Jean Baudrillard, le père de la Matrice

Publié par

Time : 1 h 16 / [1/1]

 

Timeline :

00:00 : Introduction : Baudrillard et le film Matrix.

01:46 : Trop d’information tue l’information.

05:07 : Quand la simulation (le signe) remplace le réel.

13:02 : Postmodernisme : une société pleine d’information, mais vide de sens.

16:40 : Nous sommes entrés dans une simulation.

27:26 : Beaubourg et l’art autorisé : le simulateur de culture.

33:47 : Quand Baudrillard recadre Matrix : l’allégorie de la caverne.

37:51 : Bienvenue au désert du réel : Que restera-t-il de la réalité ?

44:29 : Pourquoi Jean Baudrillard réfute-t-il la filiation entre son travail et le film Matrix ?

52:04 : Quand la simulation et le réel fusionnent.

56:22 : La fausse dualité, élément clé dans un système de domination.

01:04:48 : La réalité peut-elle survivre à la simulation ?

01:11:20 : Les élites intellectuelles sont-elles trop dures avec la pop culture ?

 


 

Jean Baudrillard (1929-2007)

 

 

« Le spectacle de la machine qui produit du sens dispense l’homme de penser. »

 

 

« On revient avec le crédit à une situation proprement féodale, celle d’une fraction de travail due d’avance au seigneur, au travail asservi. »

 

 

« On ne parle de clonage qu’en termes biologiques. Or il a déjà été précédé par un clonage mental : le système de l’école permet de fabriquer des êtres qui deviennent une copie conforme les uns des autres. »

 

 

« La publicité réalise ce prodige d’un budget considérable consumé à seule fin non pas d’ajouter, mais d’ôter à la valeur d’usage des objets, d’ôter à leur valeur/temps en les assujettissant à leur valeur/mode et au renouvellement accéléré. »

 

 

« A travers tous les trafics, manipulations ou transmutations génétiques de l’espèce, on est arrivé à un point de non-retour où l’on ne peut plus déterminer ce qui est humain ou non humain. »

 

 

« Pourquoi la débilité des débiles est-elle devenue un fait de culture, alors que le fait bien plus épouvantable de la bêtise ordinaire ne bouleverse personne ? »

 


 

A propos de Jean Baudrillard :

Jean Baudrillard, né le 27 juillet 1929 à Reims et mort le 6 mars 2007 à Paris, est un philosophe français théoricien de la société contemporaine, connu surtout pour ses analyses des modes de médiation et de communication de la postmodernité.

 

C’est au lycée Henri-IV à Paris, où il prépare le concours d’entrée à l’École normale supérieure, qu’il fait sa première rupture radicale, en tournant le dos au concours, pour aller s’établir comme ouvrier agricole puis maçon à la tâche, dans la région d’Arles.

 

À son retour, il finit ses études supérieures à l’université des langues de la Sorbonne, et obtient le CAPES en allemand. Nommé successivement dans différents lycées en France, puis lecteur résident des universités en Allemagne et lecteur de littérature allemande aux éditions du Seuil, il traduit plusieurs ouvrages. Il publie plusieurs articles critiques en littérature internationale dans « Les Temps modernes ».

 

Jean Baudrillard fait sa seconde rupture en cessant l’enseignement secondaire, et opte pour la philosophie politique en entreprenant une thèse de doctorat en troisième cycle de sociologie de la vie quotidienne. Son premier ouvrage théorique, « Le système des objets », paraît en 1968.

 

En même temps, Jean Baudrillard est devenu chargé de cours, puis assistant et maître de conférences à l’Université de Nanterre. N’ayant jamais voulu soutenir de thèse, il n’obtiendra le statut de professeur des universités, malgré plus de vingt ans passés à enseigner à Nanterre.

 

Il est également l’un des créateurs de la revue-groupe « Utopie » (1967-1980), directeur scientifique à l’Université Paris-IX Dauphine (1986-1990), et cofondateur du comité de rédaction du CCI en 1967 puis du CNAC Pompidou, « Traverses » (1975).

 

Jean Baudrillard est un théoricien de la société contemporaine, connu surtout pour ses analyses des modes de médiation et de communication de la post modernité, bien que la portée de son œuvre se soit étendue à travers le temps à des sujets plus variés et parfois liés aux événements contemporains, et présentés comme tels par l’ensemble du système médiatique comme la consommation, les relations de couples, le clonage, la première guerre du Golfe et les attentats du World Trade Center. Sa philosophie l’a amené à accepter l’honneur de Satrape du Collège de ‘Pataphysique en 2001.

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Baudrillard

 

Vidéo :

[1] Jean Baudrillard, le père de la Matrice – l’Observateur – YouTube

 

Photo :

Pour illustration

 

Voir notamment à propos de Matrix :

Matrix : Phrases cultes et Significations

En 1999, le film « Matrix » réinventait la science-fiction [Vidéos]

Un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.