Énigme du Covid-19 : Virus sorti d’un laboratoire, Vaccin obligatoire, Puce RFID… Jusqu’où cela va-t-il aller ? [Vidéos]

Publié par

Time : 13 mn 35 / [1/4]

 


 

Time : 25 mn 23 / [2/4]

 

IMPORTANT : toutes les affirmations de cette vidéo sont accompagnées de sources irréfutables qui apparaissent à l’écran.

 

Cette vidéo commence par des scènes vues dans une petite ville au centre de « l’Absurdistan » (cette dénomination de la France adoptée par le magazine allemand « Die Zeit » pour décrire notre pays sous le régime Macron).

 

Alors que la France s’enfonce dans des réglementations de plus en plus absurdes et que plus personne ne comprend vraiment, l’annonce en cascade de vaccins plus mirobolants les uns que les autres laisse entrevoir un espoir de fin de crise.

 

Mais à quel prix ?

 

Les médias commencent à préparer l’opinion publique en invoquant des vaccins permettant de vérifier si les personnes ont été vaccinées ou non. Il est maintenant question de carnet de vaccination intégré sous cutané via des puces RFID ou des nanoparticules.

 

Va-t-on nous faire accepter un flicage généralisé sous couvert d’assurer notre santé ?

 

Face à cette menace, François Asselineau avait déjà répondu NON en 2011 dans son programme présidentiel. Hors de question pour le président de l’UPR d’accepter le puçage des êtres humains sous toutes ses formes. Si vaccin il doit y avoir, il doit être de composition sûre et exempte de tout composant servant d’autres intérêts que celui de la santé.

 

Il est grand temps de se mobiliser pour ne pas accepter l’inacceptable, c’est-à-dire offrir nos libertés publiques aux puissances d’argent et aux gouvernements qui ont amplement montré que leur préoccupations n’est pas l’intérêt commun ni les libertés publiques.

 


 

Des décisions délirantes pour nous faire accepter quoi ?

 

 

 

François Asselineau nous fait prendre du recul sur la réalité délirante à l’œuvre dans nos vies quotidiennes. Il s’interroge sur les raisons de ces décisions, prises en pleine pandémie du coronavirus, au prétexte de lutter contre une crise sanitaire et qui s’avèrent toutes plus ineptes les unes que les autres. Enfin il propose une explication : ne cherche-t-on pas à nous faire accepter l’inacceptable ?

 

 

La covid-19 prétexte à des décisions délirantes 

Le quotidien des Français rythmé par des décisions ubuesques

A partir de quelques photos prises dans un supermarché, François Asselineau nous fait prendre conscience de la réalité délirante à l’œuvre dans nos vies quotidiennes. Nous pouvons acheter des vêtements pour bébé pas pour femme, des chaussettes pas des pantoufles, du matériel hi-tech, pas de ballon, des chocolats pas de jouets …

 

 

Le covidélire gouvernemental digne d’un film comique des années 70

Hésitant entre le rire et les larmes François Asselineau fait référence à un film tragi-comique de Woody Allen sorti en en 1971 : « Bananas ». Celui-ci met en scène un dictateur prenant des décisions ridicules, auxquelles la réalité absurde que nous vivons aujourd’hui n’a finalement rien à envier.

 

 

Des questions sans réponse claire 

Sur l’efficience du vaccin

Une étude du CNRS pose la question de l’origine du virus. Étienne Decroly évoque la nécessité pour soigner la Covid-19 de connaitre sa généalogie. Nous n’avons pas à ce jour clairement identifié l’animal qui a permis la transmission du virus de la chauve-souris à l’homme.

 

 

Sur l’origine du sars-cov-2

La même étude du CNRS n’exclut aucune hypothèse et notamment, Etienne Decroly n’exclut pas une manipulation d’origine humaine. On se souvient que cette hypothèse avait déjà été évoquée par le Professeur Montagnier, prix Nobel de médecine, et que les médias avaient essayé, à l’époque, de le faire passer pour complotiste.

 

 

Sur la vaccination obligatoire

Progressivement plusieurs responsables politiques se prononcent en faveur d’une vaccination obligatoire (Jadot, Pécresse etc.). Pourquoi le font-ils ? Quelles sont les raisons qui devraient nous pousser à nous faire vacciner ?

 

 

Y a-t-il une explication au covidélire ? 

François Asselineau s’appuie ensuite sur une réflexion entendue parmi la population « On n’y comprend plus rien » pour dénoncer le fait que c’est peut être bien là l’objectif.

 

 

Tuer tout esprit de résistance et de rationalité ?

Et si ces décisions incompréhensibles étaient volontairement délirantes ? On s’aperçoit qu’une infime proportion de la population entre en résistance. Mais les autres, les plus nombreux, acceptent au point de ne plus réfléchir et d’appliquer les directives quelque farfelues qu’elles soient. C’est la solution de facilité, l’option la moins stressante.

 

Et si, tout simplement ces décisions délirantes qui tuent tout esprit de résistance et de rationalité, n’avaient finalement pour objectif que d’acclimater la population à ne rien comprendre et à tout accepter sans se poser de question.

 

 

Accepter l’inacceptable

Tout accepter… y compris, par exemple, un vaccin rendu obligatoire et dont on ne saurait pas clairement ce qu’il contient. Nous le savons aujourd’hui, il est possible d’ajouter à un vaccin des nanoparticules à effet fluorescent détectables à la surface de la peau avec un appareil. Pourquoi demain, ces nanoparticules ne contiendraient pas des données permettant de tracer les individus ?

 

 

Que propose l’UPR ? 

Le silence assourdissant des autres partis d’”opposition”

Quel homme politique, quel parti prétendument d’opposition s’élève contre les décisions liberticides du gouvernement que même nos voisins allemands ne comprennent pas comme en témoigne l’article récemment traduit du journal « Die Zeit » : l’absurdistan autoritaires. Nos dirigeants sont la risée du monde !

 

 

Le programme politique de l’UPR

Pour mémoire l’UPR proposait déjà en 2011 de porter devant l’ONU une proposition visant à interdire dans le monde entier le traçage des êtres humain par des puces RFID ou tout autre moyen. Cette proposition figurait également au point 25 de notre programme législatif de 2017 comme en témoigne cette vidéo ci-dessous :

 


 

Time : 4 mn 05 / [3/4]

 

Rétablir une société de liberté.

 


 

Bonus

Time : 57 mn 34 / [4/4]

 

« L’épidémie à ce jour ne justifie pas une urgence sanitaire nationale », Alexandra Henrion-Caude, généticienne

 

Alexandra Henrion-Caude, est une généticienne de renommée mondiale, ancienne directrice de recherche à l’Inserm à l’Hôpital Necker et membre de l’Espace éthique Ile-de-France.

 


 

Source :

https://www.upr.fr/actualite/covid-19-decisions-delirantes-accepter-l-inacceptable/

 

Article :

UPR TV

 

Vidéo : 

[1] Virus sorti d’un laboratoire, vaccin obligatoire et puce RFID – frexit upr / YouTube

[2] Énigme du Covid-19 : Jusqu’où cela va-t-il aller ? – Union Populaire Républicaine / YouTube

[3] Rétablir une société de liberté – Union Populaire Républicaine / YouTube

[4] Alexandra Henrion-Caude : « L’épidémie à ce jour ne justifie pas une urgence sanitaire nationale » – Sud Radio / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

 

Voir notamment :

Covid-19 | HOLD-UP : Retour sur un chaos [Vidéo]

Les scandales du Covid-19 – François Asselineau [Vidéos]

Covid-19 : Origine du Sars-cov-2, Brevet/scoop, actu 2e vague, Gestion sanitaire, Tests PCR, Vaccins ARN – L’analyse d’Alexandra Henrion-Caude [Vidéos]

2 commentaires

  1. Je ne suis pas sûr que les Français soient prêts à accepter n’importe quoi. S’ils veulent vacciner tout le monde, ils pourraient tomber sur…un os !

    J'aime

Répondre à Aphadolie Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.