Covid-19 : À quand la liberté ? – La Croix du Sud – MAJ

Publié par

Time : 12 mn 06 / [1/1]

.


.

.

.

Usage excessif de la force, atteintes à la liberté d’expression, surveillance redoublée… Près de la moitié des États démocratiques ont mis en place des restrictions de liberté illégales ou disproportionnées par rapport à la pandémie de Covid-19.

.

.

Le constat n’étonnera personne

La démocratie souffre de la crise sanitaire liée au Covid-19. Un rapport de l’Institut international pour la démocratie déplore un recul des libertés fondamentales aussi bien dans des pays autoritaires que dans de nombreuses démocraties depuis le début de la pandémie.

.

43 % des États démocratiques ont mis en place « des restrictions de liberté illégales, disproportionnées, illimitées dans le temps ou non nécessaires », estiment les auteurs de l’étude dont l’Institut est basé à Stockholm et spécialisée dans l’état de la démocratie dans le monde.

.

Ce recul des libertés fondamentales s’illustre partout dans le monde, à travers des formes différentes : restriction dans la liberté de mouvement, répression excessive par les autorités, mais aussi atteintes à la liberté d’expression ou à l’indépendance de la justice.

.

.

Une couverture médiatique favorisant le pouvoir

Les inquiétudes gagnent également l’Europe. Car là aussi, « La pandémie a été utilisée comme un prétexte par les dirigeants pour accroître leur pouvoir, tout en restreignant les droits démocratiques », soulignent les auteurs du rapport.

.

« Une crise sanitaire crée une culture de restrictions des libertés. Le danger est alors de faire entrer de plus en plus de mesures exceptionnelles dans le droit commun. », Catherine Le Bris, chargée de recherche au CNRS et spécialiste du droit international.

.

.

Libertés individuelles

En France, Gérard Larcher a prévenu que le Sénat exercera « pleinement » son pouvoir de contrôle : « Nous avons demandé à suivre la mise en place de ces mesures exceptionnelles qu’est l’état d’urgence parce que nous voyons bien qu’un certain nombre de mesures sont dérogatoires aux libertés individuelles et collectives », autre façon de dire que les parlementaires seront plus qu’attentifs à l’éventualité d’une utilisation des données personnelles, par exemple par le biais de traçages de téléphones portables. Nous n’en sommes pas là mais les choses pourraient évoluer, même bien encadrées juridiquement. Au motif de juguler cette pandémie, qui refusera que de telles technologies puissent être testées puis largement déployées si elles devaient permettre, à coup sûr, d’en accélérer l’issue ?

.

Il s’agit-là d’un véritable dilemme et d’un choix de société auquel nous allons très certainement être confrontés.

.

Ces dernières années ont été celles d’intenses batailles liées à la question de notre vie privée et de la place que nous accordons aux technologies. Cette crise sanitaire pourrait être le point de bascule de tous ces combats. Lorsqu’il s’agira de choisir entre « intimité » et « santé », il y a fort à parier que la seconde l’emportera sur la première, au détriment d’une part de nous-mêmes, de notre intimité.

.


.

.


.

Source :

https://www.forbes.fr/politique/coronavirus-point-de-bascule-de-nos-libertes-individuelles/

https://www.idea.int/news-media/news/nearly-half-democracies-have-regressed-basic-rights-2020-measures-combat-covid-19

https://www.france24.com/fr/france/20201211-covid-19-la-pandémie-un-prétexte-pour-restreindre-les-droits-démocratiques-des-citoyens

.

Article :

Extraits de : France 24 et Forbes.

.

Vidéo : 

[1] La Capsule #30 – À quand la liberté ? – La Croix du Sud

.

Photo :

Pour illustration

Un commentaire

  1. Quels couvre-feux imposés se justifient-ils par le dépassement d’un seuil (et qui définit ce seuil de 250 ( = variation d’atteints sur les 7 jours précédents divisé par la population du pays et multiplié par 100 000, lissé à la queue leu-leu). Qu’en est-il déjà en Europe? Qui copie la France et surtout sur la mauvaise pente (contraire à la philosophie du bien-être général). Début de réponse dans « EuropALaSemaine » à demander si vous êtes abonné.

    23/02/2021 – le poids des mots et le choc des analyses : https://wp.me/p4Im0Q-4F2
    – Qui en Europe copierait le modèle infaillible de la France : officialiser un couvre-feu officieux, histoire d’avoir le populo à sa poigne et lui faire craindre la sous-hominisation par absence de passe-port. Et dire que l’on continue à écouter des gens qui ne savent comment faire. Les mesures prises, imposées et coercitives ont elles donné quelque chose depuis un an ? Et vous allez continuer encore longtemps comme cela ?

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.