Covid-19 : « J’apporte les preuves de tout ce que j’avance. Ça dérange de dire la vérité, car cela contrarie des intérêts financiers absolument colossaux », Pr Christian Perronne

Publié par

Time : 20 mn 13 / [1/1]

 

Auteur de deux best-sellers sur les erreurs commises par le gouvernement depuis le début de la crise sanitaire, l’infectiologue est désormais persona non grata dans les médias. Alors qui est-il réellement ? Faut-il écouter ou craindre ses positions ?

 


 

 

 

Le très décrié Professeur Perronne est depuis plusieurs mois absent des médias. Paie-t-il ses propos controversés sur la vaccination ? L’infectiologue répond aux critiques devant les caméras de Sputnik.

 

« Moi, ce que je dis est prouvé, il suffit de regarder les données. Je sais que ça dérange de regarder la vérité en face, car cela contrarie des intérêts financiers absolument colossaux », dénonce le Pr Christian Perronne.

 

Décrit par le journal Le Monde comme le « médecin référent des complotistes », persona non grata sur les plateaux télévisés, malgré sa récente invitation sur CNews, le Pr Perronne n’a pas bonne presse. Il y a tout juste un an, l’infectiologue était démis de ses fonctions de chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital de Garches par Martin Hirsch, le directeur de l’AP-HP. La faute à des propos controversés sur la vaccination contre le Covid-19, que leur auteur juge « dangereuse ».

 

« J’apporte les preuves de tout ce que j’avance. En face, on ne m’apporte jamais de preuves. La seule chose qu’on est capable de dire dans les journaux qui veulent me dégommer, c’est « Perronne dit n’importe quoi », « Perronne est complotiste ». Mais ça ne veut rien dire, « complotiste ! » Moi, je les attends sur le ring avec des données scientifiques sérieuses », se défend le Pr Perronne.

 

Malgré l’avalanche de critiques qui suivent chacune de ses interventions, le médecin n’en démord pas et jure être avant tout un scientifique « honnête ».

 

« Pendant quinze ans, j’ai piloté toutes les instances avec les gouvernements sur la santé publique. Je n’ai aucune casserole aux fesses. J’ai toujours géré les conflits d’intérêts. Qu’on ne vienne pas me chercher maintenant, quand je continue à dire la vérité », lance-t-il.

 


 

« Aucun médicament n’est balancé dans la population avant la phase 4 ; c’est interdit ! »

 

« Un vaccin normal s’est 10 ans de développement, ce n’est pas trois mois ou six mois »

 

Pr Christian Perronne

 


 

A propos du Pr Christian Perronne :

Le Pr Perronne est un médecin et professeur des universités-praticien hospitalier français. Il est spécialisé dans les pathologies tropicales et les maladies infectieuses émergentes. Il a été président de la commission spécialisée « Maladies transmissibles » du Haut Conseil de la santé publique.

 

En 1985, il soutient une thèse d’exercice de la médecine sur le traitement par la coumermycine A1 de l’endocardite expérimentale à Staphylococcus aureus du rat à l’université Paris-VII.

 

En 1992, il soutient une thèse de doctorat en science médicale, intitulée Étude physiopathologique et thérapeutique d’infections opportunistes du sida dues à des micro-organismes à développement intracellulaire, à l’université Paris-Diderot, sous la direction de Jean-Jacques Pocidalo. Il étudie en collaboration les effets de l’adaptation au traitement antirétroviral hautement actif sur le sida dont le résultat est publié dans une lettre en 1998.

 

En 2004, il participe à une recherche sur un vaccin contre le virus H5N1 de la grippe aviaire.

 

Il a été, en 2009, vice-président du groupe « European advisory group of experts on immunisation », qui conseille la politique vaccinale européenne de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

Il a été président de la commission des maladies transmissibles du Haut Conseil de la santé publique.

 

Professeur de maladies infectieuses et tropicales à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, il est chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches jusqu’en décembre 2020. À cette date, à la suite de ses commentaires sur la conduite de la pandémie de Covid-19, notamment ses déclarations à la presse à la suite de la publication de son livre « Y a-t-il une erreur qu’ils n’ont pas commise ? », il est démis de ses fonctions « pour des propos indignes de la fonction qu’il exerce » selon l’AP-HP. Il publie un autre livre sur le même thème le 31 mars 2021, intitulé « Décidément, ils n’ont toujours rien compris ! ».

 


 

Source :

https://fr.sputniknews.com/20211203/pr-perronne-a-ses-detracteurs-je-les-attends-sur-le-ring-avec-des-donnees-scientifiques-serieuses-1053780853.html

 

Article :

Victor Lefebvre / Sputnik

 

Vidéo :

[1] Pr Perronne : « Ça dérange de dire la vérité, car cela contrarie des intérêts financiers colossaux » – Sputnik France / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

 

Voir notamment :

Le Syndicat National des Médecins Hospitaliers demande la levée de la sanction contre le Pr Perronne

« Moderna, Pfizer, ce ne sont pas des vaccins, c’est de la thérapie génique », Pr Christian Perronne [Vidéo] – MAJ

Un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.