Les légendes du cinéma : Patrick Macnee

Publié par

 

 Patrick Macnee (1922-2015)

 

 

Daniel Patrick Macnee, né le 6 février 1922 à Paddington, Londres (Angleterre), est un acteur britanno-américain.

 

Patrick Macnee est le fils ainé de Daniel Macnee, un entraîneur de chevaux de course et de Dorothea Mary. Au moment de sa naissance, sa mère se trouvait à une fête, et Patrick Macnee n’a jamais su s’il était vraiment né à l’hôpital ou à mi-parcours sur Bayswater Road, une rue de Londres menant à l’hôpital.

 

Alors que son père boit et dilapide la fortune familiale, ses parents divorcent ; son père fuit en Inde, pendant que sa mère emménage avec sa petite amie. Il est par la suite élevé par sa mère et la riche compagne de celle-ci, « l’Uncle Evelyn » de ses mémoires. Il s’agit d’Evelyn Spottswood, dont la fortune venait de la marque de whisky écossais Dewar’s. « Uncle Evelyn » paya sa scolarité. Lors d’interviews, il a expliqué que son vrai prénom était Daniel, mais que sa mère, avec des racines irlandaises, avait pris l’habitude de le prénommer Patrick.

 

La mère de Patrick et « l’Uncle Evelyn », ayant banni les hommes de leur immense manoir dans le Sud de l’Angleterre, voulaient qu’il porte des robes. Il fit un compromis en portant des kilts jusqu’à l’âge de onze ans.

 

Il suit sa scolarité au « Summer Fields School » dans la banlieue nord d’Oxford et passe par le prestigieux établissement « d’Eton College », d’où il est renvoyé. Puis il intègre la « Webber Douglas Academy of Dramatic Art » pour prendre des cours d’art dramatique. Il se passionne ensuite pour le théâtre avant d’apparaître pour la première fois à l’écran en tant que figurant dans « Pygmalion » en 1938.

 

Peu de temps avant qu’il ne débute dans un premier rôle, comme acteur principal dans un théâtre du West End auprès de Vivien Leigh (1913-1967), il est mobilisé pour la guerre. Les velléités de Macnee sont brutalement interrompues par la seconde guerre mondiale.

 

 

Vivien Leigh (1913-1967)

 

 

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il rejoint en 1942 la Royal Navy comme simple matelot. Il devient sous-lieutenant en juin 1943 et navigateur d’une vedette-torpilleur qui sillonne la Manche et la Mer du Nord. Réaffecté au poste de premier lieutenant sur une deuxième vedette-torpilleur, il attrape une bronchite juste avant le jour « J ». Alors qu’il est en convalescence à l’hôpital, son bateau et l’équipage sont perdus dans l’action. Il quitte la Navy en 1946 avec le grade de lieutenant et se consacre à sa carrière d’acteur.

 

Si Patrick MacNee apparaît au générique d’une petite trentaine de films au cinéma, c’est surtout à la télévision qu’il fait carrière.

 

Déçu par la tournure que prend sa carrière au pays de sa Majesté, Macnee décide de s’expatrier au Canada, puis aux Etats-Unis.

 

Au pays de l’Oncle Sam, Patrick Macnee commence par construire son image de dandy fringant en jouant dans des productions populaires comme « Alfred Hitchcock présente » (1955) ou « La Quatrième dimension » (1959).

 

Il tourne également sous la direction de George Cukor dans « Les Girls » (1957) avant de retourner dans son Angleterre natale au début des années 60.

 

C’est en 1961 que le britannique décroche le rôle de sa vie, principalement connu pour son rôle de John Steed dans la série télévisée britannique « Chapeau melon et bottes de cuir » (The Avengers) (1961-1969) ; la série télé lui apporte la notoriété.

 


 

Time : 2 mn 25 / [1/2]

 

Intro to « The Avengers » / Générique « Chapeau Melon et Bottes de Cuir » (1961)

 


 

Le show est un immense succès et propulse Patrick Macnee au rang de star internationale. Le comédien, costume seyant, chapeau sur la tête et parapluie en main, illumine de sa classe et de son élégance les petits écrans du monde entier. L’aventure « Chapeau melon et bottes de cuir » dure 6 saisons entre 1961 et 1969. Toujours accompagné de personnages féminins glamour, Cathy Gale, jouée par Honor Blackman (1925-2020), est sa première partenaire mais c’est surtout le personnage d’Emma Peel, incarnée par Diana Rigg (1938-2020), qui forge le succès de « Chapeau melon et bottes de cuir ». Toutefois, dès 1968, la série bat de l’aile depuis le départ de Diana Rigg, partenaire historique de Macnee.

 

 

Diana Rigg (1938-2020) et Patrick Macnee (1922-2015)

 

 

Suite au départ de la série de Diana Rigg, l’acteur traverse un passage à vide. Macnee sombre dans une dépression et se voit contraint de soigner ses addictions au tabac et à l’alcool.

 

Patrick McNee a joué dans l’intégralité des saisons de « Chapeau melon et bottes de cuir » (The Avengers) entre 1961 et 1969.

 

 

Joanna Lumley, Gareth Hunt (1942-2007) et Patrick Macnee (1922-2015)

 

 

Il reprend son rôle fétiche en 1976, pour une nouvelle version de la série culte, le temps de deux petites saisons d’une nouvelle formule de « Chapeau melon et bottes de cuir » (The New Avengers) aux côtés des personnages de Purdey, interprétée par Joanna Lumley et Mike Gambit, incarnée par Gareth Hunt (1942-2007).

 


 

Time : 47 s / [2/2]

 

Intro to « The New Avengers » / Générique « Chapeau Melon et Bottes de Cuir » (1976)

 


 

Dans les années 80, il s’illustre au cinéma dans plusieurs films : « Hurlements » (1981) de Joe Dante, « Le commando de sa majesté » (1980), « The Hot touch » (1981) du français Roger Vadim. Il est également Sir Dennis Eaton-Hogg pour le faux documentaire culte sur fond de rock n’roll, « Spinal Tap » (1984). En 1985, il obtient également un petit rôle dans un James Bond, « Dangereusement vôtre » (1985) au côté de Roger Moore.

 

Il incarne également un monument de la culture britannique, John Watson, dans « Sherlock Holmes à New York » (1976), « Sherlock Holmes and the Leading lady » (1991) et « Incident at Victoria Falls » (1992) aux côtés de Christopher Lee.

 

Toujours fidèle au petit écran, il participe à de nombreuses séries : « Columbo » (1968), « Battlestar Galactica » (1978), « Pour l’amour du risque » (1979), « Magnum » (1980), « Arabesque » (1984), « Dream on » (1990), « Kung Fu, la légende continue (1993) », « Diagnostic : Meurtre » (1993), « Caraïbes offshore » (1994), « Nightman » (1997), « Jeux d’espions » (1997), et plus récemment « Frasier » (2001).

 

En 1998, il fait un caméo dans l’adaptation cinématographique de « Chapeau melon et bottes de cuir » dans le rôle de L’invisible Jones.

 

Il prend ensuite sa retraite.

 

Côté vie privée, l’acteur a été marié trois fois. Avec l’actrice Barbara Helen Douglas Foulds (1921-2012), sa première épouse, il a eu deux enfants : Rupert (né en 1947) et Jenny (née en 1950). En 1965, il se remarie avec l’actrice Katherine Woodville (1938-2013) mais le couple divorce quatre ans plus tard. Il épouse en troisièmes noces Baba Majos de Nagyzsenye (1914-2007).

 

Le 25 juin 2015, Patrick MacNee décède de mort naturelle à son domicile de Rancho Mirage en Californie à l’âge de 93 ans.

 

L’ex-007, Roger Moore, a été l’un des premiers à lui rendre hommage, publiant sur son compte Twitter : « Tellement triste d’apprendre que Pat Macnee nous a quitté. Nous étions copains depuis les années 50 et j’ai tant de souvenirs heureux de tournages avec lui. C’était un vrai gentleman ».

 


 

Patrick Macnee (1922-2015)

 


 

Projecteur - GIF

 


 

Source :

http://www.patrickmacnee.com/

https://www.imdb.com/name/nm0001495/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Macnee

https://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-1968/biographie/

 

Vidéo :

[1] The Avengers Series 5 Opening Titles and Closing Credits – routemaster19 / YouTube

[2] New Avengers intro – CheeseMagnetTV / YouTube

7 commentaires

  1. Un acteur que j’aimais beaucoup et qui était le symbole de l’élégance « british ».
    J’avais vu quelques films dans les quels il a joué. Comme tout le monde, j’ai suivi chaque épisode de « Chapeau melon et botte de cuir ».
    Bien sûr j’ai apprécié les épisodes avec madame Peel mais j’avoue que les épisode avec Purdey et Gambit ne m’ont jamais déçu.
    Je l’avais vu dans « Le commando de sa majesté », « Dangereusement vôtre » ou « Sherlock Holmes à New York ». Je l’ai vu aussi dans Columbo, Pour l’amour du risque, Magnum et dans Arabesque

    J'aime

    1. Très bon acteur. Pour ma part, j’ai de très vagues souvenirs de la première version de « Chapeau melon et botte de cuir » mais je me souviens très bien de la seconde (Année 1976).

      Ceci pourrait éventuellement t’intéresser. Il y a deux vidéos mais descends en-dessous, j’y ai dressé une liste que je mets régulièrement à jour (Bonus : Quelques dates par ordre alphabétique) : https://aphadolie.com/2017/06/07/feuilletons-series-epiques-tv-videos/

      J'aime

Répondre à vincenza63 Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.