injectant de la terreur: faites saigner les cœurs, et les cerveaux se figent; il n’y a pas assez de sang dans un corps humain pour irriguer simultanément les deux organes. Le mécanisme de sidération – en moins savant: « le piège-à-cons » – en cours est d’une extrême simplicité.

      Aimé par 1 personne

Répondre à lisapascaretti Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.