Forum économique de Davos : vers un Nouvel Ordre Mondial – il y a un projet oligarchique de surveillance numérique généralisée ! – Eric Verhaeghe & Frederic Vidal

Publié par

Time : 21 mn 51 / [1/2]

 

Eric Verhaeghe, fondateur du Courrier des Stratèges et auteur de « Great Reset :  Mythes ou Réalités » aux éditions Culture et Racines, nous parle du Forum économique mondial de Davos en Suisse.

 


 

« Vous ne posséderez rien et vous serez heureux. »

 

Cette déclaration déconcertante émane du Forum économique mondial (WEF), une organisation internationale de lobbying non gouvernementale créée en 1971 par l’ingénieur et économiste allemand Klaus Schwab.

 


 

Time : 38 mn 08 / [2/2]

 

Le journaliste et essayiste Eric Verhaeghe et l’initiateur de « Solaris » (réseau d’entraide décentralisé et basé sur l’humain) Frederic Vidal, débattent sur la question de la sécession. Est-ce une solution viable ?

 


 

Le WEF organise le célèbre forum de Davos, où des économistes de premier plan, hommes politiques, voire quelques têtes couronnées, partagent leurs points de vue sur les développements sociaux, financiers, économiques et politiques dans le monde. Dernièrement, le WEF promeut avec force le « Great Reset ».

 

Le Great Reset peut être décrit comme un plan radical international‑socialiste [1] conçu pour formater l’économie mondiale. L’objectif est d’installer un système totalitaire hautement centralisé et fortement réglementé, semblable au système de crédit social en Chine.

 

À noter que Klaus Schwab ne manque jamais de faire l’éloge du chef du Parti communiste chinois (PCC), Xi Jinping. Cette année, par exemple, il a déclaré devant le chef d’État que la Chine avait accompli « d’importantes réalisations sociales et économiques sous sa direction ».

 

Aujourd’hui, la pandémie du Covid‑19 représente une opportunité unique de transformer le monde en renforçant la révolution numérique.

 

La révolution numérique a une portée considérable et permettra de s’immiscer dans tous les aspects de la vie, y compris nos pensées et aspirations personnelles, de remodeler les sociétés et les économies grâce à une technologie invasive. La pandémie a également accéléré le contrôle numérique des populations et permis l’avancée phénoménale des technologies de reconnaissance faciale et de collecte de données. Grâce à la crise sanitaire, ces technologies ont pu accompagner des mécanismes de contrôle qui n’ont rencontré aucune entrave.

 

La communauté internationale a déjà développé l’indice environnemental, social et de gouvernance (ESG) pour « faire en sorte que la propriété et le contrôle de la production échappent à ceux qui ne se réveillent pas ou ne s’y conforment pas ».

 

La réaction autoritaire des gouvernements face à la pandémie a plongé le monde dans une dimension dystopique.

 

Les changements liés à la révolution numérique, en eux‑mêmes, ne sont ni inhabituels ni indésirables, mais le détournement de ces progrès technologiques pour réaliser le Great Reset constitue véritablement une menace.

 

Tous les mouvements internationaux‑socialistes convergent vers un objectif commun, celui de supprimer tout ce qui peut s’opposer à l’agenda communiste du Great Reset.

 


 

La délation, l’anéantissement de la liberté d’expression, l’écrasement de l’individualisme, l’intelligence artificielle, la reconnaissance faciale, la discrimination punitive orchestrée par les gouvernements contre les non‑vaccinés, l’attribution d’un score de crédit social autant de remaniements visant à faciliter l’avènement d’un nouvel ordre économique mondial.

 


 

L’Australie progresse rapidement dans cette nouvelle voie subversive et prépare courageusement « le meilleur des mondes ». À cette fin, le gouvernement fédéral a lancé l’Industry 4.0 Advanced Manufacturing Forum, dont le site Web promeut le raccord du monde physique avec le monde numérique qui « compensera les défis traditionnels tels que les coûts élevés de la main‑d’œuvre ou la distance [pour accéder à certains] marchés ».

 

Ceux qui attachent de l’importance à la vie privée, la propriété, la liberté d’expression, une gouvernance démocratique, doivent prêter attention au programme suspect du Great Reset et à sa mise en œuvre par le gouvernement fédéral australien en ce moment même.

 

Voir : SOS d’Australie ! Aidez-nous s’il vous plaît ! Aidez-nous !

 


 

A propos de Éric Verhaeghe :

 

 

 

 

Ancien élève de l’ENA, Éric Verhaeghe a quitté l’administration en 2007. Entrepreneur et essayiste, il est notamment le fondateur du site Le Courrier des Stratèges, qui propose chaque jour une série d’articles en lien avec l’actualité politique et économique.

 


 

Source :

https://resterlibre.org/

https://solaris-france.org/

https://lecourrierdesstrateges.fr/

https://www.epochtimes.fr/le-great-reset-un-grand-grand-recul-1983417.html

 

Article :

Gabriël Moens et Augusto Zimmermannn / Epoch Times

 

Note :

[1] Voir : Mémoires, David Rockefeller, éd. Random House, 1st Trade Ed edition, October 15, 2002 (ISBN 978-0679405887). p. 405

 

Vidéo :

[1] Forum économique de Davos : vers un nouvel ordre mondial ? Eric Verhaeghe – Ligne Droite • La matinale de Radio Courtoisie / YouTube

[2] « Il y a un projet oligarchique de surveillance numérique généralisée ! » – Eric Verhaeghe – Ligne Droite • La matinale de Radio Courtoisie / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

 

Voir notamment :

SOS d’Australie ! Aidez-nous s’il vous plaît ! Aidez-nous !

4 commentaires

  1. Que des personnes riches se réunissent comme aussi des pauvres dans un café, cela n’est pas interdit. Là, ce petit monde va parler du grand monde. De toutes façons, même s’il en sort des idées, cela ne va pas changer la planète. Car, ni ces riches, ni ces pauvres n’ont été élus et, pire des choses en dictature (monarchies, républiques ou empires) ils parlent comme s’ils étaient en Démocratie !!

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.