Résumé SOTT – Décembre 2020 : Changements Météorologiques Extrêmes [Vidéos]

Publié par

Time : 23 mn 48 / [1/2]

 


 

Décembre 2020

 

 

Conditions météorologiques extrêmes

 

 

 

L’année 2020 s’est achevée sur d’étonnants événements liés aux changements climatiques, notamment une énorme météorite qui a pris beaucoup de monde par surprise dans le sud de la Chine à la fin du mois. De nombreux témoins ont fait état d’une série de grandes détonations dans le ciel.

 

Selon les comptes-rendus, elle aurait projeté plusieurs fragments dans la région et se serait probablement écrasée près de la frontière entre le comté de Nangqian et le comté de Yusu.

 

Mais même si cette boule de feu a été ce mois-ci le plus impressionnant, de nombreux rapports ont fait état d’événements similaires dans d’autres pays, notamment aux États-Unis avec deux autres cas enregistrés dans l’Idaho.

 

Désormais, les pluies torrentielles et les inondations deviennent ordinaires pour l’Asie du Sud-Est.

 

Le Vietnam continue d’être confronté à d’incessantes pluies diluviennes ; 280 morts, 70 disparus et 1,5 million et demi de personnes touchées rien qu’en décembre. Les autorités évaluent à dix mille milliards les dommages causés par cette catastrophe qui dure depuis des mois.

 

Le centre des Philippines fait partie des régions à avoir été frappée par des pluies continues depuis octobre. Les inondations et les glissements de terrain ont fait deux morts et entraîné ce mois-ci l’évacuation de centaines de familles.

 

En Indonésie occidentale, les eaux de crue ont dépassé jusqu’à cinq mètres les niveaux habituels, et ont causé des dégâts considérables et fait au moins cinq morts ; 2.700 maisons se sont retrouvées sous les eaux, ce qui a contraint les autorités à couper l’électricité et l’approvisionnement en eau.

 

Des pluies diluviennes et des inondations catastrophiques ont frappé le Brésil pour le deuxième mois consécutif. Les autorités ont confirmé qu’au moins 700 personnes sont mortes en une semaine rien qu’à Rio de Janeiro.

 

Un énorme glissement de terrain de 700 mètres de large à Ask en Norvège, a détruit trente maisons, blessé au moins dix personnes et entraîné la disparition de vingt-et-une autres. Au moins 1.000 habitants ont été évacués de la zone.

 

Le glissement de terrain était ce que l’on appelle un « glissement rapide d’argile glacio-marine ». L’argile glacio-marine [quick clay pour les géologues – NdT] est une sorte d’argile que l’on trouve en Norvège et en Suède [et au Canada, en Russie, en Alaska et en Finlande – NdT] et qui, lorsqu’elle est soumise à une pluviométrie intense, peut soudainement s’effondrer [phénomène de liquéfaction – NdT] et se comporter comme un fluide. L’activité géologique et volcanique en serait la cause. L’Islande a également présenté des phénomènes similaires au cours des derniers mois.

 


 

Time : 3 mn / [2/2]

 

Le 3 juin 2020, un puissant glissement de terrain de plus de 600 m de large avait emporté huit maisons dans la mer dans le nord de la Norvège. Il s’était produit sur le côté ouest de Kråkneset, dans la commune d’Alta.

 


 

Il s’agit du deuxième événement de ce type rapporté cette année en Norvège et le plus important dans ce domaine jusqu’à présent. Le premier a eu lieu en juin et s’est étendu sur plus de 600 mètres le long de la côte et 150 mètres de large à l’intérieur des terres.

 


 

Original :

2020 ended with some amazing Earth Changes events, including a huge bolide that took many by surprise in southern China at the end of the month. Many witnesses reported a series of large bangs as it went through the sky.

 

According to reports, it might have dropped several fragments in the area and is suspected that it landed near the border between Nangqian County and Yusu County.

 

Let’s hope those fallen fragments do not carry something way worse than the exaggerated Covid flu.

 

But even if this meteor fireball was the most impressive this month, there were many reports of similar events in other countries, particularly in the US with two registered accounts in Idaho.

 

Heavy rain and floods are now becoming the new normal in Southeast Asia.

 

Vietnam continues to struggle with nonstop downpours; 280 died, 66 are still missing and 1,5 million have been affected just in December. Authorities assess the damage of this months-long disaster in 10 trillion.

 

Central Philipines is another area that has been hit by nonstop rain since October. Flooding and landslides killed two and forced evacuations of hundreds of families this month.

 

Floodwaters in Western Indonesia reached as high as 5 meters causing widespread damage and taking the life of at least 5 people; 2,700 homes were left underwater forcing authorities to cut off electricity and water supplies.

 

Heavy rains and extreme flooding hit Brazil for the second month in a row. Authorities confirmed that at least 700 died just in Rio de Janeiro within one week.

 

A huge 700 meters wide landslide in Ask, Norway destroyed 30 houses, injured at least 10 people, and left 21 unaccounted for. At least 1,000 residents were evacuated from the area. The landslide was a so-called « quick clay slide ».

 

Quick clay is a kind of clay found in Norway and Sweden that can collapse and behave like a fluid when it’s under stress. It seems that geological and volcanic activity could be the culprits. Iceland has presented similar phenomena during the past months too.

 

This was the second event reported this year in Norway and the largest in the area so far. The first one took place in June and ran more than 600 meters along the shore and 150 meters inland.

 

All this and more in our SOTT Earth Changes Summary for December 2020.

 


 

Source :

https://fr.sott.net/article/36470-Resume-SOTT-des-changements-terrestres-Decembre-2020-Conditions-meteorologiques-extremes-revolte-de-la-planete-et-boules-de-feu

 

Article :

Les Éditeurs / Sott.net

 

Vidéo : 

[1] SOTT Earth Changes Summary – December 2020: Extreme Weather, Planetary Upheaval, Meteor Fireballs – Sott Media / YouTube

[2] Landslide Occurs in Alta, Norway – Jun. 3, 2020 – Disaster Compilations / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

4 commentaires

      1. Pour moi il y a plusieurs raison… les humains ont construits bien plus de galeries sous nos pieds que l’on pourrait imaginer et sous les villes c’est le gruyère!!
        Mais il y a aussi ce que l’on appelle l’expansion de la terre que certains réfutent…
        Et surtout… tout est mouvement sous nos pieds, les continents se déplacent au rythme des mouvements des plaques.
        Pour les dolines, j’avais lu un article, expliquant que le gaz contenu dans nos sous sols pouvaient en être la cause!

        J'aime

      2. …C’est exact et il y a également les problématiques suivantes : Cycle solaire, bombardement des hautes couches de notre atmosphères par des particules hautement énergétiques et notre système solaire qui n’est pas fixe dans l’espace, traverserait une zone beaucoup plus intense car c’est tous le système solaire qui en subit les mutations mais cela le GIEC et Al Gore n’en parleront jamais.

        Sauf que la supercherie du GIEC avait sauté lors de l’affaire du « Climategate » (L’incident des courriels du Climatic Research Unit). Mais combien s’en rappelle où veule s’en souvenir…

        Pour les dolines, l’histoire du gaz est loin de tout expliquer car on en retrouve aux quatre coins de la planète et dont certains endroits sont dépourvus de poche de gaz… Certains se forment quasiment spontanément dans des grands centres urbains…

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.