Japon : Un cargo se brise en deux, une fuite d’hydrocarbures s’étend sur une distance d’environ 24 kilomètres

Publié par

Time : 1 mn 29 / [1/2]

 

Des hydrocarbures en provenance du cargo s’écoulent sur une distance d’environ 24 kilomètres de long et sur 800 mètres de large. La marée noire a atteint la côte de Misawa, sans que l’on en connaisse pour l’heure l’impact environnemental.

 


 

Le cargo, le Crimson Polaris battant pavillon panaméen de 39 910 tonnes s’est brisé au large des côtes du Japon

 

 

 

Au nord-est du Japon, le cargo « Crimson Polaris » s’est brisé en deux devant le port de Hachinohe (préfecture d’Aomori). Des hydrocarbures en provenance du bateau s’écoulent sur une distance d’environ 24 kilomètres.

 

Les efforts se poursuivent pour surveiller l’épave du vraquier « Crimson Polaris » alors que le pétrole continue de fuir du navire et se répand dans la zone. Le transporteur s’est échoué le 11 août et s’est brisé après le sauvetage de l’équipage. Les 21 membres d’équipage – huit ressortissants chinois et 13 ressortissants philippins – ont été secourus sans blessures notables, ont indiqué les garde-côtes.

 

Les garde-côtes japonais et NYK Line (Nippon Yusen Kabushiki Kaisha), qui avaient affrété le navire, ont fourni des détails supplémentaires sur l’accident et les efforts déployés pour limiter l’étendue des dommages environnementaux. NYK a signalé que le navire avait à son bord 1 550 MT de fioul lourd et 130 MT supplémentaires de fioul léger lorsqu’il s’est échoué. Jusqu’à présent, ils n’ont pas déterminé la quantité de pétrole qui s’est échappée du navire après sa rupture au début du 12 août.

 

Les premiers rapports indiquaient que la nappe de pétrole s’était étendue à environ 24 km de long du navire et mesurait plus de 800 mètres de large. Les garde-côtes japonais ont survolé la scène du naufrage en fournissant une vidéo qui montre l’étendue de la marée noire. Des bateaux de patrouille pulvérisent du dispersant sur le pétrole tandis que des tapis d’absorption ont également été déployés. Les sociétés de récupération du pétrole ont été retenues et étaient prêtes à commencer le nettoyage des plages lorsque le pétrole atteindra le rivage.

 


 

Time : 2 mn 04 / [2/2]

 


 

Malgré les efforts, la marée noire semble se propager rapidement. Les pêcheurs locaux de la région expriment également leur inquiétude car la saison de pêche au calmar devait commencer le mois prochain.

 

NYK (Nippon Yusen Kabushiki Kaisha) a signalé que la proue du « Crimson Polaris » reste ferme sur ses chaînes d’ancres. Il n’y a pas de crainte immédiate de son naufrage, mais des inquiétudes ont été exprimées quant au fait qu’il pourrait traîner ses ancres et éventuellement être emporté dans les eaux profondes. Le navire s’est scindé entre les cales n° 5 et 6. La partie arrière semble s’être déposée sur le fond marin à un angle d’environ 45 degrés.

 

Les garde-côtes japonais ont également fourni des détails supplémentaires sur les événements qui ont conduit à l’accident. Le navire se serait échoué par suite de vents forts et de mer agitée alors qu’il approchait du port de Hachinohe, au Japon. Les rapports suggèrent que le navire a pu se libérer et se déplacer dans des eaux plus profondes, mais n’a pas pu naviguer et a jeté ses ancres en raison des conditions météorologiques. Les premiers rapports indiquaient que des fissures s’étaient formées.

 

Le navire exploité par une société japonaise transportait des copeaux de bois de Thaïlande vers le port de Hachinohe lorsqu’il a rencontré des problèmes à cause du mauvais temps mercredi soir.

 

Une équipe de cinq personnes a été envoyée par NYK (Nippon Yusen Kabushiki Kaisha) sur place pour superviser les opérations de nettoyage et se coordonner avec le propriétaire du navire et les garde-côtes japonais. Leur objectif est de contenir la pollution sur l’environnement tout en travaillant également avec des entreprises de récupération pour déterminer un plan pour l’épave. Dans l’intervalle, ils continuent de surveiller le comportement des deux sections à la recherche de toute indication qu’elles s’éloignent de leur position actuelle à environ 4 kilomètres (deux milles et demi) de la côte.

 


 

Source :

https://www.nyk.com/english/

https://www.japantimes.co.jp/news/2021/08/13/national/crimson-polaris-oil-spill/

https://maritime-executive.com/article/video-oil-leaks-from-crimson-polaris-wreck-off-japan

 

Article :

NYK Line (Nippon Yusen Kabushiki Kaisha)

Maritime-Executive.com

Traduction rapprochée : Aphadolie.com

 

Vidéo :

[1] Au Japon, le “Crimson Polaris” se brise en deux, une fuite de carburant constatée – LeHuffPost / YouTube

[2] Cargo Ship SNAPS in Two Causing Oil Spill – On Demand News / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.