Acouphènes : un traitement combinant la stimulation du son et de la langue réduit les symptômes [Vidéos]

Publié par

Time : 4 mn [Vostvfr] / [1/2]

 

Le professeur associé de l’Université du Minnesota, Hubert Lim, décrit les acouphènes et explique comment un récent essai clinique combine la stimulation sonore et électrique de la langue pour réduire considérablement les symptômes.

 


 

 

 

C’est un mal très silencieux aux oreilles des autres, et pourtant, de nombreuses personnes à travers le monde en souffrent. L’acouphène — sifflement ou bourdonnement dans une ou les deux oreilles — est un problème auditif qui peut être très dérangeant au quotidien, selon son intensité. Encore aujourd’hui, il s’agit d’un trouble peu compris, qui peut être associé ou non à une maladie sous-jacente, et les traitements disponibles sont souvent peu efficaces. Mais les personnes souffrant d’acouphènes pourraient enfin avoir un espoir de soulager leurs symptômes grâce à un dispositif expérimental de stimulation du système auditif et de la langue.

 

En cours d’essai de phase II, le dispositif a permis de soulager les acouphènes dans un échantillon de 273 volontaires atteints de formes chroniques. La stimulation de la langue est associée à un flux audio soigneusement préparé diffusé par des écouteurs, qui ressemble un peu à de la musique électronique ambiante. Le traitement combiné a entraîné une amélioration des symptômes pour 86% des participants, avec une baisse moyenne d’environ 14 points sur une échelle de gravité des acouphènes allant de 1 à 100. Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue Science Translational Medicine.

 

Mieux encore, les améliorations ont duré jusqu’à un an pour de nombreuses personnes concernées. Ce sont des signes prometteurs pour les 10 à 15% de personnes dans le monde qui vivent avec ces bourdonnements d’oreilles et sons fantômes causés par les acouphènes.

 

 

Augmenter la sensibilité du cerveau pour le distraire

Développé par Neuromod Devices en Irlande, le dispositif — appelé Lenire — vise à augmenter la sensibilité du cerveau, en évinçant efficacement les zones hyperactives qui, autrement, provoqueraient des symptômes d’acouphènes plus importants. La société Neuromod a travaillé avec des chercheurs du Royaume-Uni, d’Allemagne, des États-Unis et d’Irlande dans le cadre de cette nouvelle étude.

 

 

Illustration montrant le principe de fonctionnement du dispositif thérapeutique Lenire de Neuromod. Crédits : Neuromod Devices Limited/B. Conlon et al., Science Translational Medicine 2020

 

 

« Si vous rendez le cerveau auditif plus sensible à de nombreuses entrées et stimuli acoustiques, il devient alors distrait et moins sensible, ou conscient, des acouphènes », a déclaré au New Scientist le neuroscientifique Hubert Lim, de l’Université du Minnesota et directeur scientifique de Neuromod. « C’est ainsi que nous pensons que le traitement fonctionne ».

 

« Cette étude apporte une contribution énorme à la littérature sur les acouphènes, non seulement parce qu’il fait état d’un avantage marqué pour les patients qui ont participé à l’essai, mais aussi parce que c’est le premier essai de dispositif à démontrer un effet positif, et qu’il ouvre donc la voie à d’autres recherches utilisant ce mode de traitement », déclare John Phillips de l’hôpital universitaire de Norfolk et Norwich au Royaume-Uni.

 

 

Un mal peu compris

La cause exacte de l’acouphène n’est pas entièrement comprise, mais on pense qu’il est lié à un mauvais câblage neuronal dans le cerveau : un câblage qui surcompenserait potentiellement un autre problème du système auditif, provoquant l’audition de sons qui ne sont pas réellement présents.

 

La combinaison des stimulations de la langue délivrées par une petite palette remplie d’électrodes (selon les patients, les stimuli donnent l’impression de faire éclater des bonbons), de bruits blancs et des sons musicaux délivrés par des écouteurs, semble pouvoir aider. Les sujets ont suivi des traitements allant jusqu’à une heure par jour pendant 12 semaines, la stimulation de la langue et les pulsations auriculaires étant personnalisés en fonction du niveau de sensibilité de chaque participant.

 

L’appareil est contrôlé par la personne qui l’utilise, ce qui signifie que le Lenire est potentiellement utilisable à domicile. Cependant, aucun groupe de contrôle n’a participé à l’étude et des recherches supplémentaires seront nécessaires avant que le dispositif puisse être mis sur le marché. « Cette étude a suivi les effets thérapeutiques post-traitement pendant 12 mois, ce qui est une première pour le domaine des acouphènes en évaluant les résultats à long terme d’une approche de dispositif médical », explique Lim.

 


 

Time : 1 mn 48 / [2/2]

 

De nouvelles recherches de l’Université du Minnesota pourraient aider à réduire l’impact des patients souffrant d’acouphènes.

 


 

Source :

https://www.neuromoddevices.com/

https://stm.sciencemag.org/content/12/564/eabb2830

https://www.neuromoddevices.com/company/clinical-advancement

https://trustmyscience.com/acouphenes-traitement-musique-electronique-stimulations-langue/

https://www.doctissimo.fr/sante/news/acouphenes-appareil-stimulation-non-invasif-reduit-symptomes

 

Article :

Jonathan Paiano / Trustmyscience / Neuromod / Science Translational Medicine

 

Vidéo : 

[1] Science Translational Medicine Tinnitus Study – Hubert Lim – College of Science and Engineering, UMN / YouTube

[2] New research from U of M could help tinnitus patients – KARE 11 / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

 

Voir notamment :

Les acouphènes [Vidéos]

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.