Covid-19 | Pays-Bas : heurts entre la police et des milliers de manifestants à Amsterdam contre le nouveau confinement

Publié par

Déconseillé aux âmes sensibles et aux enfants…

 

Time : 1 mn 21 / [1/2]

 

La police déploie ses chiens sur les manifestants mobilisés contre le confinement à Amsterdam.

 

Pour protester contre les restrictions sanitaires en vigueur aux Pays-Bas, des milliers de personnes se sont rassemblées dimanche à Amsterdam, où un nouveau confinement a été imposé une semaine avant Noël. Des affrontements avec la police ont fait plusieurs blessés. 30 personnes ont été arrêtées.

 


 

 

 

10.000 personnes étaient dans la rue ce dimanche à Amsterdam. Ils étaient réunis pour montrer leur opposition à la mise en place de restrictions sanitaires aux Pays-Bas, dans le sillage de la propagation du variant Omicron. A la demande du maire, la police anti-émeute a été déployée.

 

La police néerlandaise a déclaré dimanche avoir arrêté 30 personnes à Amsterdam lors d’une manifestation contre les restrictions sanitaires en vigueur aux Pays-Bas, où un nouveau confinement a été imposé face à la propagation du variant Omicron.

 

Des milliers de personnes se sont rassemblées sur la Museumplein, l’une des principales places de la capitale néerlandaise. Elles avaient pris part à une action baptisée « Boire un café », à la suite du refus par les autorités locales d’autoriser la manifestation, selon la RTBF.

 

« À la demande du maire, la police est intervenue et un total de 30 suspects ont été arrêtés », a indiqué dans un communiqué la police, précisant que quatre agents avaient été blessés. Plusieurs manifestations violentes ont eu lieu aux Pays-Bas contre les restrictions sanitaires, notamment à Rotterdam en novembre.

 

Les personnes ont été arrêtées notamment pour trouble à l’ordre public, voies de fait, possession d’arme prohibée, et non-respect des forces de l’ordre, a ajouté la police. Au moins deux manifestants ont été blessés, ont rapporté les médias locaux.

 

 

Evacuation par la force

La police anti-émeute a été déployée et certains agents ont dû recourir à la force lorsque les manifestants refusaient de quitter la place malgré un avertissement, a précisé la police.

 

« Ici c’est la Hollande ! Pouvoir au peuple ! », a scandé un des manifestants.

 

Des manifestants se sont ensuite rendus dans le Westerpark. Le parti populiste de droite « Forum voor Democratie (FVD) » y a lancé sa campagne électorale pour municipales, selon le média belge.

 

 

Les restrictions sanitaires sont strictes aux Pays-Bas

Un nouveau confinement y a été imposé à la population une semaine avant Noël face à une nouvelle vague du Covid-19 et à la propagation du variant Omicron.

 

Tous les magasins non essentiels, restaurants, bars, cinémas, musées et théâtres sont fermés jusqu’au 14 janvier et les écoles au moins jusqu’au 9 janvier. À l’extérieur, seuls les rassemblements de deux personnes sont autorisés, sauf exceptions comme les enterrements. Mais aucune restriction à la circulation n’a été décidée.

 


 

 

 

Cette décision est intervenue après que le maire d’Amsterdam, Femke Halsema, a publié une ordonnance d’urgence autorisant l’intervention d’un plus grand nombre de policiers sur la place centrale du Musée.

 

Les manifestants ont également marché le long d’une artère principale de la capitale, en jouant de la musique et en tenant des parapluies jaunes en signe d’opposition aux restrictions gouvernementales.

 

Certains participants avaient une banderole sur laquelle on pouvait lire : « Moins de répression, plus de soins », tandis qu’un groupe vêtu de masques et de combinaisons blanches brandissait des pancartes sur lesquelles était écrit : « Il ne s’agit pas d’un virus, il s’agit de contrôle ». Un autre tenait un drapeau « Trump 2024 ».

 

Des photos et des vidéos mises en ligne montrent comment la police a lâché des chiens sur les manifestants.

 

Les autorités néerlandaises ont déployé des canons à eau, selon les images, alors que d’autres vidéos montrent des vétérans de l’armée néerlandaise en train de se battre avec la police.

 

En dehors des Pays-Bas, des manifestants en Allemagne ont affronté la semaine dernière la police dans l’est du pays pour protester contre de nouvelles restrictions relatives au Covid-19. Au moins 23 personnes font désormais l’objet de poursuites pénales.

 

À l’instar d’autres pays européens, les Pays-Bas ont imposé ces mesures en raison de la propagation du variant Omicron, bien que des études et même certains responsables politiques aient affirmé que cette souche présente des symptômes plus légers et un nombre d’hospitalisations bien inférieur.

 

Les ordres de confinement ont été donnés en dépit d’études qui suggèrent que le variant Omicron – bien que très contagieux – est nettement moins dangereux que le variant Delta.

 


 

Time : 1 mn 39 / [2/2]

 

Des milliers de personnes ont battu le pavé à Amsterdam pour protester contre les restrictions sanitaires. De violents heurts ont éclaté avec la police.

 

Un groupe de personnes en salopettes blanches et masques blancs ont également brandi des pancartes, dont l’une disait : « Il ne s’agit pas d’un virus, il s’agit de contrôle » d’un côté et de « Liberté » de l’autre.

 


 

 


 

Source :

https://m.epochtimes.fr/la-police-lache-ses-chiens-sur-les-manifestants-mobilises-contre-le-confinement-a-amsterdam-1922026.html

https://www.lci.fr/international/covid-pays-bas-30-arrestations-lors-d-une-manif-a-amsterdam-contre-les-restrictions-sanitaires-2206132.html

https://www.leparisien.fr/societe/sante/covid-19-30-arrestations-a-amsterdam-lors-dune-manifestation-contre-les-restrictions-sanitaires-02-01-2022-IPLGRZAOKNGFBAQUY2ZUSM4J7A.php

 

Article :

Julien Vattaire / LCI

Le Parisien avec AFP

Jack Phillips / The Epoch Times avec Reuters.

 

Vidéo :

[1] Amsterdam : violents affrontements entre policiers et manifestants anti-restrictions sanitaires – RT France

[2] Amsterdam : des milliers de personnes manifestent contre le nouveau confinement – Le Parisien

 

Photo :

Pour illustration

2 commentaires

  1. Quand un magistrat condamne une personne jugée coupable à des coups de baguette (je pense que vous voyez de quoi je parle), c’est barbare, mais quand la police matraque à l’aveugle et fait mordre ses chiens, c’est civilisé. Oui !

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.