Sclérose en plaques et traumatismes de l’enfance

Publié par

 

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune qui affecte le système nerveux central. Le système de défense censé protéger le patient d’agressions extérieures, se retourne contre ses propres cellules et les attaque.

 

Les mécanismes auto-immuns mis en jeu attaquent la gaine de myéline qui entoure les axones dans le système nerveux central. Cette dysfonction du système immunitaire y entraine des lésions qui provoquent des perturbations motrices, sensitives, cognitives, visuelles ou encore sphinctériennes (le plus souvent urinaires et intestinales).

 

Ce phénomène entraîne des lésions dispersées dans le système nerveux central, appelées plaques : c’est de là que vient le nom de la maladie.

 

Ces lésions sont le siège d’une inflammation, d’une démyélinisation et, souvent, d’une dégénérescence axonale. A plus ou moins long terme, ces troubles peuvent progresser vers un handicap irréversible.

 


 

Les traumatismes infantiles pourraient augmenter les risques de sclérose en plaques

 

 

 

Les conséquences de traumatismes vécus pendant l’enfance ne sont pas uniquement psychologiques, elles peuvent parfois avoir une incidence sur la santé physique des victimes. Pour ScienceAlert, Clare Watson s’est intéressée à leurs liens potentiels avec la sclérose en plaques.

 

Une étude portant sur plus de 78.000 femmes norvégiennes a montré que l’exposition précoce à des maltraitances physiques, sexuelles ou émotionnelles pouvait contribuer à augmenter les risques de sclérose en plaques.

 

Karine Eid Haukeland, directrice de la recherche, explique que :

« Les abus et les négligences dans un foyer dysfonctionnel sont des sources extrêmes de stress ».

 

Or on sait que le stress peut exacerber les manifestations de cette maladie auto-immune, difficile à diagnostiquer. En 2009, une étude américaine historique montrait que plus des personnes avaient été exposées à des traumatismes infantiles, plus elles étaient susceptibles d’être diagnostiquées porteuses d’une des vingt-et-une maladies auto-immunes.

 

L’étude norvégienne montre à son tour que les femmes exposées à des agressions sexuelles et des violences émotionnelles avant l’âge de 18 ans ont un risque accru de développer la sclérose en plaques plus tard. Sur les 300 femmes malades ayant pris part à la recherche scientifique, près d’une sur quatre a déclaré avoir été maltraitée dans l’enfance. Le lien est d’autant plus prononcé lorsqu’il s’agit de violences sexuelles (risque accru de 65%), et en cas de multiples traumatismes différents (risque accru de 66 à 93%).

 

 

 

 

Quel lien de cause à effet ?

La subtilité que révèle l’étude, c’est que les traumatismes pourraient accroître le risque chez des personnes qui, déjà, pour des raisons génétiques ou liées au mode de vie, sont plus exposées à la maladie. Ainsi, la réponse du corps à un stress élevé fragiliserait de manière chronique le système immunitaire.

 

D’autant que des liens entre d’autres types d’inflammations comme les maladies cardiaques ou le diabète et les traumatismes infantiles ont déjà été établis.

 

Cependant, il est important de rappeler que les causes possibles de cette maladie sont très diverses et qu’il est encore difficile de connaître le poids d’un tel facteur. Les autres possibilités, comme le manque d’exposition au Soleil ou l’obésité, sont aussi liées à l’enfance, ce qui explique que les recherches se tournent vers cette période de la vie. L’étude reste une observation qui établit une analogie entre l’enfance traumatisante et la maladie, sans expliciter ni démontrer de lien de cause à effet.

 

Les cas de maltraitances peuvent avoir été sous-déclarés puisque certaines patientes n’ont pas répondu à cette partie du questionnaire. D’autre part, les femmes ayant vécu des traumatismes étaient plus souvent en surpoids ou fumeuses, deux autres facteurs de risques pour cette maladie.

 

Enfin, une autre donnée à prendre en compte afin d’affiner la recherche serait la durée des traumatismes et leur intensité : « L’exposition à la maltraitance de manière ponctuelle pourrait avoir un impact différent d’une exposition répétitive. » 

 


 

Ce type d’étude sert néanmoins de piqûre de rappel, pour ne pas oublier que la maltraitance et les traumatismes infantiles ont un impact sur l’espérance de vie.

 


 

Bonus…

Time : 6 mn 20 / [1/1]

 

Une animation détaillée pour mieux comprendre la sclérose en plaques (SEP).

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sclérose_en_plaques

https://www.inserm.fr/dossier/sclerose-en-plaques-sep/

https://www.inserm.fr/dossier/maladies-auto-immunes/

https://www.sciencealert.com/childhood-trauma-heightens-risk-of-multiple-sclerosis-massive-study-finds

http://www.slate.fr/story/225954/traumatismes-enfance-risques-sclerose-plaques-liens-etude-scientifique

 

Article :

Inserm

Nina Bailly / Slate / Repéré sur ScienceAlert

 

Référence :

https://news.illinois.edu/view/6367/530521238

https://www.nature.com/articles/s41467-020-20302-0

https://jnnp.bmj.com/content/early/2022/03/08/jnnp-2021-328700

https://journals.lww.com/psychosomaticmedicine/Abstract/2009/02000/Cumulative_Childhood_Stress_and_Autoimmune.13.as

 

Vidéo :

[1] Comprendre la SEP en animation vidéo – Mieux vivre avec la SEP / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

15 commentaires

  1. Bonjour Eric,
    Après plus d’un mois sans avoir consulté mon blog, je profite d’un dimanche pluvieux pour essayer de rattraper mon retard.

    Une foule d’articles, que je n’aurai pas le temps de lire.
    Celui-ci me rappelle cependant à mes devoirs : je n’ai effectivement pas pris de nouvelles depuis longtemps. Comment vas-tu ? Tes soucis avec WP sont-ils définitivement oubliés ? 😉

    Pour ma part, arrêt de travail prolongé jusqu’à fin juin désormais. Mon employeur s’est montré zélé pour finir de m’épuiser… J’espère être reconnue sinon je n’aurai plus guère confiance en nos institutions.

    Bonne fin de journée.
    Cat

    1. Bonsoir Cat,

      Heureux de te lire.

      En ce qui concerne : « Comment vas-tu ? Tes soucis avec WP sont-ils définitivement oubliés ? »,

      …Il y a des hauts et des bas… Mes soucis avec WP sont toujours au même point.

      Pour : « Pour ma part, arrêt de travail prolongé jusqu’à fin juin désormais. Mon employeur s’est montré zélé pour finir de m’épuiser… J’espère être reconnue sinon je n’aurai plus guère confiance en nos institutions. »,

      …Je te souhaite un prompt rétablissement tout en espérant que tout se passera bien avec ton employeur. Prend soin de toi Cat.

      Je te remercie de ta visite.

      Au plaisir de te lire.

      Bonne soirée.

      Eric

      1. Je suis désolée. Je t’envoies plein de good vibes. En revanche, pour WP, cela dépasse mes capacités. 😉

        Merci pour ta sollicitude. Prends bien soin de toi également.
        A bientôt.

        Cat

      2. Bonjour Cat.

        Désolé de te répondre que maintenant mais je n’étais pas chez moi.

        Merci beaucoup pour tes good vibes. Pour WP, moi-même je ne peux rien y faire sauf si je migre vers le plan supérieur. Là, je pense que je pourrais négocier. D’une façon ou d’une autre, je serais amené à passer au plan supérieur car je n’ai pratiquement plus de place au niveau de ma médiathèque.

        Au plaisir de te lire.

      3. Merci Eric.
        Peut-être pourras-tu me conseiller.

        Depuis une semaine environ, WP me fait savoir que mon nom de domaine est gratuit.

        Pourtant, lorsque je lis l’intégralité du message, il semble que l’adhésion à cette proposition m’engagerait pour un paiement mensuel à l’échéance d’un an je crois.

        Qu’en dis-tu : vaut-il mieux que je conserve mon site gratuit ?

        Bonne soirée, à bientôt.
        Cat

      4. Bonsoir Cat,

        Tout dépend de ce que tu comptes publier exactement.

        De mémoire, pour les sites gratuits, il n’y a pas de frais de Domaine. C’est à partir du plan Premium qu’il t’est proposé un Domaine personnalisé, d’où un coût d’une quinzaine d’euro pour l’année (toujours de mémoire).

        Pour les plans supérieurs au plan gratuit, la première année est gratuite.

        Je te cite : « paiement mensuel à l’échéance d’un an », c’est pour les plans supérieurs au plan gratuit. Le prélèvement bancaire se fait une fois dans l’année à la date de souscription.

        J’espère avoir répondu à tes questions.

        Je te souhaite également une bonne soirée.

        Eric

      5. OK Eric, merci.
        Tant que je n’ai pas encore atteint le quota des médias, je pense que je vais conserver mon site gratuit tel que je l’ai créé, en 2016, dans le cadre du mooc « Soyons acteurs du web ».

        Je n’ai pas envie de recevoir, d’ici un an, des factures à payer.

        Bon week-end. 🙂
        Cat

      6. Bonsoir Cat,

        Effectivement, si tu n’as pas besoin d’espace supplémentaire, il me semble inutile de passer à un plan supérieur et de payer pour ce dernier.

        Je te souhaite également un bon week-end.

        Eric

      7. You’re welcome 😉

        Dans tous les cas, je viens de découvrir que la formule premium à 4 euros/mois, qui permettaient de monétiser les pubs sur son blog, n’existe a priori plus.

        Désormais, soit l’option gratuite dont je dispose depuis 2016, soit plan payant à… 15 euros par mois !!!!

        Merci qui ?

      8. Effectivement, je viens de voir que pour le plan personnel, WP a supprimé la monétisation.

        J’ai le plan Premium + 50 Gigas supplémentaires et je n’ai pratiquement plus de place ; tout en sachant que pour les 50 Gigas supplémentaires, j’ai du payer 100 € en plus de mon nom de domaine et le plan Premium (et ce… Chaque année !).

        WordPress a beaucoup modifié les options de ses plans. Exemple : avant pour les plans Business et eCommerce, tu disposais d’un espace de stockage illimité mais ce dernier a été revu à la baisse : 200 Gigas ! Et toujours pour le même tarif.

        Que du bonheur !

        Pour ma part, je suis assez mal car il me faudra migrer vers le plan Business et le problème sera de trouver les fonds nécessaires. Autrement, mon blog sera en berne.

      9. Et bien, ce business n’est pas vraiment correct.
        J’espère pour toi que les fonds que tu as perçus des publicitaires ont au moins, jusqu’alors, remboursé tes frais d’adhésion…

        Que du bonheur… comme tu dis ! 🙁

      10. Bonsoir Cat,

        Je ne perçois rien car je n’ai pas de publicité sur mon blog, ni bouton Paypal ou autre : Bref, rien !

        Cependant, ce que je ferais le moment où je n’aurais pratiquement plus de stockage, sera de publier un article expliquant ma situation tout en y insérant un lien de La cagnotte en ligne sécurisée « Leetchi ».

        J’y avais déjà eu recours 1 fois.

        Je te souhaite une bonne soirée Cat.

        Eric