Médiamensonges : Pourquoi les États-Unis veulent-ils couper la Russie de l’Europe ? – Michel Collon

Publié par

Time : 7 mn 05 / [1/2]

 

L’agresseur est la Russie, répètent à l’envi la presse et les politiques en Occident. Selon eux, l’ogre russe serait prêt à dévorer l’Ukraine. Cette petite musique médiatique tourne en boucle depuis de nombreuses semaines. L’essayiste belge Michel Collon dénonce une propagande de guerre.

 


 

Michel Collon

 

 

Le climat de tension entre les États-Unis, l’Ukraine et la Russie est à son point culminant. L’essayiste Michel Collon y voit de la « propagande de guerre » savamment distillée par l’Occident.

 

« On diabolise Poutine, on diabolise la Russie, alors que ce qui se passe est une expansion incroyable et dangereuse de l’Otan qui veut devenir le maître du monde. »

 

Michel Collon s’emporte contre « les roulements de tambour, les menaces, les alertes constantes » qui présentent la Russie comme une menace en Occident. Selon le fondateur du site « Investig’Action », les rumeurs d’invasion de l’Ukraine relèvent de la « pure propagande de guerre ». Un mécanisme qui use et abuse de l’inversion entre l’agresseur et l’agressé.

 

À la chute de l’URSS, Mikhaïl Gorbatchev avait reçu des Occidentaux l’engagement oral que l’OTAN ne s’étendrait pas à l’Est. Trente ans plus tard, l’Alliance atlantique « a avancé de quasiment 1.000 km en direction des frontières » russes. Désormais, l’adhésion de Kiev à l’organisation constitue une ligne rouge pour Moscou.

 

« Que se passerait-il s’il y avait des troupes russes à la frontière du Canada et du Mexique ? » interroge Michel Collon. C’est pourtant à un jeu périlleux comparable que s’adonnent les États-Unis en Ukraine, à quelques encablures des deux principales villes russes, Moscou et Saint-Pétersbourg.

 

La Maison-Blanche l’a réaffirmé le 2 janvier : en cas d’intervention russe, « les États-Unis et leurs alliés répondront énergiquement ». Le ton martial laisse peu de place au doute. Washington enverra à Kiev des armes supplémentaires, équipera des milices locales et fournira du renseignement. Des renforts de troupes US seraient également déployés dans les pays de l’OTAN frontaliers de la Russie (Estonie, Lettonie, Lituanie et Pologne).

 

Afin de préserver leur hégémonie sur les affaires du monde, les États-Unis appliqueraient à la lettre la « doctrine Brzezinski », du nom de l’ancien conseiller de Jimmy Carter, à l’origine d’un durcissement américain vis-à-vis de l’URSS après des années de détente. Michel Collon en est certain :

 

« Washington a tout intérêt à couper la Russie de l’Europe afin de maintenir sa domination sur l’Europe et empêcher la Russie de redevenir une grande puissance ».

 


 

Bonus…

Time : 7 mn 38 / [2/2]

 

La Russie pourra-t-elle empêcher l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN ? À la chute de l’URSS, Washington avait promis aux Soviétiques de ne pas élargir l’Alliance atlantique à l’Est. À présent, Moscou demande que cette promesse verbale devienne juridiquement contraignante. La Russie a remis à la diplomatie américaine le 15 décembre une liste de garanties de sécurité qu’elle souhaite voir mise en œuvre. Une proposition aussitôt rejetée par l’OTAN, alors que la tension entre Kiev et Moscou est au plus haut. Selon Pierre Lorrain, journaliste, spécialiste de l’espace postsoviétique, les Occidentaux jouent avec le feu en Ukraine.

 


 

« Que se passerait-il s’il y avait des troupes russes à la frontière du Canada et du Mexique ? »

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pacte_de_Varsovie

https://fr.sputniknews.com/20211217/ladhesion-de-lukraine-dans-lotan-inenvisageable-pour-les-russes-1053969097.html

https://fr.sputniknews.com/20220104/que-se-passerait-il-sil-y-avait-des-troupes-russes-a-la-frontiere-du-canada-et-du-mexique-1054178232.html

 

Article :

Jean-Baptiste Mendes, journaliste / Sputnik France

 

Note : 

Le 3 octobre 1990, lors de la réunification de l’Allemagne, l’ex-RDA fut le premier membre du pacte à intégrer à l’OTAN. La RDA s’était retirée du pacte officiellement, le 30 septembre 1990, trois jours avant la réunification allemande. Pour s’assurer de l’accord soviétique à une entrée de l’Allemagne réunifiée dans l’OTAN, il fut décidé qu’aucune troupe étrangère, qu’aucune arme nucléaire ne seraient stationnées à l’Est et, enfin, que l’OTAN ne s’étendrait jamais plus à l’est. [Wikipédia]

 

Vidéo :

[1] Médiamensonges : Pourquoi les US veulent-ils couper la Russie de l’Europe ? – Sputnik France / YouTube

[2] Les États-Unis ont « besoin d’un ennemi pour vendre des armes » ? – Sputnik France / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

 

Voir notamment de Michel Collon :

Les 7 médiamensonges – Michel Collon

L’état du monde 2018 – Michel Collon [Vidéo]

Intervention de Michel Collon à l’Unesco [Vidéo]

Coronavirus : Chiffres faussés, retards coupables… – Michel Collon [Vidéo]

Gilets Jaunes | RIC : Etienne Chouard s’explique chez Michel Collon [Vidéos]

Première Guerre mondiale : « On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels. » [Vidéo]

4 commentaires

  1. oui c’est exactement cela et l’on remplace la propagande nazie dont on avait bien repéré le début avec la fausse pandémie et ce qui dure depuis .. on remplace cette propagande maintenant en disant que c’est un système soviétique. dit communiste.. toujours le bouc émissaire. On va laisser tomber le covid pour être en guerre avec poutine.. histoire de maintenir les sots dans le puits..

    J’aime

Répondre à ahmedmiloud Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.