Selon le Pr Haris De Montfort University, Napoléon Bonaparte serait mort de son obsession pour l’eau de Cologne

Publié par

 

Une nouvelle étude montre que le premier empereur des Français, Napoléon Bonaparte, est peut-être mort à cause de son eau de Cologne. En raison de sa forte teneur en alcool, l’eau de Cologne aurait pu lui donner une bonne odeur et le protéger des maladies, mais elle n’aurait pas pu l’empêcher de faire une overdose en raison de sa longue exposition au parfum.

 

On a longtemps spéculé sur la véritable cause de la mort de Napoléon Bonaparte sur l’île de Sainte-Hélène le 5 mai 1821. Alors que nous célébrons le 200e anniversaire de cet événement, un biochimiste de l’université De Montfort à Leicester (Royaume-Uni) pense avoir enfin résolu le mystère de ce qui a tué l’un des personnages les plus célèbres de l’histoire.

 

 

Professeur Parvez Haris

 

 

C’est son amour de l’eau de Cologne qui l’a tué, affirme Parvez Haris, professeur de sciences biomédicales à la School of Allied Health Sciences de De Montfort. Selon le Dr Haris, Napoléon s’est lentement empoisonné pendant plusieurs années, en utilisant massivement et continuellement un type d’eau de Cologne pour hommes qui contenait des ingrédients potentiellement toxiques.

 

 

La mort de Napoléon par Charles de Steuben (Wikimedia Commons)

 

 

Selon le Professeur Haris :

« Les enquêteurs ont vraiment manqué l’éléphant dans la pièce avec la mort de Napoléon. Nombreux sont ceux qui invoquent des échantillons de cheveux de Napoléon prélevés de son vivant et présentant des taux élevés d’arsenic. Mais cette théorie est aujourd’hui réfutée, car la plupart des gens à l’époque de Napoléon avaient des taux élevés d’arsenic dans leur organisme en raison des médicaments et des cosmétiques contenant de l’arsenic qu’ils utilisaient. »

 

« Ce qu’ils ont oublié, ce sont les énormes volumes d’eau de Cologne que Napoléon répandait sur son corps. Il était entouré d’eau de Cologne et, à une occasion, il s’en est aspergé le visage et les yeux, la prenant pour de l’eau. »

 

 

Trousse de bain de Napoléon (Musée du Louvre / Wikimedia)

 

 

À doses limitées, l’eau de Cologne préférée de Napoléon aurait pu être inoffensive, voire bénéfique. Les eaux de Cologne tirent leurs odeurs distinctives d’huiles essentielles présentes dans les fleurs et autres plantes. Ces huiles peuvent avoir des effets positifs, si elles sont prises à des doses limitées. Elles peuvent stimuler le fonctionnement du système immunitaire, réduire l’inflammation, aider à réduire l’anxiété et favoriser le sommeil, entre autres avantages possibles.

 

Mais lorsqu’elles sont consommées en quantités importantes, les huiles essentielles peuvent devenir toxiques. La recherche moderne a montré que des niveaux élevés d’huiles essentielles peuvent provoquer de graves déséquilibres hormonaux, ce qui peut entraîner des crises d’épilepsie, la perte de cheveux et le développement de seins chez les hommes (gynécomastie). Des études ont également révélé qu’une consommation excessive d’huiles essentielles peut exposer une personne à un risque de cancer gastro-intestinal (estomac).

 

Napoléon a souffert de tous ces problèmes, fait remarquer le Pr Haris. En fait, le consensus général est que Napoléon est probablement mort d’un cancer de l’estomac et d’ulcères de l’estomac. C’est le médecin de Napoléon, François Carlo Antommarchi, qui a pratiqué l’autopsie originale de son plus célèbre patient et qui a indiqué que le cancer gastro-intestinal était la cause officielle de la mort de Napoléon.

 

Plusieurs chercheurs modernes qui se sont penchés sur la mort de Napoléon se sont ralliés à cette conclusion. Les travaux du Professeur Haris ne contredisent ni ne contestent cette conclusion, mais vont plus loin en identifiant la cause probable du cancer.

 


 

Source :

https://www.gurumed.org/2021/05/19/napolon-serait-il-mort-de-son-obsession-pour-leau-de-cologne/

https://www.dmu.ac.uk/about-dmu/news/2021/may/did-napoloen-meet-his-water-leau-dmu-professor-says-french-emperor-was-killed-by-an-obsession-with-eau-de-cologne.aspx

 

Article :

Gurumed / De Montfort University Leicester (DMU)

 

Photo :

Pour illustration

 

Voir notamment :

Le plan secret de Napoléon pour envahir l’Australie [Vidéos]

7 commentaires

      1. D’après l’étude, les hypothèses semblent corroborer les faits. Maintenant, je ne suis pas spécialiste en la matière.

        J'aime

  1. Plutôt que d’accuser les huiles essentielles, qui sont en très petites quantités dans l’eau de Cologne, il est plus vraisemblable que c’est l’alcool qui l’a tué, car la peau absorbe l’alcool et peut, en grande quantité, provoqué une cirrhose du foie, voir même un cancer du foie.

    J'aime

  2. La question est laquelle ?
    Entre :
    * L’Aqua Mirabilis de Jean Marie Farina installé à Cologne (avec ses 4 à 6% d’essences -bergamote, citron, lavande, romarin et bois de cèdre- diluées dans de l’alcool pur) datant de 1708, dont la formule fut retouchée par un héritier en 1806
    … ou la plus récente :
    * 4711 (bergamote, citron, lavande, romarin et néroli dans alcool et eau) de Wilhelm Mülhens, créée en 1792
    😉

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.