Covid-19 | Europe : des documents piratés révèlent les coulisses de l’approbation rapide du vaccin Pfizer/BioNTech [Vidéos]

Publié par

 

Des documents confidentiels concernant les médicaments et les vaccins contre le Covid-19 ont été publiés sur internet après une cyberattaque survenue en décembre 2020 contre l’Agence européenne des médicaments. Le vaccin Pfizer-BioNTech est concerné.

 

.

 

 

Le quotidien Le Monde a eu accès à des documents confidentiels de l’Agence européenne du médicament (AEM) mis en ligne par des hackers. Ces données dérobées, puis diffusées sur le Dark Web, montrent la pression à laquelle faisait face l’agence pour approuver au plus vite le vaccin Pfizer-BioNTech.

 

Pourquoi l’Europe a-t-elle mis trois semaines de plus que le Royaume-Uni pour autoriser l’utilisation du vaccin de Pfizer contre le Covid-19 ? Un consortium de journalistes européens, dont Le Monde fait partie, a pu avoir accès à des documents confidentiels de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Mis en ligne par des hackers, ils répondent en partie à cette question.

 

Selon le quotidien, « En novembre, l’agence européenne formulait trois « objections majeures » vis-à-vis de ce vaccin : certains sites de fabrication n’avaient pas encore été inspectés ; il manquait encore des données sur les lots de vaccins commerciaux ; mais, surtout, les données disponibles révélaient des différences qualitatives entre les lots commerciaux et ceux qui avaient servi durant les essais cliniques ».

 

En résumé, l’Agence européenne du médicament (AEM) reprochait à Pfizer une moins bonne qualité des doses destinées au commerce par rapport aux doses utilisées dans les essais cliniques. Le vaccin Comirnaty fonctionne grâce à de l’ARN, une molécule très fragile. Ainsi, l’Agence européenne du médicament (AEM) a noté que les fioles des essais cliniques contenaient entre 69 et 81% d’ARN complet, contre 59% en moyenne dans les fioles issues des usines. Et ce en raison d’un changement dans les méthodes de fabrication pour augmenter la production. Le fabricant a finalement trouvé la manière de garantir un taux moyen de 75%, conforme à celui des essais cliniques. Ces documents démontrent donc que l’Agence européenne du médicament (AEM) a bien joué son rôle de régulateur dans l’autorisation du vaccin, malgré un contexte tendu.

 

En effet, il apparaît que l’Agence européenne du médicament (AEM) a été mise sous pression pour rendre son avis. « Le 19 novembre, un haut responsable de l’Agence européenne du médicament (AEM) évoque également une conférence téléphonique avec la Commission européenne qui se serait tenue dans « Une atmosphère plutôt tendue, parfois même un peu désagréable, qui donne une idée de ce à quoi l’AEM peut s’attendre si les attentes ne sont pas satisfaites, que ces attentes soient réalistes ou non »», relève ainsi Le Monde.

 

 

Reste à savoir qui a piraté ces fichiers et pourquoi

Le journal, qui précise que certains échanges publiés auraient été manipulés, évoque la piste russe, notamment parce que les fichiers ont été « récupérés sur Rutor : « Ru » pour Russia (Russie) et « Tor » comme le navigateur Web permettant de naviguer de façon anonyme sur le Web »

 


 

 

 

Les cybercriminels viennent de publier les données volées sur le web. Sur divers forums, des liens permettent de télécharger le contenu. Le dossier contient notamment des e-mails, des évaluations de l’AEM, et des documents Word, PDF et PowerPoint.

 

Selon les hackers, Pfizer et BioNTech sont coupables d’une « incroyable fraude ». Cette fuite de données aurait pour but de démontrer que le vaccin est loin d’être aussi efficace qu’annoncé contre le Covid-19.

 


 

Bonus…

Time : 1 mn 34 / [1/2]

 

Time : 1 mn 52 / [2/2]

 

Marc Botenga, est un homme politique belge. Membre du Parti du travail de Belgique, il est élu député européen en 2019.

 


 

Source :

https://www.lebigdata.fr/vaccin-pfizer-covid-donnees-hackers

https://www.ft.com/content/c270a4bd-b842-4bc6-8971-471d037ebcb1

https://www.euronews.com/2021/01/15/hacked-covid-19-vaccine-documents-were-manipulated-before-release-on-internet-says-eu-regu

https://www.liberation.fr/planete/2021/01/16/des-documents-pirates-revelent-les-coulisses-de-l-approbation-rapide-du-vaccin-pfizer-en-europe_1817803

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/01/16/vaccins-ce-que-disent-les-documents-voles-a-l-agence-europeenne-des-medicaments_6066502_3244.html

 

Article : 

Libération

 

Vidéo : 

[1] Marc Botenga, député européen belge – Big Pharma

[2] Marc Botenga, député européen belge – Big Pharma

 

Voir notamment :

Covid-19 : Le Vaccin de la Finance – l’UE achète les doses, le PDG vend ses actions [Vidéos]

En 2009, Pfizer a été condamné à une amende de 2,3 milliards de dollars pour vente frauduleuse de médicaments

 

Photo :

Pour illustration

17 commentaires

  1. Ramener ses défenses immunitaires à un niveau optimal et ensuite chopper le virus vivant et commencer le traitement avec l’ivermectione ou équivalent. Recommencer l’operation ultérieurement . C’est le plus sûr moyen d’être correctement vacciné, sans danger, sans introduction de poisons dans votre corps.
    C’est choquant, j’en convient. Mais prenez le temps de comprendre.

  2. A reblogué ceci sur Vincenza63's Bloget a ajouté:

    Amici miei,
    è incredibile venire a sapere cosa accade in ambito della ricerca scientifica (?) e di tutta la macchina degli interessi che vi gravitano intorno.

    Il covid-19? Un affare.

    Chi sopravviverà?

    Vi invito a leggere il post di Aphadolie, è in francese ma col tasto Google translate otterrete una traduzione comprensibile.

    Vi saluto di cuore, sempre Vicky.