Pass vaccinal : « Nous sommes dans une dérive absolument tyrannique. Ce Pass vaccinale est la suite de leur folie », Florian Philippot

Publié par

Time : 21 mn 34 / [1/4]

 


 

Non content d’introduire un Pass vaccinal dans les semaines à venir, l’exécutif envisage aussi d’imposer le Pass sanitaire dans les entreprises. Florian Philippot dénonce une dérive liberticide sans précédent.

 

 

 

 

« C’est la suite logique de l’affaire : on a eu l’entrée, le plat, et on arrive maintenant au dessert. Ce Pass vaccinal, c’est la suite de leur folie. Ce qui arrive là, c’est une sortie de l’humanité et une sortie de tous les principes qui fondent la France. Tous nos principes les plus sacrés sont attaqués », assène le président des Patriotes.

 

 

Candidat déclaré à l’élection présidentielle, Florian Philippot ne décolère pas. Pour lui, l’instauration imminente du Pass vaccinal en France et l’hypothèse d’une introduction du pass sanitaire dans les entreprises relève d’une « dérive absolument tyrannique » :

 

« Le plus terrifiant, c’est du point de vue des principes. On aggrave le principe du Pass sanitaire et on accepte ainsi qu’il y ait six millions de Français qui soient des “sous-hommes”, des “sous-femmes” et des “sous-citoyens” sans droits et sans libertés, qu’on désigne comme des boucs émissaires ».

 

 

Dans un entretien donné au média Brut ce samedi 18 décembre, Olivier Véran a ainsi reconnu que le Pass vaccinal était « une forme déguisée d’obligation vaccinale ». Du jamais-vu, pour Philippot :

 

« Vous imaginez un ministre en exercice qui ose dire les yeux dans les yeux aux Français : « Je prends une loi qui est en réalité une autre loi déguisée ? » Si la France n’était pas malade, ça aurait dû entraîner sa démission sur-le-champ ! Un ministre ne peut pas dire ça dans l’impunité la plus totale ».

 


 

 

 

Montrer son Pass sanitaire avant d’entrer sur son lieu de travail pourrait bien devenir la nouvelle norme. Interrogé sur ce sujet samedi sur France Inter, le ministre de la Santé, Olivier Véran, ne s’est pas opposé à l’idée « d’un Pass sanitaire pour aller travailler ».

 


 

Time : 1 mn 31 / [2/4]

 

« Se poser la question d’un Pass sanitaire pour aller travailler est une question légitime », Olivier Véran

 


 

Le gouvernement n’exclut pas d’introduire un Pass sanitaire pour avoir accès au lieu de travail

Invité le 18 décembre sur France Inter, Olivier Véran a évoqué la mise en place du Pass sanitaire au travail en qualifiant cette question de « légitime ».

 

Dans une interview accordée le même jour à Brut, le ministre de la Santé a confirmé que la mise en place du Pass était à l’étude, ajoutant que « c’est aux députés et aux sénateurs de se prononcer sur la question ».

 


 

Time : 32 s / [3/4]

 

Olivier Véran confirme sur Brut que la mise en place du Pass sanitaire pour avoir accès à son lieu de travail est à l’étude.

 


 

Pourtant, auprès de JDD, Élisabeth Borne assurait que « rien n’est tranché à ce stade », en voulant « prendre l’avis des partenaires sociaux en amont de toute décision » car sa mise en œuvre opérationnelle entraînerait des contrôles à effectuer, ou encore des sanctions à appliquer.

 

Sur Franceinfo, François Asselin, président de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises, s’est montré favorable le 18 décembre au Pass sanitaire en entreprise à condition de « trouver des solutions pour simplifier la vie des employeurs et des salariés ».

 

Cependant, auprès du JDD, François Hommeril, le président de la CFE-CGC, syndicat des cadres, y voit « un problème d’applicabilité », car « il risque de rencontrer une forme d’hostilité de la part des salariés et d’être contourné. »

 

 

Des professions visées par l’obligation vaccinale

Certaines professions font déjà l’objet de l’obligation vaccinale. Depuis la mi-septembre, les personnels des établissements de santé, les aides à domicile, les ambulanciers, les pompiers ou encore les militaires doivent présenter un schéma vaccinal complet pour exercer leur métier.

 

Le 18 décembre, le ministre de la Santé a déclaré que les soignants et les pompiers seraient soumis à l’obligation de se faire injecter une troisième dose de vaccin anti-Covid à partir du 30 janvier.

 

 

« Le chef d’entreprise n’est pas un gendarme »

« Devoir montrer patte blanche tous les matins pour franchir la porte du bureau, inefficace et surtout bien trop compliqué à mettre en place sur le terrain », argumente Yves Veyrier, secrétaire général du syndicat Force ouvrière. « Qui va contrôler et comment ? Dans les grandes entreprises, il y a effectivement un accueil à l’entrée des établissements. Mais dans les très petites entreprises, chez un artisan ou une profession libérale, ça pose plus de problèmes d’application d’effectivité qu’autre chose, j’en ai l’impression », avance-t-il.

 

« Une mesure qui doit être encadrée, limitée », répète Bernard Cohen-Hadad. Pour le président de la Confédération des petites et moyennes entreprises d’Île-de-France, le contrôle du poste ne doit surtout pas sanctionner les employeurs.

 

« Le chef d’entreprise n’est pas un gendarme. Il ne faut pas que la nouvelle obligation du Pass sanitaire puisse faire encourir au chef d’entreprise un risque pénal, un risque financier, un risque de contrôle de nos entreprises. »

 


 

Time : 32 s / [4/4]

 

Le ministre de la Santé Olivier Véran sur la différence entre Pass vaccinal et obligation vaccinale.

 


 

L’expérience similaire de certains pays

Pour l’instant, ce dispositif n’est introduit que par un certain nombre de pays de l’Union européenne. Parmi ceux-ci figurent notamment l’Allemagne et l’Italie.

 

En Italie, cette mesure, applicable à tous les citoyens se rendant sur leur lieu de travail, dans le secteur public aussi bien que dans le secteur privé, est en vigueur depuis le 15 octobre.

 

En cas de non-respect, « il existe des pénalités financières et une suspension de salaire dès le premier jour pour absence injustifiée. Le licenciement n’est pas prévu », note le quotidien Il Sole 24 Ore. L’amende s’élève de 600 à 1.500 euros pour les salariés et de 400 à 1.000 euros pour un employeur qui n’aurait pas effectué de contrôle.

 

En Allemagne, l’ex-chancelière Angela Merkel et les chefs de gouvernement régionaux ont décrété cette mesure le 18 novembre. Depuis, ceux qui se rendent sur leur lieu de travail doivent montrer un Pass sanitaire certifiant la vaccination contre le Covid-19, une guérison prouvée, ou un test PCR négatif fait le jour même.

 


 

Le Pass sanitaire en entreprise sera-t-il la nouvelle norme ?

 


 

Source :

https://www.europe1.fr/societe/covid-19-le-pass-sanitaire-en-entreprise-sera-t-il-la-nouvelle-norme-4083567

https://fr.sputniknews.com/20211219/vers-un-pass-sanitaire-pour-avoir-acces-au-lieu-de-travail-1053987428.html

https://www.midilibre.fr/2021/12/18/le-pass-vaccinal-est-une-forme-deguisee-dobligation-vaccinale-lache-olivier-veran-a-brut-10000386.php

https://fr.sputniknews.com/20211220/pass-vaccinal-nous-sommes-dans-une-derive-absolument-tyrannique-selon-florian-philippot-1054000998.html

 

Article :

Victor Lefebvre / Sputnik France

Nikita Martynov / Sputnik France

Océane Théard, édité par Laura Laplaud / Europe 1

 

Vidéo :

[1] Florian Philippot : « La France est devenue un régime complètement fou et autoritaire » – Sputnik France

[2] Olivier Véran : « Se poser la question d’un pass sanitaire pour aller travailler est une question légitime »France Inter / Twitter

[3] Olivier Véran confirme sur Brut que la mise en place du #PassSanitaire pour avoir accès à son lieu de travail est à l’étude. – Brut / Twitter

[4] Le ministre de la Santé Olivier Véran sur la différence entre pass vaccinal et obligation vaccinale. – Brut / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

2 commentaires

  1. Ca c’est l’allumette de trop…
    Pour l’étincelle, les dupés réalisant que leur enfant a était sacrifié au nom de big pharma! D’après les chiffres, 107 enfants décédés à cause des essais jusqu’à maintenant…