Industrie de l’armement : 513 milliards de dollars de chiffre d’affaires en pleine pandémie

Publié par

 

Un tout nouveau rapport montre que les géants de l’industrie sont protégés par la demande des gouvernements pour les biens et services de guerre.

 

 

Lockheed Martin Space Systems in Littleton, Colo. Photo Credit : (NASA/Joel Kowsky)

 

 

Les grandes entreprises américaines d’armement ont réalisé pas moins de 54 % de toutes les ventes d’armes des 100 plus grands fournisseurs d’armes du monde en 2020, selon un nouveau rapport, le dernier d’une série annuelle publiée par l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI).

 

Malgré la pression exercée sur de nombreux pays pour qu’ils détournent des budgets déjà très contraints par la pandémie de Covid-19, ainsi que la récession mondiale qui a suivi, les ventes d’armes et de services militaires des 100 plus grandes entreprises ont augmenté de 1,3 % par rapport à 2019 et ont totalisé 531 milliards de dollars, selon le rapport.

 

Le rapport note que ce nouveau résultat – une augmentation de 17 % par rapport aux ventes de 2015 – marque la sixième année consécutive de croissance des ventes d’armes. 2015 a été la première année où des entreprises chinoises ont été incluses dans ce que le SIPRI appelle le « Top 100 ».

 

« Les géants de l’industrie ont été largement protégés par la demande soutenue des gouvernements pour les biens et services militaires », selon Alexandra Marksteiner, chercheuse au sein du programme Dépenses militaires et production d’armes du SIPRI. « Dans une grande partie du monde, les dépenses militaires ont augmenté et certains gouvernements ont même accéléré les paiements à l’industrie de l’armement afin d’atténuer l’impact (économique) de la crise de Covid-19. »

 

Comme dans un passé récent, les entreprises américaines ont dominé les premiers rangs. Lockheed Martin s’est classé premier, suivi de Raytheon Technologies, Boeing, Northrop Grumman et General Dynamics. Ensemble, ces cinq premières entreprises ont représenté plus de 180 milliards de dollars de ventes en 2020, soit environ un tiers de toutes les ventes des 100 plus grandes entreprises.

 

36 autres entreprises américaines figurant sur la liste ont ajouté 100 milliards de dollars de ventes supplémentaires, portant la part totale des États-Unis à 285 milliards de dollars, soit une augmentation de 1,9 % par rapport au total de 2019.

 

Les cinq entreprises chinoises qui figuraient dans le Top 100 ont atteint 66,8 milliards de dollars en 2020, soit 13 % du total mondial. Cela représente une augmentation de 1,5 % par rapport à 2019, selon le rapport.

 

« Ces dernières années, les entreprises d’armement chinoises ont bénéficié des programmes de modernisation militaire du pays et de l’accent mis sur la fusion militaro-civile », a déclaré le Dr Nan Tian, chercheur principal au SIPRI. « Elles font désormais partie des producteurs de technologie militaire les plus avancés au monde. » NORINCO, a déclaré le SIPRI, a co-développé le système de navigation par satellite militaire-civil BeiDou, « approfondissant ainsi son implication dans les technologies émergentes. »

 

Menées par des entreprises britanniques qui ont vendu ensemble pour 37,5 milliards de dollars en 2020, les 26 entreprises européennes d’armement qui figurent sur la liste représentent 21 % du total des ventes d’armes, soit 109 milliards de dollars. Ce qui représente une augmentation de 6,2 % par rapport à 2019. Le britannique BAE Systems, qui s’est classé sixième au classement général derrière les cinq grandes entreprises américaines, a représenté 24 milliards de dollars, soit près des deux tiers de la part de l’Europe.

 

Si les ventes d’armes des entreprises françaises ont en fait diminué de 7,7 % par rapport à 2019, les ventes des quatre allemandes du Top 100 ont augmenté de 1,3 % sur l’année, atteignant près de 9 milliards de dollars, soit 1,7 % des ventes totales.

 

Les entreprises russes, en revanche, ont subi certaines des plus fortes baisses de ventes, en raison des retards dans les calendriers de livraison causés en grande partie par la pandémie.

 

Parmi les entreprises d’armement basées en dehors des États-Unis, de la Chine, de l’Europe et de la Russie, les trois entreprises israéliennes figurant sur la liste ont obtenu les meilleurs résultats avec 10,4 milliards de dollars de ventes, soit 2 % du total.

 

Israël est suivi par les cinq entreprises japonaises répertoriées qui ont vendu pour 9,9 milliards de dollars de biens et services militaires et par les quatre entreprises sud-coréennes répertoriées dont les ventes combinées s’élèvent à 6,5 milliards de dollars.

 


 

Source :

https://sipri.org/

https://www.les-crises.fr/industrie-de-l-armement-513-milliards-de-dollars-de-chiffre-d-affaires-en-pleine-pandemie/

https://responsiblestatecraft.org/2021/12/06/covid-hardly-killed-weapons-biz-top-companies-see-513-billion-in-sales/

 

Article :

Jim Lobe / Responsible Statecraft, le 06.12.2021

Traduit par : les lecteurs du site Les-Crises

 

Photo :

Pour illustration

2 commentaires

  1. A reblogué ceci sur Vincenza63's Bloget a ajouté:

    Amici miei,
    questo è quanto i nostri tg non ci raccontano mai.
    Che amarezza…
    Andrebbero investiti in ricerca e bellezza questi soldi, per non parlare della ormai cronicamente accettata morte per fame si milioni di esseri umani.
    Teniamoci in contatto e informati per boicottare quelle aziende che investono i proventi in armi.
    Grazie sempre a APHADOLIE per i suoi post così interessanti.
    In francese ma ormai siamo poliglotti grazie ai traduttori!
    Una dedica. Sempre Vicky!

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.