Cette batterie fonctionne depuis 175 ans et personne n’a encore compris son fonctionnement [Vidéos]

Publié par

Time : 1 mn 08 / [1/3]

 

 

Le laboratoire Clarendon de l’université d’Oxford renferme une cloche âgée de 175 ans qui fonctionne toujours. Pourtant personne n’a encore compris le fonctionnement de la batterie. Connue sous le nom d’Oxford Electric Bell ou de Clarendon Dry Pile, cet objet aux allures de cloche sonne depuis 1840.

 


 

 

 

Au sein du laboratoire Clarendon de l’université d’Oxford, on trouve une cloche qui sonne, non-stop, depuis au moins 175 ans. Elle est alimentée par une unique batterie, qui a été installée en 1840. Les chercheurs aimeraient beaucoup savoir de quoi la batterie est faite, mais ils craignent de ruiner une incroyable expérience s’ils ouvrent finalement la cloche après toutes ces années.

 

Le battant de la cloche oscille en permanence, ce qui signifie qu’au total, l’Oxford Electric Bell (c’est son nom) a sonné environ 10 milliards de fois, selon l’université. Elle est alimentée par une « pile sèche », l’une des toutes premières batteries électriques. Les piles sèches ont été inventées par un type nommé Giuseppe Zamboni au début du 19ème siècle. Elles utilisent des disques d’argent, de zinc, de soufre et d’autres matériaux pour générer de faibles courants électriques.

 

 

Installée dans l’Oxford Bell depuis 175 ans, la batterie ne peut pas être retirée
de sa prison de verre sous peine d’être détruite

 

 

« On ne sait pas avec certitude de quoi les piles sont faites, mais il est clair que l’enveloppe extérieur est composée de soufre et que cela piège les électrolytes », écrivait en 1984 AJ Croft, ancien chercheur au laboratoire Clarendon, dans un article décrivant la cloche paru dans la revue European Journal of Physics. « Des piles similaires à celle-ci ont été produites par Zamboni, dont les batteries étaient constituées d’environ 2000 paires de disques en aluminium collés sur du papier imprégné de sulfate de zinc et couvert sur l’autre face de dioxyde de manganèse. »

 

Au départ, la cloche n’était pas forcément destinée à devenir une expérience. Elle a été fabriquée par Watkin & Hill à Londres, et une petite note manuscrite indique qu’elle date de 1840. Elle a finalement été achetée par un chercheur, qui l’a laissée sonner (du côté d’Oxford, on assure qu’elle pourrait bien avoir été mise en marche dès 1825). S’il est impossible de dire pour le moment ce qu’il y a et comment fonctionne cette batterie, cela n’empêche pas certains de reconnaître ses incroyables capacités. Il est ainsi possible de la retrouver dans le Guinness Book of World Records où elle a été sacrée « batterie la plus durable du monde » pour son « incessante tintinnabulation ».

 

 

 

 

Vous vous dites sans doute que ça doit être extrêmement pénible d’entendre une cloche sonner constamment pendant 175 ans ; mais en vérité, la tension restante dans la batterie est tellement faible que le son est quasiment inaudible pour l’oreille humaine. À ce stade, l’expérience relève davantage de la curiosité – le courant est extraordinairement faible.

 


 

Time : 49 s [Vostvfr] / [2/3]

 

Une vidéo de Oxford Electric Bell.

 


 

Autrement dit, cette expérience a peu de chances de nous permettre de construire de meilleures batteries à l’avenir.

 

La cloche n’a pas toujours été une simple curiosité : au cours de la Seconde guerre mondiale, des télescopes infrarouges étaient alimentés par des batteries à pile sèche comparables à celle-ci, car il était nécessaire de disposer de sources d’électricité à faible tension. Croft raconte qu’un physicien d’Oxford, inspiré par la cloche, mit au point une batterie fondée sur le même mécanisme pour alimenter les télescopes.

 

Alors la cloche sonne, encore et encore, et personne ne sait quand elle s’arrêtera. Selon Croft, « Le battant a de bonnes chances de s’user avant que l’énergie électrique ne disparaisse. » À ce moment-là, nous saurons peut-être enfin ce qui fait sonner la cloche.

 


 

Time : 1 mn 28 [Vostvfr] / [3/3]

 


 

Source :

https://dailygeekshow.com/batterie-fonctionne-175/

http://www.physics.ox.ac.uk/history.asp?page=exhibit1

https://iopscience.iop.org/article/10.1088/0143-0807/5/4/001/pdf

https://www.vice.com/fr/article/pg3bp7/cette-batterie-fonctionne-non-stop-depuis-175-ans-et-personne-ne-sait-comment

 

Article :

Jason Koebler / Vice / Motherboard

 

Vidéo : 

[1] Personne ne sait comment cette batterie fonctionne encore après 175 ans – Daily Geek Show / Dailymotion

[2] Oxford Electric Bell – David Glover-Aoki / YouTube

[3] Oxford Electric Bell II – Marek Lewandowski / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.