Résumé SOTT – Octobre 2020 : Changements Météorologiques Extrêmes [Vidéo]

Publié par

Time : 21 mn 53 / [1/1]

 


 

Octobre 2020

 

 

Conditions météorologiques extremes

 

 

Des records de chutes de neige précoces, un froid exceptionnel, des grêlons d’une taille énorme, des incendies de forêt dévastateurs, des inondations mortelles, des sécheresses, de puissantes éruptions volcaniques, des tremblements de terre, des boules de feu météoriques incroyables… et sans citer tous les événements, ce mois d’octobre les a tous réunis.

 

Dire que ce mois-ci fut le plus extrême de 2020, et même des années précédentes, ne serait pas exagéré. Nous conseillons à chacun de prêter attention à ces événements et de se préparer en conséquence.

 

Ce fut le mois d’octobre le plus froid jamais enregistré pour les États-Unis, avec de nombreux records de chutes de neige précoces battus dans le monde entier. Elles ont recouvert les États américains depuis le Montana jusqu’au Nouveau-Mexique, et certaines régions de l’Ouest et du Midwest des États-Unis ont pulvérisé des records de froid.

 

Lyman dans le Wyoming a battu tous les records avec -35° C ; Potomac dans le Montana a atteint -33,9° C ; et Boise dans l’Idaho a enregistré -13° C, battant ainsi le vieux record de -8° C établi en 1878… Et nous n’en sommes qu’au deuxième mois de l’automne.

 

Le passage d’une puissante tempête verglaçante a engendré un véritable « carnage pour les arbres » à Oklahoma City. La végétation a été détruite et les lignes électriques se sont effondrées, privant d’électricité jusqu’à 300 000 personnes.

 

La Colombie-Britannique et le Canada ont été en proie à des chutes de neige telles qu’elles ont battu un record vieux de 120 ans, tandis que 80 % de la Russie s’est retrouvée à des degrés divers nappée de blanc.

 

Sortez vos lainages d’hiver, car si ces tendances se poursuivent, cet hiver pourrait bien être spectaculaire !

 

Curieusement, et peut-être pour la première fois dans les chroniques historiques, l’océan arctique n’avait pas commencé à geler comme il le fait habituellement en octobre et la saison glaciaire du Groenland s’est arrêtée un mois plus tôt. Pour autant, cette situation ne relève pas d’un « réchauffement climatique uniquement lié aux activités humaines », mais plutôt de la modification des courants océaniques et de l’augmentation de l’activité volcanique, deux symptômes du minimum solaire en cours.

 

La presse institutionnelle tente de focaliser l’attention sur certains « points chauds » du globe ou de normaliser ce qui semble être le début d’une mini ère glaciaire, tandis que les « mondialistes » planifient une « réinitialisation » économique, politique et sociale, sous prétexte de lutter contre le Covid.

 

Pour ajouter à la dimension dystopique, les pertes agricoles causées par des conditions météorologiques extrêmes deviennent dans le monde entier monnaie courante, compromettant ainsi la sécurité alimentaire. En parallèle :

 

Outre les catastrophes naturelles qui dévastent la croissance des cultures, la réaction délirante à la crise du coronavirus et la dépréciation de la monnaie dans les pays occidentaux, en particulier, ont fait de la production, de la disponibilité, de l’achat et de la distribution des denrées alimentaires — un problème mondial majeur comme nous n’en avons pas rencontré depuis des générations.

 

La saison des typhons en Asie a cette année été dévastatrice. En moins de trois semaines, les pays de la région centrale asiatique ont été frappés par la quatrième tempête de ce type nommée Molave, ce qui n’a laissé aux communautés aucun répit entre les intervalles avant de subir l’impact d’un nouveau typhon… dont les conséquences se sont montrées à chaque fois plus violente.

 

Des dizaines de milliers de personnes ont été évacuées au Cambodge après des inondations dévastatrices qui ont détruit plus de 369 000 hectares de cultures agricoles. Des inondations généralisées ont fait 40 morts et déplacé des millions de personnes en Asie du Sud-Est.

 

Un tremblement de terre meurtrier de magnitude 7 a frappé certaines régions de la Turquie et de la Grèce, provoquant l’effondrement de bâtiments à İzmir : au moins 92 personnes ont été tuées et des centaines d’autres blessées. La secousse a engendré une succession de petits raz-de-marée sur les zones côtières et les îles des deux pays.

 

Enfin et surtout, nous avons ce mois-ci également assisté à une incroyable parade de boules de feu météoriques, dont quatre au Brésil en deux semaines seulement !

 


 

Original :

Record early snow, record cold, huge hail, raging wildfires, deadly floods, droughts, powerful volcanic eruptions, earthquakes, amazing meteor fireballs… you name it, this October had it all.

 

It would not be too much of an exaggeration to say that this month was the most extreme weather-packed of 2020, and even of past years. We advise everyone to pay attention to these events and prepare accordingly.

 

This was the coldest October ever recorded for the US with a lot of early snow records broken around the world. Record-breaking snowfall blanketed US states from Montana to New Mexico, and record cold temperatures were shattered in parts of the West and Midwest US.

 

Lyman, Wyoming broke all cold records with -35° C; Potomac, Montana reached -33.9°C; and Boise, Idaho reached -13°C, breaking the old record of -8°C in 1878… and we’re only in the second month of autumn.

 

A « Tree carnage » was reported in Oklahoma City after a powerful ice storm. Vegetation and power lines collapsed, leaving up to 300,000 without power.

 

British Columbia, Canada got blanketed with snowfall that broke a 120-year-old record, while 80% of Russia was covered, to one extent or another, in the white stuff.

 

Dig out your winter woollies, because if these trends continue, this winter could be a doozie !

 

Strangely enough, and possibly linked, for the first time in recorded history, the arctic ocean had not begun to freeze this October, and Greenland ice season stopped a month early. But that does not mean « global warming », rather, it’s caused by changing ocean currents, and increasing volcanic activity; both symptoms of the solar minimum we are currently in.

 

Corporate media is trying to focus on some warm « spots » around the world, or to normalize what seems to be the beginning of a mini ice age, while « globalist » types plan an economic, political, and social « reset », using COVID as a cover.

 

Just to add to the dystopian feel, crop damage caused by extreme weather is fast becoming a new normal around the world, putting food security in question. Along with that :

 

As well as natural disasters devastating crop growth, the insane response to the coronavirus crisis and losing the value of the currency in Western nations, in particular, have made the production, availability, purchasing, and distribution of food – a MAJOR global issue the likes of which we haven’t seen in generations.

 

This year’s typhoon season in Asia has been devastating. Molave was the fourth storm to hit the nation’s central region in less than three weeks, leaving communities no time to recover before being hit again… and harder.

 

Tens of thousands were evacuated in Cambodia after raging floods that destroyed more than 369,000 hectares of crops. Widespread floods have killed 40 and displaced millions in Southeast Asia.

 

A deadly 7.0 earthquake hit parts of Turkey and Greece, toppling buildings in İzmir, killing at least 92, and injuring hundreds. The tremor triggered small tidal surges that hit coastal areas and islands in both Turkey and Greece.

 

Last but not least, we had an amazing display of meteor fireballs this month too, 4 of them in Brazil in just two weeks!

 


 

Source :

https://fr.sott.net/article/36332-Resume-SOTT-des-changements-terrestres-Octobre-2020-Conditions-meteorologiques-extremes-revolte-de-la-planete-et-boules-de-feu

 

Article :

Les Éditeurs / Sott.net

 

Vidéo : 

[1] SOTT Earth Changes Summary – October 2020: Extreme Weather, Planetary Upheaval, Meteor Fireballs – Sott Media / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

2 commentaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.