Agnès Buzyn propulsée et récompensée : Du Ministère de la Santé à l’OMS [Vidéos]

Publié par

 

L’ancienne ministre de la Santé quitte son poste de conseillère du XVIIe arrondissement de Paris pour rejoindre la Suisse… En France, cette nomination interroge et suscite des critiques d’une partie de l’opposition.

 

Surprenant tout le monde, Mme Agnès Buzyn a annoncé avoir rejoint Genève où elle assiste le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, depuis le 4 janvier.

 

 

Agnès Buzyn – Paris 2018

 

 

Elle est chargée du suivi des questions multilatérales pour 15.000 euros nets d’impôts par mois, c’est-à-dire qu’elle va revêtir les habits d’ambassadeur de l’OMS auprès d’institutions prestigieuses, depuis le G7 et l’ONU, jusqu’à la Fondation Bill & Melinda Gates, principal financeur privé en matière de santé mondiale. Sa mission consistera également à « coordonner » la « diplomatie sanitaire » de l’OMS face à la pandémie de Covid-19. Quant à ce que cela veut dire, les semaines et mois prochains nous le diront peut-être…

 

C’est donc un retour à la Santé pour la candidate « malheureuse » aux municipales de Paris. Agnès Buzyn avait quitté le ministère de la Santé en « pleurant » et en « cédant sa place » à Olivier Véran, quelques jours avant que la crise sanitaire n’explose en France. Elle avait alors la délicate mission de remplacer Benjamin Griveaux à la tête de la campagne des municipales à Paris. Sa plongée dans la politique parisienne n’aura été que de courte durée, puisqu’elle ne recueillait que 13 % des suffrages exprimés au second tour, marquant son retrait de la vie publique.

 

La « candidature » d’Agnès Buzyn aux municipales de Paris n’a certainement été qu’un écran de fumée. Faire croire qu’elle avait le moindre intérêt pour son pays, alors qu’en coulisses, se préparait certainement sa « grande récompense » pour sa soi-disant incompétence dans la gestion chaotique des débuts de la « crise pandémique », une « incompétence » qui ne l’a par ailleurs pas empêchée, alors qu’elle était ministre de la Santé, de rendre obligatoires 11 vaccins pour les enfants. Et l’OMS dirigée pour la première fois de son histoire par un individu qui n’est même pas médecin, lui dit merci. La Fondation Bill & Melinda Gates aussi.

 

Sévèrement critiquée pour sa gestion (ou absence de gestion) de l’épidémie de coronavirus mais aussi pour son « abandon de poste », Agnès Buzyn s’est défendue pendant des mois, affirmant à de nombreuses reprises avoir :

 

« Quitté le Ministère de la Santé avec le sentiment d’avoir fait la bonne préparation »

 

Bonne pour qui ? Préparation de quoi ? Nul doute que les lecteurs auront une petite idée quant aux réponses…

 

Depuis cette annonce, les opposants politiques à l’ancienne candidate à la mairie de Paris dénoncent un « recasage entre amis » et certains se montrent bien plus virulents.

 

 

 

 

Ces derniers mois, les procédures lancées à l’encontre d’Agnès Buzyn se sont multipliées. La dernière en date il y a quelques semaines : une information judiciaire a été ouverte après la plainte d’un patient atteint du Covid en Moselle. Une rumeur affirmant qu’une loi votée en septembre pour protéger Agnès Buzyn a circulé sur les réseaux sociaux a été démentie. L’accord dont il était question, relatif à l’octroi du statut diplomatique aux fonctionnaires du bureau de l’OMS, ne concernait pas en l’espèce Agnès Buzyn mais les diplomates étrangers travaillant au bureau de l’OMS à Lyon.

 

Elle aura par ailleurs l’immunité diplomatique, ce qui lui évitera sans doute d’avoir à rendre des comptes sur son passif en France, et quand bien même elle aurait à y faire face, encore faut-il que les procédures à son encontre aboutissent un jour [Voir fin d’article]. Ce qui est par contre certain, c’est qu’une telle facilité de reconversion pose question après la « supposée » catastrophique absence d’anticipation de la crise sanitaire — ou anticipée ?

 


 

Time : 4 mn 21 / [1/3]

 

Alexis Poulin nous donne son avis sur la question : « On a l’impression qu’elle est récompensée pour mauvais services rendus. »

 


 

Nous vivons dans une technocratie psychopathique au sein de laquelle les valeurs sont inversées et où les malfaisants sont récompensés tandis que les dissidents qui osent dire la vérité sont enfermés de force en hôpital psychiatrique, démis de leur fonction, voire pire.

 


 

2021 pourrait bien faire passer 2020 pour une bonne année…

 

M.K. Scarlett (Myriam Kieffer)

 


 

Bonus

Time : 2 mn 42 / [2/3]

 

L’ancienne ministre française de la Santé Agnès Buzyn a confirmé auprès de l’AFP sa nomination à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), à Genève, où elle sera chargée du suivi des questions multilatérales.

 


 

Bonus

Time : 2 mn 52 / [3/3]

 

Auditionnée par la commission d’enquête de l’Assemblée nationale, mardi 30 juin 2020, Agnès Buzyn a défendu son action au gouvernement, tout en cherchant ses notes.

 


 

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Agnès_Buzyn

https://www.francesoir.fr/societe-sante/agnes-buzyn-du-ministere-de-la-sante-loms-en-moins-dun

https://baslesmasques.com/o/Content/co341615/buzyn-a-l-oms-ou-l-incompetence-recompensee

https://fr.sott.net/article/36459-Agnes-Buzyn-recompensee-Du-ministere-de-la-Sante-a-l-OMS-en-moins-d-un-an

https://rmc.bfmtv.com/emission/agnes-buzyn-nommee-a-l-oms-c-est-coherent-elle-retrouve-un-poste-dans-une-entite-aussi-defaillante-qu-elle-2027129.html

 

Article :

M.K. Scarlett / SOTT

 

Note : 

Autodidacte, M.K. Scarlett (Myriam Kieffer) réside en France et a rejoint l’équipe des éditeurs et traducteurs de SOTT en 2012. Ses rubriques favorites « Feu dans le Ciel », « Les Maîtres du Monde » et « Histoire Secrète » n’enlèvent en rien l’intérêt qu’elle porte aux autres. Quand elle n’a pas le nez dans un livre, M.K. Scarlett pratique aussi la photographie et le graphisme.

 

Vidéo : 

[1] Alexis Poulin – « Agnès Buzyn à l’OMS, est récompensée pour mauvais services rendus » – Sud Radio / YouTube

[2] Agnès Buzyn intègre l’Organisation mondiale de la santé – RT France / YouTube

[3] Commission d’enquête Covid-19: Agnès Buzyn a passé beaucoup de temps à chercher ses notes – LeHuffPost / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

 

Voir notamment :

Coronavirus : Perquisitions chez Olivier Véran et plusieurs responsables dans le cadre de la gestion de la crise [Vidéos]

6 commentaires

  1. Lamentable ! Quand on voit sa politique ou plutôt, non politique contre le Covid, quand on sait qu’elle avait été mise en garde contre l’arrivée de ce virus et que, même quand il fut au portes de la France, elle a été incapable de prendre des décisions rapides et cohérentes, on peut être écœuré par cette nomination. Et dire qu’on appelle cela « l’élite » ! Comment doit-on appeler ceux qui gèrent vraiment bien leurs dossiers dans ces cas là ?
    Voir cette femme incompétente qui n’a même pas eu l’honnêteté de reconnaitre ses erreurs et qui n’a pas su se faire élire à Paris être nommée ambassadrice relève de la sinistre farce !
    On sent fort bien le recasage et le copinage en action et ça n’en n’est que plus révoltant ! Une nomination qui ne peut que renforcer la défiance des Français vis-à-vis de ce pouvoir qui accumule erreur sur erreur sans sembler s’apercevoir ce que souffre le peuple français.

    Aimé par 2 personnes

    1. Idem pour moi Colette mais il ne fallait pas s’attendre à autre chose, surtout qu’une information judiciaire avait été ouverte par la Cour de justice, plusieurs plaintes dont celles de médecins, etc… étaient en cours contre sa personne. Maintenant, Agnès Buzin a l’immunité diplomatique.

      J'aime

Répondre à Trigwen Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.