À « L’Hôpital Faune Sauvage », ces bénévoles soignent les animaux sauvages blessés ou malades

Publié par

Time : 3 mn 57 / [1/1]

 

Dans les Cévennes à « L’Hôpital Faune Sauvage », ces bénévoles soignent les animaux avant de les relâcher dans la nature.

 

Un centre de sauvegarde de la faune sauvage est un établissement agréé ayant pour missions de recueillir, soigner, réhabiliter et relâcher les animaux sauvages en détresse (orphelins, blessés ou malades).

 


 

 

 

Avec la création de l’hôpital en 2008, les actions de sensibilisation se sont multipliées. « Ici, on ne soigne pas tant la biodiversité que les humains, car c’est surtout nous qui n’allons pas bien », affirme encore la vétérinaire. Une fois les animaux soignés et rétablis, l’association organise des relâchers publics, avec des jeunes, des agriculteurs… « Nous réparons les animaux dans le centre de soins, mais il faut aussi préparer le monde extérieur à les accueillir une fois guéris », dit Mme Puech. « C’est notre responsabilité commune de leur offrir un monde où ils puissent vivre. »

 

 

Soin et sensibilisation : un hôpital vétérinaire pour animaux sauvages

Dans cet hôpital, on soigne des animaux sauvages, malades ou blessés, comme un renard, dont une pâte a été broyée par un piège de chasseur. « Ça fait 13 ans, 14 ans que je fais cet hôpital, mais ça fait plus de 40 ans que je travaille en prévention. Prévention des risques, sensibilisation, formation, éducation avec les paysans et avec les gens. Et là, quand tu relâches un animal, il faut qu’au relâché les gens soient tellement sensibilisés qu’à partir de là on arrive à augmenter le cercle des éveillés, autour de nous, de la biodiversité », explique Marie-Pierre Puech.

 

 

Lutter pour un changement : un lieu de transmission

Depuis 2008, avec ses bénévoles et ses stagiaires vétérinaires, Marie-Pierre soigne jusqu’à 3.400 animaux par an.

 

« On est un des rares centres de soins qui jouons la bienveillance, et qui accepte y compris les pigeons des villes, donc on s’épuise un peu. Cette année, on a eu une quantité anormale de tirs, que ce soit sur un héron, ou sur trois buses », constate-t-elle.

 

Pour Marie-Pierre, ce lieu est aussi un centre de formation et de transmission pour jeunes vétérinaires. Elle en accueille jusqu’à 18 par an. « C’est une aventure qui a du sens », sourit-elle. Elle conclut : « On est en train de faire bouger des choses capitales. L’humain se doit de devenir plus humain avec l’animal. »

 


 

À L’Hôpital Faune Sauvage, on réconcilie l’Homme et la nature

 

Il faut ramener de la vie en ville et tisser des liens entre humains et non humains 

 

 

Marie-Pierre Puech, vétérinaire

 


 

Source :

http://goupilconnexion.org/

https://www.hfs-centre.com/

https://reporterre.net/A-l-hopital-des-animaux-sauvages-on-reconcilie-l-Homme-et-la-nature

https://www.brut.media/fr/news/dans-cet-hopital-ces-benevoles-soignent-les-animaux-sauvages-blesses-1d6919bb-800c-4966-9790-834dad56559c

 

Article :

Brut / Reporterre

 

Vidéo : 

[1] Dans cet hôpital, ces bénévoles soignent les animaux sauvages blessés – Brut / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

10 commentaires

    1. Espérons que ce genre d’action se multiplie. Si tu veux republier cet article (et ce même sans citer Aphadolie.com), n’hésite pas car il y a de fortes probabilités qu’il n’apparaisse pas chez Google (tout du moins en visible à moins de se rendre sur Aphadolie.com pour celles et ceux qui connaissent le blog). Google me désindexe (et déréférencement de la plupart de mes articles) ; contrairement à Yahoo et autres moteurs de recherche. Avant que tu me poses la question : « Pourquoi ? ». C’est depuis que je publie sur le Covid-19 et The Great Reset et… Je ne suis pas le seul.

      Aimé par 1 personne

      1. Triste réalité mais véridique. Fais l’expérience suivante : Copie le titre de mon article : « À « L’Hôpital Faune Sauvage », ces bénévoles soignent les animaux sauvages blessés ou malades » dans Google : Résultat, il n’y est pas (sauf à la toute dernière page ou dans Aphadolie.com). Réitère la même opération mais cette fois-ci dans le moteur de recherche de Yahoo.fr, et là surprise ! mon article apparait en 3ème position.

        J'aime

    1. Merci beaucoup pour l’Hôpital de la Faune Sauvage.

      Désolé de ne pouvoir liker ton reblogue mais là encore, je suis bloqué comme tu le sais; mais cette fois-ci… pas WordPress et ce, depuis fin mai 2020 où je ne peux quasiment plus interagir avec mes abonnés (ou de nouveaux).

      J'aime

  1. Pas grave, comme tu le sais aussi, je ne vais certainement bientôt plus avoir de blog (je me demande d’ailleurs pourquoi je l’ai encore, peut-être que Manu l’a payé pour moi ? ) en tous cas, mes paiements dont tjrs refusés ! (Pourtant mon compte doit être positif ? ) => passer sur face book mais berkkkk! Bon courage. Merci pour ton com.
    F.

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.