« Il y a plus de chaos parce qu’il y a plus de résistance à un ordre de moins en moins accepté. La mondialisation est un agenda du chaos », Éric Verhaeghe

Publié par

Time : 21 mn 13 / [1/1]

 

Éric Verhaeghe, ancien élève de l’ENA, se penche pour le Désordre mondial sur le phénomène de la mondialisation.

 

« Il y a un agenda pour renforcer la mondialisation qui est un agenda du chaos, puisque plus la caste mondialisée va pousser vers l’avant pour faire rentrer les peuples dans la seringue de la mondialisation, plus les peuples vont résister, et plus la confrontation va être terrible et douloureuse. »

 


 

 

 

La pandémie de Covid-19 a permis d’accélérer la mondialisation, une mondialisation qui elle-même accélère « le chaos ». Analyse de l’auteur Éric Verhaeghe au micro de Rachel Marsden.

 

Si « ordre » il y a, dans le nouvel ordre mondial que certaines élites évoquent depuis des années, il semble de plus en plus se caractériser par le chaos.

 

Il serait facile de mettre ce désordre mondial sur le dos des populistes, des djihadistes ou de n’importe quel autre groupuscule. Sont-ils le problème ou plutôt les symptômes de cette pagaille qui s’intensifie ?

 

Pendant les deux guerres mondiales et la guerre froide, l’ordre mondial était en noir et blanc, divisé en deux camps clairs avec des dirigeants bien identifiés. Le paysage médiatique était étroitement contrôlé et essentiellement local, avec peu de diversité internationale ou idéologique. Les messages étaient facilement contrôlés, l’opposition vilipendée et la nuance était difficile à trouver. Nos vies étaient beaucoup plus cloisonnées.

 

Puis la mondialisation et la technologie sont arrivées et ont tout bouleversé, augmentant considérablement l’imbrication internationale des intérêts commerciaux. La mondialisation a également fourni un prétexte commode à davantage d’interventions militaires pour raisons économiques. Ceci a entraîné une augmentation des retours de flamme de la part de combattants ennemis. En même temps, les délocalisations dans les pays à main-d’œuvre bon marché, tirant les salaires vers le bas et le chômage vers le haut, ont déclenché toujours plus de mouvements sociaux.

 

Il est légitime de se demander si cette nouvelle étape d’harmonisation globale apportera réellement de l’ordre. Pour Éric Verhaeghe, auteur du livre « Le Great Reset : mythes et réalités » (Éditions Culture & Racines), « il y a plus de chaos parce qu’il y a plus de résistance à un ordre de moins en moins accepté et de moins en moins satisfaisant ».

 

« Il y a un agenda pour renforcer la mondialisation qui est un agenda du chaos, puisque plus la caste mondialisée va pousser vers l’avant pour faire rentrer les peuples dans la seringue de la mondialisation, plus les peuples vont résister, et plus la confrontation va être terrible et douloureuse. »

 

Il considère que cette montée vers le chaos a commencé en 2005, avec le référendum sur la Constitution européenne en France. Face à cette construction multilatérale, « les peuples ne s’y retrouvent pas ».

 

« Un des exemples marquants a été le Brexit, où un peuple entier a préféré quitter le ‘bateau ivre’. »

 

Et la pandémie a servi d’accélérateur à des objectifs qui sont manifestement opposés à la volonté des peuples :

 

« Ce que Klaus Schwab appelle le populisme, ou le nationalisme, gagne du terrain et commence à contester à chaque fois que c’est possible dans les urnes, dans le suffrage universel, la règle de la mondialisation. Il y a une espèce de mouvement inverse. D’un côté, les peuples demandent plus d’autonomie, de souveraineté. De l’autre, une caste mondialisée qui est toujours plus avide, plus cupide, plus demandeuse d’ordre vertical, de transfert de souveraineté, de décisions prises au plus haut niveau. »

 


 

A propos de Éric Verhaeghe :

 

 

 

 

Ancien élève de l’ENA, Éric Verhaeghe a quitté l’administration en 2007. Entrepreneur et essayiste, il est notamment le fondateur du site Le Courrier des Stratèges, qui propose chaque jour une série d’articles en lien avec l’actualité politique et économique.

 


 

Source :

https://fr.sputniknews.com/20220210/il-y-a-plus-de-chaos-parce-quil-y-a-plus-de-resistance-a-un-ordre-de-moins-en-moins-accepte-1055048828.html

 

Article :

Rachel Marsden, journaliste internationale / Sputnik France

 

Vidéo :

[1] « La mondialisation est un agenda du chaos » – Sputnik France / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

 

Voir notamment d’Éric Verhaeghe :

Vers la vaccination obligatoire ? – Éric Verhaeghe – MAJ

Exclu : Macron prépare une prorogation de l’urgence au-delà du 31 décembre

« Le Pass sanitaire est 100% compatible avec le Great Reset », Éric Verhaeghe

Quel lien entre la BCE, l’euro numérique et le Pass sanitaire ? – Éric Verhaeghe

Espagne : les socialistes veulent en finir avec la propriété individuelle et les CDI

SCOOP : le Covid-19, une expérience américaine qui a mal tourné ? – Éric Verhaeghe

Covid-19, Pass sanitaire, Vaccination Obligatoire : point d’actualité – Éric Verhaeghe – MAJ

Comment et pourquoi Macron et la caste ont décidé d’en finir avec la vraie démocratie – MAJ

« Quel avenir pour la résistance au Pass sanitaire ? Que faire ? Rester Libre ! », Éric Verhaeghe – MAJ

L’institut Curie appelle la BAC pour empêcher une cancéreuse non-vaccinée d’entrer dans ses locaux – Témoignage choc de Stéphanie

Great Reset & Euro numérique : « Vous n’aurez plus un euro sans que la BCE ne sache d’où il vient et l’usage que vous en faites », Éric Verhaeghe

 

Pour rappel : Dr Laurent Alexandre :

Pour le Dr Laurent Alexandre, on pourra imposer le vaccin aux personnes âgées ! [Vidéos]

4 commentaires

  1. Ne négligez pas : Klaus Schwab n’est pas suisse, mais allemand. Nous, Allemands, avons quelque chose que le reste du monde a clarifié pour lui-même il y a 200 ans. Nous avons encore des nobles, dont certains sont déterminés à régner à nouveau. Comme au Moyen Age, et dans toute l’Europe. Une mondialisation pourrait également être envisagée dans le sens où elle a été proposée en 1925 par un noble allemand du nom de Richard Nikolaus v. Coudenhove-Kalergi était destiné à la réintroduction de la domination aristocratique et des colonies des pays européens. Coudenhove-Kalergi était le fondateur de la soi-disant Union Paneuropéenne. 😉

    J’aime

      1. 😉 J’ai eu ces vieilles choses à gérer pendant un certain nombre d’années maintenant. Nous avons ici un groupe ethnique de personnes autrefois expulsées de Tchécoslovaquie. Ils sont tous réunis dans cette Union Paneuropéenne.

        J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.